Week-end des 10 & 11 Septembre 2022

Week-end des 10 & 11 Septembre 2022

Samedi 10 Septembre 2022 :

Journée Scientifique Interdisciplinaire
Cours ouvert à tous nos adhérents

Nouveau : accès gratuit pour les étudiants
sur présentation de leur carte et sous réserve du paiement de la cotisation Membre IAAP (Actif ou Sympathisant).

Identité & Genre

Les entrelacements et leurs évolutions à partir du paradigme biopsychosocial.

Chez les mammifères, il existe des mâles et des femelles, reconnaissables à leurs organes génitaux reproducteurs et, de manière générale mais irrégulière, à leurs caractéristiques sexuelles secondaires.

L’être humain, quant à lui, dispose d’une conscience réflexive, d’une psyché. Il se pense, et dans ce vécu de lui-même, les limites trouvent une liberté, notamment en regard des caractéristiques sexuelles binaires du corps, qui disparaissent comme autant d’autres frontières que l’homme a toujours cherché à dépasser.

Notre perspective adlérienne biopsychosociale mettra en exergue la dynamique entre ces trois dimensions de la personnalité par rapport au genre, où le social semble avoir plus de rigidité et d’impact que le biologique sur le mental et son identité.

couverture brochure conférence

Horaires : de 09:00 à 18:00
Sessions ouvertes à tous les adhérents IAAP.

Accès gratuit pour les étudiants sur présentation de leur carte en cours de validité (et sous réserve du paiement de leur cotisation IAAP 2022).

Accès : Sessions réservées aux élèves inscrits
Horaires : de 09:00 à 18:00

Avec Luca Rollé, Professeur de Psychologie Dynamique de l’Université de Turin, nous allons parcourir le contexte historique et théorique des orientations affectives et sexuelles sur la personnalité et de l’identité de genre sur le développement de la personnalité dans la société occidentale.

Si dans les années 90, les travaux de Judith Butler réussissent à imposer le thème du genre au coeur du débat féministe et donc politique, il ne s’agit pas d’une première. Cependant, il s’impose à partir de cette période une remise en question de l’“évidente association” entre la réalité biologique des organes génitaux désignés sous le terme de sexe, le vécu identitaire permettant de se nommer homme et/ou femme et leur organisation sociale. Il n’est plus possible d’utiliser la notion de norme de la construction identitaire. Le vécu de l’homme et/ou de la femme est alors libéré des limites biologiques du corps sans que cela soit ramené à un trouble.

Virginie Descoutures, sociologue, nous fera aborder les arrangements des normes sexuelles, conjugales et familiales tant dans l’espace public que dans l’intimité. Que ce soit en matière d’union (pacs, union civile, mariage), de recours aux techniques de procréation médicalement assistées, de filiation, les diverses transformations liées à la vie privée en France et les controverses qui les accompagnent, ne forment pas, pour la sociologue seulement, le symptôme d’une évolution sociale, elles contribuent à la produire.

Appréhender l’arrangement c’est ainsi s’attacher à la fois au droit et aux lois, mais aussi à leurs usages sociaux,. Il en va ainsi des normes qui organisent l’ordre des sexes et des sexualités. Son propos présentera une courte généalogie de la manière dont les sciences sociales, à partir de la critique féministe, ont problématisé le genre et la sexualité – c’est-à-dire la production sociale de la différence et de la hiérarchie des sexes et des sexualités. A partir de cette proposition théorique et des recherches menées depuis une vingtaine d’années il s’agira de s’interroger sur le changement normatif en cours en matière de genre et de sexualité.

Au regard de ces évolutions sociologiques, anthropologiques et philosophiques sur les questions de genre, le Dr Jean Chambry, Médecin Psychiatre, décrira comment il n’existe plus aujourd’hui de théorie légitime, dans notre société occidentale, qui puisse rendre compte du processus de développement identitaire, des articulations entre réalités et limites biologiques du corps sexué et des vécus de genre. Et comment cela permet que tous les ressentis puissent être accueillis sans approche symptomatologique, au point de n’est plus envisager une évaluation psychopathologique de la transidentité en l’absence de critères normatifs. Le pédopsychiatre se pose alors deux questions fondamentales : “Quelle place reste possible pour la psychiatrie dans l’accompagnement des personnes avec transidentité ?” Et surtout “Quel rapport entre Identité sexuelle et désir sexuel ?”. 

 

vieil album de famille

La perspective holiste adlérienne voit ce rapport dans celui entre Identité et Style de Vie au sens du rapport entre Identité globale et Identité sexuelle, et donc désir holiste et désir sexuel. Mais tous les professionnels de la santé et de l’éducation sont d’accord sur l’importance d’accueillir toutes ses paroles à la fois du côté du jeune mais aussi celui des parents, voire de la famille plus élargie sans aucun a priori, sans jugement, sans critère normatif. Il est nécessaire de renoncer à la tentation du pourquoi au profit d’une proposition d’aides à la fois pour le jeune mais aussi sa famille. Il reste cependant encore de nombreuses questions à explorer autour de l’accompagnement des personnes avec transidentité. Il est indispensable d’aborder ces questions sans a priori idéologique et d’accueillir la parole de toutes les personnes concernées afin de développer avec elles les stratégies les plus adaptées à leur bien-être et leur épanouissement à tous les âges de la vie.

C’est avec la psychothérapeute d’enfants Enrica Cavalli que nous approfondirons ce sujet dans son tout premier terrain d’évolution : l’École.
Le rapport entre l’école et la variance de genre (ou non-conformité de genre) sera saisi à partir de l’outil méthodologique de “la mise en réseau” pour construire un contexte facilitateur et protecteur pour le développement des adolescents. L’institution scolaire est impliquée en première ligne dans les situations de variance de genre : elle se retrouve souvent à accueillir les premiers propos d’inconfort des enfants, leurs premières communications sur la perception d’une incohérence de genre, à devoir les accompagner et gérer ces situations d’une manière ou d’une autre dans le réseau complexe des relations entre enseignants, mineurs et familles.

L’inclusivité et l’éducation au respect de l’autre peuvent être poursuivies à travers un travail pluridisciplinaire : l’école peut donc constituer un facteur de protection pour le développement de l’individu où la souffrance de l’individu qui se déroule au sein d’un “contexte-corps” jugé non représentatif de lui-même peuvent trouver l’acceptation dans un “contexte-lieu” d’acceptation, de collaboration et de tutelle de la part des adultes éducateurs.

libellule

PROGRAMME

Jour 1 – Samedi 10 Septembre – Journée Scientifique Interdisciplinaire

Session ouverte aux élèves et aux adhérents IAAP

Formation Axe 1 Théorique, Axe 2 Psychodiagnostique,  Axe 3 Technique et Axe 5 Clinique

}

9:00 – 9:15

En présentiel

Présentation

Par Alessandra Zambelli, Chairman et Présidente de l’Institut

Accueil et présentation

Accueil des élèves et des participants pour cette journée ouverte aux adhérents.

}

09:15 – 11:15

EN PRÉSENTIEL

Première Session

Pr Luca Rollé

"Orientations affectives et sexuelles"

Encadrement théorique sur l’impact de l’identité de genre sur la personnalité. Introduction théorique de la thématique.

}

11:45 - 12:45

En présentiel

Deuxième Session

Virginie Descoutures

"Le genre et la sexualité."

L’arrangement social et intime des normes sexuelles, conjugales et familiales.

}

14:30 - 15:30

en présentiel

Troisième Session

Jean Chambry

"Identité sexuelle et désir sexuel"

Etude et questionnement sur le rapport entre identité sexuelle et désir sexuel.

}

16:00 - 17:00

En présentiel

Quatrième Session

Enrica Cavalli

"L’École et La Variance de genre"

Variance (ou non-conformité) de genre : l’outil de la mise en réseau pour construire un contexte facilitateur et protecteur pour le développement des adolescents

}

17:15 - 17:45

en présentiel

Discussions et clôture de la Journée

PhD Alessandra ZAMBELLI

Questions/Réponses, échanges et perspectives

Les élèves et les adhérents participants échangent sur les sujets abordés lors de cette journée.

Téléchargez le programme complet

Jour 2 – Dimanche 11 Septembre – Atelier en présentiel

Session réservée aux élèves inscrits – Traduction et Accompagnement pédagogique PhD Alessandra Zambelli

Nouvelle adresse pour la formation du dimanche : Ecole Plurivalente, 7 rue du Dr Schweitzer, 95600 Eaubonne

Formation : Axe 2 (Psychodiagnostique) – Axe 5 (Clinique)

}

09:00 – 14:00

en présentiel

Etudiants Promo 2 + étudiants Promo 1 volontaires pour révision

Francesca Barbara SIMONELLI & Alessandra ZAMBELLI (accompagnement et traduction)

  • Psychothérapie et identité de genre, TIG Troubles d’Identité de genre / Troubles de la personnalité : cas cliniques.
  • Films à visionner selon liste donnée en Février 2022

Inscrivez-vous!

Pour vous inscrire et assister à la journée du 10 Septembre 2022. Pour profiter de toutes nos activités. Pour vous former à la psychanalyse adlérienne. Pour soutenir la recherche. Pour collaborer. Adhérez à l’Institut !

Contactez l'Institut

4 + 1 =

Week-end des 11 & 12 Juin 2022

Week-end des 11 & 12 Juin 2022

Samedi 11 & Dimanche 12 Juin 2022

Formation Psychanalyste FOAD (Formation Ouverte & à Distance)

Promo 2, Année 2

En visioconférence

La journée se déroulera en présentiel :

c/o Poinçon
Appartement du Chef de Gare
124 avenue du Général Leclerc
75014 Paris

& en visioconférence via Zoom

Samedi 11 Juin 2022 :

Journée Scientifique Interdisciplinaire
Cours ouvert à tous nos adhérents.

Enfance & Famille

Le paradigme psychothérapeutique adlérien en réseau

Alfred Adler nous a délivré quand il soulignait qu’« il n’y a pas d’intellect privé » : dès le début de la vie, l’individu se développe au sein d’une relation.

En effet, pendant toute l’évolution psychique de l’enfance, la prise en charge thérapeutique doit suivre un modèle en réseau (FASSINO, S., ROVERA, G. G., ET ALII ; 1984), prévoyant la construction de « cadres élargis et multiples ».

L’approche relationnelle adlérienne imprègne la clinique.

couverture brochure conférence

Horaires : de 09:00 à 18:00
Sessions ouvertes à tous les adhérents IAAP.

Accès : Sessions réservées aux élèves inscrits
Horaires : de 09:00 à 14:00

Enrica Cavalli nous présentera le sens de l’enseignement qu’Alfred Adler nous a délivré quand il soulignait qu’« il n’y a pas d’intellect privé » : dès le début de la vie, l’individu se développe au sein d’une relation. En effet, pendant toute l’évolution psychique de l’enfance, la prise en charge thérapeutique doit suivre un modèle en réseau, prévoyant la construction de « cadres élargis et multiples ».
L’approche relationnelle adlérienne imprègne la clinique.
Dans le travail thérapeutique avec l’enfant, principalement à travers l’outil du jeu, le thérapeute doit pouvoir s’appuyer sur des compétences spécifiques (comme celle de la « capacité négative »), permettant à l’enfant de donner forme aux émotions et de faciliter leur compréhension dans un registre fictionnel. Le cadre thérapeutique offre ainsi, et garantit, que jouer symboliquement permet de rencontrer et d’affronter les émotions, les peurs, les désirs liés à sa propre histoire de vie. L’intervention thérapeutique auprès de l’enfant implique donc, à travers l’hypothèse d’une « fonction maternelle tardive », un travail sur les contenus implicites et explicites, que la formatrice vivifiera par l’illustration des vignettes cliniques portant à incarner les contenus théoriques sur les dimensions émotionnelles et corporelles en thérapie qui vise à construire de nouvelles représentations et de nouvelles possibilités de régulation, élargissant le bagage de la ressource affective de l’enfant.

Virginie Megglé entrera plus directement sur l’analyse adlérienne de la constellation familiale, qui souligne depuis plus d’un siècle l’importance de la place de l’enfant dans la fratrie, et la transmission transgénérationnelle du sens même de cette place unique, suivant la méthodologie psychanalytique qui puise dans le sens symbolique de l’affect et met à nu sa puissance pour le psychisme et le relationnel.
Il devient clair que la prise en charge des parents, lorsqu’on travaille avec des enfants et des adolescents, est donc un moment du traitement fondamental et essentiel, comme notre Professeur Francesca Barbara Simonelli le montrera à la fois pour travailler sur des schémas émotionnels et éducatifs éventuellement dysfonctionnels, et pour construire des alliances créatives visant à permettre une maturation développementale adéquate des enfants.

Toute la constellation familiale a en effet besoin de réactiver des ressources créatives. « Dans la famille d’aujourd’hui, les parents sont souvent plus préoccupés par leurs propres besoins que par les besoins affectifs de leurs enfants. Les parents absents, permissifs mais exigeants, qui gâtent et ne savent pas aimer, ou présents et distraits, qui utilisent l’enfant pour leurs propres besoins, sont des miroirs parfois non seulement vides mais aussi déformants, et induisent des « parents internes » au psychisme enfantin disharmonieux et déroutants, perturbant les processus de maturation de l’identité du soi de l’enfant.

 

vieil album de famille

Sur ce trouble structurel de maturation pourraient par la suite s’ajouter et agir les facteurs biopsychologiques qui activent le risque de toxicomanie, de troubles du comportement alimentaire, de troubles de la personnalité narcissique et borderline, si répandus ces dernières années chez les jeunes des sociétés avancées,
[PALESTRO, G., FASSINO, S., (2007), Famiglia malata, società malata?, in FASSINO S., DELSEDIME N. (2007), La famiglia è malata? Interazioni persona, famiglia, società, Centro Scientifico Editore, Torino, p.72]
On pourra enfin saisir avec la psychothérapeute Vittoria Brai l’affinité entre le paradigme adlérien et l’approche systémique-relationnelle, qui place la famille et les relations familiales au coeur de son travail. Elle soulignera comment l’intervention thérapeutique systémique, collective ou individuelle, part du même postulat adlérien “qu’aucun homme n’est une île” et que les liens familiaux tiennent chacun de nous comme des fils invisibles tout au long du développement de toute notre vie. Elle s’étalera sur la technique du génogramme qui est largement utilisée pour accompagner le patient à trouver des informations sur ces liens familiaux et matriciels. Tandis que le sujet se penche dans l’exploration de lui-même et de sa famille, il peut améliorer la conscience de soi et des personnes qui l’ont élevé, d’événements, d’histoires, et souvent aussi des secrets. Le modèle psychologique de la transmission trigénérationelle enseigne que tout s’inscrit, surtout ce qui n’est pas dit, et ce qui n’est pas élaboré revient de génération en génération.

Une discussion sera organisée à la fin de chaque conférence ainsi qu’une table ronde animée par Alessandra Zambelli, Présidente de l’institut, pour clôturer la journée.

libellule

PROGRAMME

Jour 1 – Samedi 11 Juin – Journée Scientifique Interdisciplinaire

Session ouverte aux élèves et aux adhérents IAAP

Formation Axe 1 Théorique, Axe 2 Psychodiagnostique,  Axe 3 Technique et Axe 5 Clinique

}

9:00 – 9:15

En présentiel

Présentation

Par Alessandra Zambelli, Chairman et Présidente de l’Institut

Accueil et présentation

Accueil des élèves et des participants pour cette journée ouverte aux adhérents. 

}

09:15 – 11:15

Depuis Turin Via Zoom

Première Session

Enrica Cavalli

"La prise en charge des enfants"

Les compétences spécifiques du travail thérapeutique adlérien.

}

11:45 - 12:45

En présentiel

Deuxième Session

Virginie Megglé

"La constellation familiale"

L’analyse adlérienne de la place de l’enfant dans la fratrie et de la transmission transgénérationnelle.

}

14:30 - 15:30

en présentiel

Troisième Session

Francesca Barbara Simonelli

"La prise en charge des parents"

Les schémas émotionnels, éducatifs et les alliances créatives dans la relation parent-enfant.

}

16:00 - 17:00

En présentiel

Quatrième Session

Vittoria Brai

"Système familial, génogramme, transmission""

Affinités entre le paradigme adlérien et l’approche systémique relationnelle de la constellation familiale.

}

17:15 - 17:45

en présentiel

Discussions et clôture de la Journée

PhD Alessandra ZAMBELLI

Questions/Réponses, échanges et perspectives

Les élèves et les adhérents participants échangent sur les sujets abordés lors de cette journée.

Téléchargez le programme complet

Jour 2 – Dimanche 11 Juin – Atelier en présentiel

Session réservée aux élèves inscrits – Traduction et Accompagnement pédagogique PhD Alessandra Zambelli

Contacter Margot Duval pour l’adresse du lieu de formation

Formation : Axe 2 (Psychodiagnostique) – Axe 5 (Clinique)

}

09:00 – 14:00

en présentiel

Etudiants Promo 2 + étudiants Promo 1 volontaires pour révision

Francesca Barbara SIMONELLI

Etude & Analyse de cas cliniques

Discussions interactives autour de cas cliniques de thérapies enfant & famille

Inscrivez-vous!

Pour vous inscrire et assister à la journée du 11 Juin 2022. Pour profiter de toutes nos activités. Pour vous former à la psychanalyse adlérienne. Pour soutenir la recherche. Pour collaborer. Adhérez à l’Institut !

Contactez l'Institut

11 + 8 =

Ukraine, la guerre inouïe

Ukraine, la guerre inouïe

« Pour tous ceux qui marchent sur le chemin de la coopération humaine, la guerre doit paraître détestable et inhumaine. Mais si une génération, ou une partie de celle-ci, grandit sans un sens adéquat de la communauté, de sorte que ses désirs personnels prennent le pas sur le bien-être général, alors la guerre peut sembler un moyen justifiable de satisfaire des intérêts personnels et égoïstes. »
(Extrait de Alfred Adler, « Mass Psychology », International Journal of Individual Psychology, vol. 3, pp 11-12, 1937, Collected Clinical Works of Alfred Adler: Volume 7).

 

« Nous avons besoin de la préparation et de la promotion conscientes d’un puissant intérêt social et de la démolition complète de la cupidité et du pouvoir dans l’individu et dans les peuples. Ce qui nous manque à tous et pour lequel nous luttons sans relâche, ce sont de nouvelles méthodes pour élever le sens social… »
(Extrait de « Psychologie du pouvoir », écrit par Alfred Adler en 1928, publié dans le Journal of Individual Psychology, Vol. 22, pp. 166-172, 1966 Collected Clinical Works of Alfred Adler: Volume 6).

L’Ukraine et la guerre inouïe (comme vestige d’un passé qui nous hante tous)

Conscient des risques d’escalade et solidaire de la souffrance des peuples à qui la guerre est imposée, l’Institut Alfred Adler de Paris se mobilise avec ses partenaires internationaux pour accélérer la production de notre programme européen Erasmus+ de formation à la psychologie de l’urgence « Psych.E.In ».

Les 2 tiers de ce programme en e-learning encore en production sont déjà accessibles gratuitement. Il est destiné aux professionnels de l’urgence (personnels de santé, personnels de secours, intervenants en milieu sanitaire et social, logisticiens et coordinateurs), ainsi qu’aux intervenants en santé mentale confrontés aux situations d’urgence potentiellement traumatiques, pour la prévention et les soins.

Conçue et réalisée par un consortium regroupant  7 institutions de 6 pays européens appartenant à différents courants de la psychologie, la formation Psych.E.In est une coproduction internationale et pluridisciplinaire. Elle est organisée sous forme de MOOCs, de boites à outils (Toolkits) et d’une collection de cas cliniques spécifiques des situations d’intervention psy en situation de crise. Elle permettra, d’une part, l’accès à ses ressources et à ses services, et d’autre part, les échanges et la collaboration à distance, offrant ainsi une possibilité d’apprentissage fonctionnel et solidaire de la psychologie de l’urgence aux apprenants du monde entier. Formulée en anglais, elle est en cours de traduction dans les 6 langues du Consortium. Nous sommes aujourd’hui sur l’élargissement du projet aux langues ukrainienne, bulgare, russe et roumaine pour apporter notre soutien aux collègues en train d’accueillir et sécuriser les réfugiés dans le camp aux frontières de la guerre.

Cette collaboration bénévole internationale de l’Institut, qui voit aussi les élèves impliqués dans le travail de traduction, illustre notre volonté d’engagement comme une forme de résistance aux clivages et au délitement du sentiment social et d’appartenance – Gemeinschaftsgefühl. En tant qu’adlériens, le sens de notre action est celui d’un groupe qui s’associe avec de nombreux autres groupes et communautés pour contribuer à améliorer l’existence humaine à partir du contexte de nos sociétés présentes, passées et futures.

Ainsi nous considérons que l’objectif final de notre action éducative n’est pas tant le succès et la connaissance (qui ne nous protègent que brièvement des problématiques profondes de la vie) mais bien le Gemeinschaftsgefühl. Ce sentiment social et d’appartenance reste la valeur pragmatique et spirituelle de premier plan qui doit animer la vie politique, économique, éducative et culturelle, afin d’empêcher les fictions de l’égo de se rigidifier au point de dominer toute relation humaine, et par extension d’arriver à concevoir, organiser et justifier leur destruction au point même d’en ressentir le bien-fondé.

Alfred Adler définissait le Gemeinschaftsgefühl comme l’interdépendance humaine, une potentialité innée dont dépend non seulement le développement sain de chaque individu, mais aussi la survie de la société. Il s’agit d’une attitude émotionnellement positive envers l’espèce humaine (et par extension envers tout le vivant), un intérêt social, un désir de lien, un sentiment d’appartenance, la “certitude perceptive“ d’être relié de façon universelle, et certainement la seule façon efficace de surmonter le sentiment fondamental et universel de l’infériorité.

Pour Alfred Adler, Gemeinschaftsgefühl c’est l’ancrage dans le réel, ici, maintenant, avec les autres, nos égaux : une instance psychique. Perdre l’appartenance conduit à rigidifier nos fictions jusqu’à les considérer comme réelles. L’affaiblissement de cette instance nous fait entrer progressivement dans un monde fictionnel. Un monde irrationnel et anormal dans lequel la volonté de puissance peut conduire individus et groupes à choisir un style de vie tyrannique, agressif, oppresseur ou reclus, en compensation d’émotions et de sentiments insupportables, liés à l’impuissance et l’infériorité et pour la plupart non conscients. Ainsi se voient posés des actes de violence injuste envers autrui, de rancœur et d’antipathie, d’abus de pouvoir, de comportements basés sur le mensonge, l’imposture et la calomnie, d’enfermement dans une illusion de grandeur instable, mais également des actes d’auto-agression, comme le suicide et la dépression.

Ce sont malheureusement ces forces fictionnelles que l’on peut voir à l’œuvre dans l’actualité dramatique que vivent aujourd’hui les populations d’Ukraine et d’Europe orientale avec des répercussions psychologiques impactant les personnes bien au-delà des champs de bataille.

Comme toutes les guerres, celle-ci provoquera des traumatismes durables avec des effets malheureusement persistants sur le bien-être mental des peuples européens et au-delà.

L’Institut Alfred Adler de Paris s’associe à la tristesse et à la douleur des populations ukrainiennes et russes touchées par les combats et l’exode. Nous avons à cœur d’offrir notre disponibilité et nos compétences pour proposer une aide spécifique aux victimes, sachant ces populations ne sont que les premiers et directs protagonistes. Nous voulons contribuer à nourrir et cultiver ce résilient Gemeinschaftsgefühl par lequel naissent déjà l’altruisme, l’entraide et la mobilisation collective comme antidotes créatifs, expressifs et vitaux face aux abus de pouvoir, aux injustices et à la violence.

Un œil particulier devra se poser sur les nouvelles générations, y compris en France, que nous voyons silencieusement déstabilisées, particulièrement depuis deux décennies, par l’incohérence morale et politique des adultes, par les menaces énergétiques, environnementales et géopolitiques, par l’inertie des pouvoirs locaux et globaux face à ces problématiques, par la confusion entre réalité et virtuel, entre information et opinion, entre pragmatisme et croyance, induite par une technologie universalisée censée tout solutionner, autant de facteurs générateurs d’un terrain favorisant le traumatisme : la perte profonde des repères vitaux générateurs de plaisir et bien-être.

Week-end des 13 & 14 Novembre 2021

Week-end des 13 & 14 Novembre 2021

Samedi 13 et Dimanche 14 Novembre 2021

Formation Psychanalyste FOAD (Formation Ouverte & à Distance)

Promo 2, Année 1

z

En visioconférence

En respect du principe de précaution concernant la transmission du Covid-19, la journée se déroulera en ligne via Zoom et nos intervenants feront leur intervention en visioconférence depuis Turin. L’animation des échanges et débats ainsi que les traductions simultanées seront assurées par Mme Alessandra ZAMBELLI, Directrice de l’Institut.

Samedi 13 Novembre 2021 :

Journée Psychosociale Interdisciplinaire
Cours ouvert à tous nos adhérents.

Les leçons de la Pandémie

Que pouvons-nous retenir de cette expérience individuelle et collective ?

Entre compréhension et psychiatrisation du social, la pandémie nous appelle à nous reconnecter à nous-mêmes et à redéfinir les valeurs essentielles individuelles et collectives, nécessaires pour affronter une menace vécue comme inédite dans notre monde moderne globalisé.
Cette 2ème journée consacrée par l’IAAP à la pandémie, cherchera à souligner les impacts et les enseignements à retenir de ces deux années qui ont profondément bouleversé individus et sociétés.

Affiche journée pandémie

En visioconférence Zoom, accès via le lien reçu par mail

Horaires : de 09:00 à 18:00
Sessions ouvertes à tous les adhérents IAAP.

Accès : Sessions réservées aux élèves inscrits
Horaires : de 09:00 à 14:00
En ligne Via Zoom à l’aide du lien reçu par mail

A la lumière de cette crise sanitaire inédite pour nos générations actuelles, il nous a paru intéressant de faire le point sur les enseignements à tirer de cette expérience individuelle et collective toujours en cours.

Au-delà des aspects douloureux indéniables, de nos vulnérabilités structurelles et de la mise en lumière des carences de nos organisations, auxquelles nous avons dédié la Journée de Juin, cette crise nous a poussé à dépasser nos limites et à déployer des efforts sans précédents pour nous adapter, lutter et trouver des solutions dans tous les secteurs.

Elle a consacré le potentiel offert par les technologies numériques et l’exploitation des données pour réinventer le fonctionnement des organisations que ce soit les entreprises, les écoles et universités ou les systèmes d’accès aux soins.

Elle a provoqué des coopérations et partenariats internationaux et interdisciplinaires ouverts et fructueux dans les milieux économiques, scientifiques et institutionnels.

En matière de santé mentale, quel biais peut introduire la Covid, notamment en matière de diagnostic ? Va-t’on déceler les signes d’une forme spécifique de traumatisme collectif ? Ou de “canalisation-covid” dans l’expression clinique des PTSD et PTSD complex individuels ? Ou verra-t’on les signes de l’expression d’un mal-être social révélé par l’épidémie et ses conséquences biopsychosociales ?

En donnant la parole aux experts de terrain qui ont vécu concrètement les conséquences psychosociales de la pandémie, nous favoriserons les savoirs pragmatiques plutôt que les théorisations.

C’est avec l’apport d’une réelle expertise de de la pratique psychothérapeutique clinique et par une approche méthodologique et empirique que nous ferons l’analyse des leçons à tirer de cette pandémie qui n’est pas encore derrière nous. A l’aide des outils de l’anthropologie et de la sociologie médicale, le Dr Jean-Louis Aillon propose son éclairage sur le contexte économique, culturel, politique et environnemental dans lequel s’est développée la pandémie de Covid. 

Il analyse la réaction collective de peur, voire de paranoïa, exprimée dans nos sociétés occidentales aux niveaux individuels et collectifs. Il appuie sa réflexion sur l’Histoire ancienne, des faits aux mythes, sur le rôle de la Science dans nos sociétés et sur des concepts tels que le biopouvoir et la décroissance. Questionnant nos choix collectifs et systémiques, il souligne la demande croissante de soins médicaux et psychothérapeutiques, pour retrouver individuellement et collectivement la vision d’un avenir qui ne soit plus une menace, mais une promesse.

Le Dr Marie-Christine Galeazzi, médecin psychiatre, nous présentera l’aspect médical de la pandémie et notamment l’impact dans sa pratique clinique du COVID et des mesures prises pour le contrer. En effet, paradoxalement, la maladie a forcé la mobilisation de tous pour lutter contre l’ennemi commun, tandis qu’elle a contraint chacun à l’isolement et la méfiance de l’autre avec les mesures de restriction, de masque et de confinement. C’est pourtant, finalement grâce à l’effort collectif que nous avons réussi à retrouver un équilibre individuel.

 

Ainsi, la pandémie a encore une fois montré la justesse de la pensée adlérienne, notamment l’importance du lien social et de l’appartenance. Elle a, par ailleurs, également provoqué une augmentation de la souffrance psychique, notamment des jeunes, conduisant à des manifestations kaléidoscopiques que l’on peut placer dans un continuum de gravité psychologique, en particulier pour ceux qui étaient déjà porteurs de fragilité.La psychothérapeute adlérienne Enrica Cavalli abordera la pandémie à travers les yeux, les sentiments et les expériences des adolescents et leur réverbération sur les adultes (parents et enseignants). Le mandat de protection devient plus complexe avec un adolescent qui, par phase évolutive, fait face à de grands changements, jusqu’à esquisser un état de « fragilité physiologique ». Le processus onéreux de construction identitaire de l’adolescent sera mis en évidence, dans la perspective psychodynamique adlérienne, notamment par les aspects relationnels avec l’adulte, parfois exclu, provoqué, comparé ou mis à l’épreuve par l’adolescent, mais qui reste décisif et central dans cette phase de croissance.

Bien que la pandémie ait été un test cruel pour la solidité de l’organisation psychique de nombreux adolescents et des adultes proches, elle nous a permis de réfléchir sur les aspects relationnels qui protègent le développement psychique de l’adolescent par un soutien stable et sur ceux qui sont plus néfastes.

La collègue psychothérapeute adlérienne Chiara Mazzarino, complètera cette perspective par la révolution technologique des consultations et thérapies online et leur impact sur la pratique professionnelle des thérapeutes.

Une discussion sera organisée à la fin de chaque conférence ainsi qu’une table ronde animée par Alessandra Zambelli, Présidente de l’institut, pour clôturer la journée.

illustration covid 19

PROGRAMME

Jour 1 – Samedi 13 Novembre – Journée Psychosociale Interdisciplinaire

Session ouverte aux élèves et aux adhérents IAAP

Formation Axe 1 Théorique, Axe 2 Psychodiagnostique,  Axe 3 Technique et Axe 5 Clinique

}

9:00 – 9:30

Via Zoom

Présentation

Par Alessandra Zambelli, Chairman et Présidente de l’Institut

Accueil et présentation

Accueil des élèves et des participants pour cette journée ouverte aux adhérents. Introduction aux concepts diagnostiques de PTSD et C-PTSD et leur sensibilité à la communication.

}

09:30 – 10:45

Via Zoom

Première Session

Dr Jean-Louis AILLON (PhD)

"Pandémie et Société"

Le contexte économique, culturel, politique, environnemental et sociétal dans lequel s’est développée la pandémie de Covid.

}

11:15 - 12:30

Via Zoom

Deuxième Session

Dr Maria-Cristina GALEAZZI

"Les médecins et la Pandémie"

La pandémie de Covid vécue par les médecins et notamment la mesure dans la pratique clinique de l’impact de cette maladie et des mesures prises pour la contrer.

}

14:00 - 15:30

Via Zoom

Troisième Session

Enrica CAVALLI

"Adolescents et Pandémie"

Présentation et analyse des difficultés particulières créées par l’épidémie sur la santé mentale des adolescents et sur l’accompagnement éducatif et parental des jeunes.

}

16:00 - 17:30

Via ZOOM

Quatrième Session

PhD Chiara MAZZARINO

"Psychothérapie et Pandémie"

La révolution technologique des consultations et thérapies online. Leur impact sur la pratique professionnelle et la relation thérapeutique entre le praticien et le patient.

}

17:30 - 18:00

Via ZOOM

Discussions et clôture de la Journée

PhD Alessandra ZAMBELLI

Questions/Réponses, échanges et perspectives

Les élèves et les adhérents participants échangent sur les sujets abordés lors de cette journée.

Téléchargez le programme complet

Jour 2 – Dimanche 14 Novembre – Atelier en visioconférence

Session réservée aux élèves inscrits – Traduction et Accompagnement pédagogique PhD Alessandra Zambelli

Formation : Axe 2 (Psychodiagnostique) – Axe 5 (Clinique)

}

09:00 – 14:00

Via Zoom

Etudiants Promo 2 + étudiants Promo 1 volontaires pour révision

Par PhD Chiara MAZZARINO et Barbara SIMONELLI

Psychothérapie et Pandémie : applications

 La pratique thérapeutique face aux éléments techniques innovateurs (setting, résistances, thérapies on line)

Inscrivez-vous!

Pour vous inscrire et assister à la journée du 13 Novembre 2021. Pour profiter de toutes nos activités. Pour vous former à la psychanalyse adlérienne. Pour soutenir la recherche. Pour collaborer. Adhérez à l’Institut !

Contactez l'Institut

14 + 12 =

Agrément international IAIP

10 Juillet 2021 : L’Institut Alfred Adler de Paris obtient l’agrément international

L’IAIP (International Association of Individual Psychology) est l’association internationale qui rassemble les organismes concernés par la psychologie individuelle dans le monde entier, et propose un forum organisé pour le dialogue international, la collaboration et la coopération entre ces organismes pour accompagner le développement et l’application de la psychologie individuelle.

L’encouragement mutuel et l’appartenance sont au cœur des actions de l’IAIP dont les associations membres organisent chacune leur tour depuis 1922 le congrès international qui a lieu tous les 3 ans environ.

L’édition 2021 qui s’est déroulée en ligne du 11 au 14 Juillet dernier avait pour notre Institut Alfred Adler de Paris une saveur toute particulière. En effet, nous avons reçu cette année l’Agrément International qui vient récompenser plus de 4 années d’efforts bénévoles pour faire vivre en France le courant psychanalytique adlérien.

Ainsi, nous sommes fiers d’annoncer que nous rejoignons les membres de l’IAIP, l’International Association of Individual Psychology !

Comptant aujourd’hui 32 associations membres dans le monde entier, l’IAIP soutient le dialogue international, la collaboration et la coopération entre ces divers organismes pour faire de leurs efforts séparés une cause commune en ce qui concerne le développement et l’application de la psychologie individuelle. L’institution exerce également un contrôle de qualité sur les formations dispensées et le partage de la recherche scientifique exercée et promue.

Le 28ème Congrès International de la Psychologie Individuelle, organisé dès 2020 par l’Association Ukrainienne de Psychologie Individuelle mais reporté d’une année et organisé en ligne à cause de la situation pandémique, a finalement démarré le 10 juillet par la rituelle Assemblée des Délégués. Il s’est conclu le 14 juillet dernier.

230 participants de 24 pays et de six continents étaient présents pour assister ensemble aux 12 conférences principales et 64 sessions d’ateliers en petits groupes. Comme à chaque édition du Congrès, des contacts professionnels internationaux se sont noués ou ravivés illustrant à merveille la notion d’appartenance adlérienne, malgré la distance et l’absence de retrouvailles physiques. Heureusement, cette année très spéciale nous offre la possibilité de revoir toutes les séances en replay.

La France compte ainsi désormais deux associations agréées pour diffuser la pensée, les concepts théoriques et les méthodes cliniques d’Alfred Adler, à travers la recherche scientifique et la formation de professionnels certifiés. En tant qu’Institut indépendant et autonome, nous sommes heureux de contribuer par une approche nouvelle au dynamisme de la communauté adlérienne francophone dans un souci de coopération et d’encouragement mutuel de nos activités.

L’organisation de journées de conférences-débats, la publication d’articles scientifiques et grand public, la formation de psychanalystes et la supervision, la documentation, l’information et les échanges via internet et les media sociaux, les projets européens et les coopérations internationales sont au cœur des travaux réalisés par l’Institut depuis 2017.

Ainsi grandit avec nous une communauté de personnes intéressées par la vision professionnelle, humaniste, holiste et biopsychosociale adlérienne, autour de ses applications pratiques et thérapeutiques, avec l’idée de promouvoir cette approche si moderne d’une société plus empathique et bienveillante que tant de citoyens appellent de leurs vœux.

Nous recevons aujourd’hui cet agrément international comme la reconnaissance des 4 années et demie de travail et d’investissement d’une équipe engagée, de partenaires assidus et de soutiens fidèles parmi nos amis et collègues de la communauté internationale adlérienne.

Mais cet agrément a également pour nous une vertu prospective et nous porte à entrer dans une nouvelle phase de développement en diversifiant nos activités de formation et de recherche par la production de nouveaux programmes (notamment en e-learning) et l’ouverture à de nouveaux publics (entreprises et professionnels).

Vidéo de remerciement réalisée par Mme Alessandra Zambelli, Présidente de l’Institut, à l’occasion de la réception de cet agrément international IAIP.

Avec cet agrément international, dont nous organiserons les célébrations à l’Assemblée Générale prévue le 11 Septembre 2021, sous réserve des restrictions sanitaires, se définit une nouvelle phase pour notre Institut Alfred Adler de Paris : celle de l’autonomie assumée, de la liberté engagée, de la professionnalisation réalisée.

L’Institut ne cesse de se renforcer et de grandir grâce à la vision éclairée du projet associatif, à la qualité des formations, à l’engagement des bénévoles, aux alliances internationales, à la confiance des élèves et au soutien des adhérents.
Le travail est intense, parfois exténuant, mais nous avons beaucoup appris durant ces 4 ans et demi et nous avons produit de très encourageants résultats récompensés donc aujourd’hui par l’agrément international.

C’est le moment de passer en revue les temps forts qui viennent de s’écouler et de s’ouvrir à toutes les possibilités que nous offre l’avenir :

  • La formation de psychanalyste adlérien se déroule au cœur de Paris à l’Hôpital Sainte-Anne et atteint une grande qualité, grâce à la constitution d’une équipe de formateurs de haut niveau.
  • Nos élèves de la promo 1 ont terminé en Mars 2020 leur 1er cycle de cours magistraux. Ils sont entrés dans leur année de cooptation au printemps 2020, en même temps que l’arrivée de la pandémie, qui a bouleversé notre organisation mais a donné à nos élèves l’occasion de pouvoir être formés en Avril-Juin 2020 à la Psychologie d’Urgence grâce à la réactivité du staff des formateurs.
  • En effet, nous avons constitué une Cellule de Soutien Psychologique organisée comme un stage et nous avons créé et structuré un Parcours Résilient mis sur le site à la disposition des patients et de tous les visiteurs en demande d’aide et d’accompagnement pendant cette période éprouvante, malheureusement encore en cours.
  • Par ailleurs à ce jour, déjà 14 journées scientifiques internationales interdisciplinaires ont été organisées pour nos adhérents.
  • Nos groupes d’élèves sont solidaires et déterminés :
    a) Sur les 13 élèves inscrits pour la promo 1, 8 auront bientôt terminé leur parcours diplômant.
    b) 14 élèves sont inscrits pour la promo 2 et démarreront leur 2ème année de formation à la rentrée d’Octobre prochain.
  • Nous avons constitué un réseau actif international de conférenciers adlériens et non-adlériens, dont les interventions enrichissent nos échanges et nos coopérations.

Ambiance conviviale mais toujours studieuse
durant les sessions de formation

  • Nous avons constitué un réseau actif international de conférenciers adlériens et non-adlériens, dont les interventions enrichissent nos échanges et nos coopérations.
  • La formation d’accompagnant adlérien (Counseling) se dessine pour cette année avec 2 projets en chantier :
    a) Une coopération avec l’Université de Barcelone est en cours avancé d’implémentation pour préparer sur 2 ans le diplôme de Master en Counseling Adlérien.
    b) Un premier module de formation de Counseling Adlérien géré par Christelle Schläpfer et proposé à tout public a été réalisé le 6 Février 2021 et est disponible en replay.
  • Par ailleurs, nous obtenons une certaine visibilité à l’Université (Paris 8) avec 3 séminaires adlériens inclus au programme des années 2018-19, 2019-20, 2020-21, que notre Président, Alessandra Zambelli, PhD, a été chargée d’enseigner.
  • Le 1er numéro de la revue scientifique bilingue « Dynamiques Adlériennes » qui a subi un retard, sera publiée cette année.
  • Le site iaap.fr, vitrine de l’Institut, communique et informe nos publics avec l’aide des réseaux sociaux toujours plus actifs (Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn).
  • L’organisation de la formation à distance en e-learning en cours de préparation, va nous permettre de faire rayonner nos formations dans le monde francophone.
  • Les procédures officielles et administratives sont bien engagées : reconnaissance du statut d’intérêt général pour l’association, inscription DATADOC, conformité RGDP. Le chantier pour le passage à Qualiopi a été approuvé par le CA : il sera mis en route à la rentrée de Septembre 2021.
formation psychanalyste

Le cœur et le moteur de tout ça, c’est une équipe dynamique, engagée et soudée : 6 personnes motivées qui ont essuyé les plâtres et donné de leur temps, de leurs compétences et de leur personne. Elles ont été rejointes cette année par 3 belles énergies nouvelles aux savoir-faire précieux, qui ont su faire leur place avec fluidité, aisance et efficacité. Le changement de Président qui a eu lieu en cours d’année et de pandémie est lié à la complexité des projets en cours et les modifications de disponibilité individuelles.

N’oublions surtout pas les formateurs, bénévoles eux aussi, dont l’apport est inestimable pour faire de la formation de psychanalyste adlérien, une référence pédagogique unique en France et contribuer au nouvel essor que méritent Alfred Adler et la psychologie individuelle dont l’approche biopsychosociale du psychisme humain et l’efficacité thérapeutique sont aujourd’hui revalorisées par l’évolution clinique et expérimentale, particulièrement des Neurosciences.

L’année 2021-2022 s’annonce donc comme une année charnière pour la petite association des débuts qui évolue professionnellement avec l’ambition d’être un organisme de recherche et de formation dynamique et reconnu.

Pour continuer notre action et faire rayonner l’influence de la psychologie individuelle adlérienne dans toute la francophonie, nous avons besoin de votre soutien.

Ainsi, nous organisons pour l’automne une campagne de financement par le crowdfunding. Nous comptons sur votre engagement et votre générosité.

Participez, engagez-vous à nos côtés, adhérez ! Nous sommes à l’écoute de vos propositions de formation, de bénévolat, de parrainage… n’hésitez pas à prendre contact !

Nous vous souhaitons un très bel été ressourçant pour revenir à l’écoute du rythme de l’humanité qui palpite en chacun de nous.

A très bientôt, en virtuel ou en présentiel !

Restez connecté !

Cliquer sur le bouton ci-dessous vous permettra de vous inscrire parmi nos abonnés pour recevoir nos informations et publications dès parution.

Vous pourrez facilement vous désabonner si le cœur vous en dit, un lien est inséré dans tous nos messages.

Contact IAAP

28ème Congrès de l’IAIP – Congrès International Adlérien

28ème Congrès de l’IAIP – Congrès International Adlérien

Qu’est ce que l’IAIP ?

« International Association of Individual Psychology », l’IAIP est une association internationale qui rassemble les organismes concernés par la psychologie individuelle dans le monde entier, et propose un forum organisé pour le dialogue international, la collaboration et la coopération entre ces organismes pour accompagner le développement et l’application de la psychologie individuelle.

L’encouragement mutuel et l’appartenance sont au cœur des actions de l’IAIP dont les associations membres organisent chacune leur tour depuis 1922 le congrès international qui a lieu tous les 3 ans environ.

Cette année, c’est l’UAIP (Association Ukrainienne de Psychologie Individuelle) qui organise l’événement qui a exceptionnellement lieu online, COVID oblige.

Du 11 au 14 Juillet 2021 : 28ème Congrès IAIP

« Les défis du monde globalisé : rétablissement et croissance. »

Attention : toutes les interventions du congrès sont en anglais

Le principe clé de la psychologie individuelle toujours très pertinent aujourd’hui est le principe d’unité de la personnalité: unité des pensées, des sentiments, des actions dans toutes leurs manifestations complexes et toujours sociales. La psychothérapie adlérienne est fondée sur la conviction que la santé mentale d’un individu dépend de son intérêt social, c’est-à-dire de sa capacité à activer son Gemeinschaftsgefühl, le sentiment d’appartenir à une communauté et de ne faire qu’un avec l’humanité. Un individu sain est celui qui est capable de sentiments personnels et de suppositions cognitives qui sont socialement utiles. Il a un sentiment essentiel d’appartenance à l’humanité, et agit d’une manière qui prend toujours en compte les autres et se veut socialement utile. La psychologie individuelle voit un noyau de la psychopathologie dans le sous-développement du sentiment communautaire et le manque d’intérêt social.

Le 28e congrès de l’Association internationale de psychologie individuelle nous donnera l’occasion de découvrir la sagesse éternelle de la psychologie individuelle d’Alfred Adler et son approche de la compréhension de la nature humaine. Nous discuterons des solutions qu’elle peut offrir pour guérir les nouvelles psychopathologies dans les sociétés contemporaines.

La capacité d’une personne à « voir avec les yeux de l’autre, à entendre avec les oreilles de l’autre et à ressentir avec le cœur de l’autre » est une excellente mesure de la santé générale de cette personne. C’est également le socle de l’optimisme et de l’empathie au cœur de l’approche adlérienne que partagent dans leur pratique professionnelle les psychothérapeutes et conseillers adlériens du monde entier.

En écho à la pandémie de Covid qui a douloureusement touché l’humanité et bouleversé les organisations du monde entier, le congrès international adlérien, avec l’aide des organisateurs ukrainiens, a choisi cette année d’organiser les débats autour des nouveaux challenges que représente notre monde globalisé.

On parlera de multiples sujets et de leurs enjeux psychosociologiques comme les nouveaux moyens de communication, l’Intelligence Artificielle, le vieillissement, l’adolescence, l’éducation, les relations humaines, l’identité de genre, les traumas, bref une mosaïque de thématiques abordées selon la perspective adlérienne qui nous montrera combien cette vision holiste est décidément moderne, et indispensable pour comprendre et aborder ce que certains appellent « le monde d’après ».

Prenez connaissance du programme détaillé de ces 4 jours de conférences et d’ateliers en ligne qui s’organisent sous la forme de conférences plénières et d’ateliers plus spécifiques regroupés selon 4 axes:

  • Théorie & Recherche
  • Thérapie
  • Pédagogie
  • Covid19 & Trauma

Madame Alessandra Zambelli interviendra au nom de l’Institut Alfred Adler de Paris le lundi 12 Juillet pour présenter nos récents travaux et propositions suite à la pandémie de Covid 19. Sa conférence s’intitule « Le tryptique résilient de l’IAAP pour guérir et grandir ensemble pendant la pandémie » et présentera la future formation psychologique visant l’intervention précoce, le parcours résilient en ligne et l’unité de soutien psychologique ».

Programme des Conférences et Ateliers

Dimanche 11 Juillet 2021 : Programme Détaillé

Lundi 12 Juillet 2021 : Programme Détaillé

Mardi 13 Juillet 2021 : Programme Détaillé

Mercredi 14 Juillet 2021 : Programme Détaillé

Attention : toutes les conférences sont en anglais

Jour 1 – Dimanche 11 Juillet

}

14:00 - 14:30

Cérémonie d’ouverture

}

14:30 - 15:15

Discours annuel d’honneur

Par Dr. Eva Dreikurs Ferguson, Université Edwardsville, Illinois, USA

}

15:15 - 16:00

Discussion sur le monde adlérien

}

16:00 - 16:15

Pause Café

}

16:15 - 16:40

Théorie & Recherche

Atelier 1 : « Reconsidérer le courage d’Adler en relation avec la description de ses travaux »

Par Satoshi Kato, Japon

Thérapie

Atelier 2 : « Développer l’aptitude à penser de manière psychodynamique : la discussion de travail comme élément de la formation psychothérapeutique »

Par Wilfried Datler, Autriche

Pédagogie

Atelier 3 : « Harcèlement et cyberharcèlement : une vision holistique »

Par Christelle Schapfler, Suisse

Covid 19 & trauma

Atelier 4 : « Perspective constructionniste sociale de la blessure morale et de l’identité, et leur impact sur le bien-être des militaires, anciens combattants, agents de sécurité publique et leurs familles »

Par Barton Buechner, USA

}

16:40 - 17:05

Théorie & Recherche

Atelier 1 : « Aujourd’hui, « repenser » la vie nécessite une éthique de la limite. Un défi entre le Moi créatif et l’intelligence artificielle »

Par Claudio Ghidoni, Italie

Thérapie

Atelier 2 : « Comment faire face au chagrin et à la perte ? – dans une perspective adlérienne »

Par Mitsuko Mizuno, Japon

Pédagogie

Atelier 3 : « L’utilisation de technologies avancées en classe pour prévenir la dépendance aux médias sociaux »

Par Francesca Molina, Italie

Covid 19 & trauma

Atelier 4 : « Psychologie adlérienne et histoire militaire »

Par Joseph Troiani, USA

}

17:05 - 17:10

Pause Café

}

17:10 - 17:35

Théorie & Recherche

Atelier 1 : « Nouvelles pathologies sociales : quand la connexion devient pathologique, ou les pathologies numériques »

Par Didier Manez, France

Thérapie

Atelier 2 : « L’utilisation des jeux vidéo en psychothérapie ; l’approche de la thérapie par le jeu vidéo (V.G.T.) »

Par Francesco Bocci, Italie

Pédagogie

Atelier 3 : « Le modèle de la classe « à effectif réduit » – un lieu sûr pour le développement des enfants ayant des problèmes socio-émotionnels »

Par Anita Schedl, Autriche

Covid 19 & trauma

Atelier 4 : « Les violences de genre à travers le prisme de la psychologie individuelle »

Par Kristina Siroka, Slovaquie

}

17:35 - 18:00

Théorie & Recherche

Atelier 1 : « Existe-t-il une vie de ‘dyade thérapeutique’ en dehors du cadre du bureau ? »

Par Serhii Kyryliuk, Ukraine

Thérapie

Atelier 2 : « Psychothérapie et vieillissement entre soins et préjugése »

Par Daniela Bosetto, Italie

Pédagogie

Atelier 3 : « Un modèle pour conseiller les parents d’enfants et de jeunes adultes évitants »

Par Anabella Shaked, Israel

Covid 19 & trauma

Atelier 4 : « Etude épidémiologique en santé mentale en temps de COVID-19 dans 7 pays d’Amérique latine et psychologie adlérienne »

Par Andrés Buschiazzo, Uruguay

}

18:00 - 18:15

Discussion

Jour 2 – Lundi 12 Juillet

}

14:00 - 14:30

« Traumatisme, sécurité et connexion »

Par Anthea Millar, MA Cambridge, UK

}

14:30 - 15:00

« Approche adlérienne du traumatisme : expérience, sens, construction et résolution »

Par Marina Bluvshtein, PhD, USA

}

15:00 - 15:30

« Guérir selon la psychologie individuelle et la psychotraumatologie »

Par Daniela Cechova, PhD Bratislava, Slovakia

}

15:30 - 16:00

« Le concept socio-psychothérapeutique d’aide aux militaires souffrant de PTSD pendant la phase active de la guerre ».

Par Zoryana Koshulynska, MD, Ukraine

}

16:00 - 16:15

Pause Café

}

16:15 - 16:40

Théorie & Recherche

Atelier 1 : « La psychanalyse est-elle littérature ? »

Par Roman Kechur, Ukraine

Thérapie

Atelier 2 : « Théorie et mesure des priorités de la personnalité adlérienne et leur application à la pratique du conseil »

Par Ursula Oberst, Espagne

Pédagogie

Atelier 3 : « La psychologie individuelle à l’école maternelle »

Par Miyuki Yoshida, Japon

Covid 19 & trauma

Atelier 4 : « La relation d’aide adlérienne dans l’urgence due à la pandémie de COVID-19 »

Par Secondo Fassino, Italie

}

16:40 - 17:05

Théorie & Recherche

Atelier 1 : « Le libre arbitre de la fiction. Pourquoi elle est problématique et pourquoi nous avons encore besoin d’elle »

Par Herta Brinskele, Autriche

Thérapie

Atelier 2 : « Traitement adlérien pour prévenir la rechute chez les délinquants sexuels : proposition d’une étude pilote dans un contexte carcéral ».

Par Achille Affilastro, Italie

Pédagogie

Atelier 3 : « Formation en approche holistique adressée aux étudiants en droit et en psychologie pour identifier vraie et fausse information ».

Par Iryna Snyadanko, Ukraine

Covid 19 & trauma

Atelier 4 : « Le tryptique résilient de l’IAAP pour guérir et grandir ensemble pendant la pandémie : une formation psychologique visant l’intervention précoce, un parcours résilient en ligne et une nouvelle unité de soutien psychologique »

Par Alessandra Zambelli, France

}

17:05 - 17:10

Pause Café

}

17:10 - 17:35

Théorie & Recherche

Atelier 1 :  » Le développement global de la femme, entre défis et santé « .

Par Bianca Maria de Adamich, Italie

Thérapie

Atelier 2 : « Le « cadre distanciel » dans les psychothérapies psychodynamiques adlériennes. Aspects techniques et relation thérapeutique »

Par Simona Fassina, Italie

Pédagogie

Atelier 3 : « Les défis psychologiques dans le contexte du travail éducatif. Différentes utilisations des outils de la psychologie individuelle ».

Par Oliviero Donà, Italie

Covid 19 & trauma

Atelier 4 : « Transformations de l’institution éducative au temps de la Covid-19 : implications à l’âge du développement et nouveaux défis pour les relations entre enfants et adultes ».

Par Tiziana Levy, Italie

}

17:35 - 18:00

Théorie & Recherche

Atelier 1 : « La psychologie individuelle comme une psychologie de l’espoir ».

Par Marco Gatti, Italie

Thérapie

Atelier 2 : « Compréhension adlérienne de l’orthorexie nerveuse ».

Par Natalia Grinko, Ukraine

Pédagogie

Atelier 3 : « La croissance de la prévention territoriale locale : une proposition adlérienne intégrée pour l’adolescence ».

Par Clementina Pizza, Italie

Covid 19 & trauma

Atelier 4 : « COVID : entre deuil et guérison ».

Par Daniela Bosetto, Italie

}

18:00 - 18:15

Discussion

Jour 3 – Mardi 13 Juillet

}

14:00 - 14:30

« Deux courants principaux dans l’histoire de la pensée : Platon et Aristote, Schopenhauer et Nietzsche, Freud et Adler »

Par Prof. Alexander Filts, PhD, Ukraine

}

14:30 - 15:00

« Esprit-Cerveau-Gène et psychologie individuelle »

Par John Arden, PhD, USA

}

15:00 - 15:30

« Le leadership éclairé par la psychologie individuelle en temps de pandémie et au-delà ».

Par Karen John, PhD, UK

}

15:30 - 16:00

« La tyrannie dans la pathogenèse des sentiments d’infériorité socialement conditionnés. Sur l’exemple du livre autobiographique d’Elijah Repin « The Far Close » (Le lointain proche) ».

Par Oleh Berezyuk, MD, Ukraine

}

16:00 - 16:15

Pause Café

}

16:15 - 16:40

Théorie & Recherche

Atelier 1 : « Le psychodrame adlérien incorporant l’essence des techniques d’arts martiaux et la technique ‘Himotore' ».

Par Ichiro Umezaki, Japon

Thérapie

Atelier 2 : « Le rôle de la capacité d’aimer dans les relations ».

Par Nestor D. Kapusta, Autriche

Pédagogie

Atelier 3 : « ‘Je ne me comprends plus et je ne comprends plus mes actions en classe!’ – Discussion d’un concept de séminaire réflectif dans la formation des futurs enseignants en milieu inclusif ».

Par Margit Datler, Autriche

Covid 19 & trauma

Atelier 4 : « La qualité de vie des personnes âgées pendant la pandémie de COVID-19 : nouvelles formes de réflexion sur les interventions bio-psycho-sociales-culturelles ».

Par Rovera Gian Giacomo, Italie

}

16:40 - 17:05

Théorie & Recherche

Atelier 1 : « La perception du changement climatique : une perspective adlérienne ».

Par Sara Marchini, Italie

Thérapie

Atelier 2 : « Sommes-nous vraiment conscients que l’amour ne tue pas ? »

Par Valentina Vitali, Italie

Pédagogie

Atelier 3 : « Enseigner l’intérêt social aux enfants est plus que jamais nécessaire à l’heure de la pandémie : les principes de Montessori et d’Adler en action à la maison ».

Par Cristina Sanz, Espagne

Covid 19 & trauma

Atelier 4 : « Guérir est incompréhensible et intangible ».

Par Gisela Eife, Allemagne

}

17:05 - 17:10

Pause Café

}

17:10 - 17:35

Théorie & Recherche

Atelier 1 : « L’amour guérit : intégrer les perspectives adlériennes aux potentiels quantiques et spirituels ».

Par Julia Yang Blagen, USA

Thérapie

Atelier 2 : « La dépendance au cybersexe : un défi pour les couples et les familles. Considérations adlériennes ».

Par Daniela Bosetto, Italie

Pédagogie

Atelier 3 : « Utilisation des méthodes de la thérapie adlérienne par le jeu dans l’interaction avec les enfants ».

Par Oksana Kosarieva, Ukraine

Covid 19 & trauma

Atelier 4 : « Dynamique de groupe dans les projets éducatifs en ligne en psychothérapie de l’enfant : études de cas « 

Par Halyna Katolyk, Ukraine

}

17:35 - 18:00

Théorie & Recherche

Atelier 1 : « L’importance de la parole pour la prévention des psychopathologies et de la dissocialité ».

Par Egidio Ernesto Marasco, Italie

Thérapie

Atelier 2 : « L’application de l’approche psychologique individuelle dans le grand jeu mondial ».

Par Edit Szélesné Ferencz, Hongrie

Pédagogie

Atelier 3 : « La coopération parentale adlérienne dans le cadre légal ».

Par Francesca Molina, Italie

Covid 19 & trauma

Atelier 4 : « Caractéristiques du déroulement et du dépassement des conséquences du syndrome de stress post-traumatique chez les plus jeunes combattants ».

Par Lesya Muzychko, Ukraine

}

18:00 - 18:15

Discussion

Jour 4 – Mercredi 14 Juillet

}

14:00 - 14:30

« Pourquoi un futur global pour l’humanité a besoin de la parentalité adlérienne pour montrer la voie »

Par Alyson Schafer, PhD, Canada

}

14:30 - 15:00

« Les droits et l’inclusion des personnes handicapées : un défi pour notre époque »

Par Prof. Timothy Harthshorne, PhD, USA

}

15:00 - 15:30

« Être un analyste en temps de pandémie ».

Par Dr. Giansecondo Mazzoli, Italie

}

15:30 - 16:00

« Adapter le cadre ».

Par Dr. Kurt Günther, Vienne, Autriche

}

16:00 - 16:15

Pause Café

}

16:15 - 16:40

Théorie & Recherche

Atelier 1 : « Le passé, le présent et l’avenir du Journal of Individual Psychology : son rôle dans la guérison et la croissance ».

Par Jon Sperry, USA

Thérapie

Atelier 2 : « Les mouvements de transfert et de contre-transfert changent-ils avec l’utilisation de la communication numérique dans les psychothérapies psychodynamiques adlériennes ? »

Par Alessandra Bianconi, Italie

Pédagogie

Atelier 3 : « Le gothique et l’étrange dans la psychothérapie avec les adolescents ».

Par Gian Piero Grandi, Italie

Covid 19 & trauma

Atelier 4 : « Anorexie : adaptabilité et transformisme socioculturels d’une maladie grave, aussi vieille que le temps et pourtant constamment renouvelée comme forme de psychopathologie biopsychosociale ».

Par Piero Cherasco, Italie

}

16:40 - 17:05

Théorie & Recherche

Atelier 1 : « Toujours le grand écart ! L’inégalité économique et sociale entre les sexes reste un défi pour le monde entier ».

Par Daniela Bosetto, Italie

Thérapie

Atelier 2 : « Peut-on guérir de l’obsession de contrôle total ? »

Par Bianca Maria de Adamich, Italie

Pédagogie

Atelier 3 : « L’état d’esprit bourgeonnant de Telos® – où les enfants peuvent déployer leurs ailes – l’exemple des jardins d’enfants Telos® ».

Par Veronika Seiler, Allemagne

Covid 19 & trauma

Atelier 4 : « Les nouvelles formes de psychopathologie sociale dans le vieillissement : considérations sur des interventions complexes et éducatives ».

Par Rovera Gian Giacomo, Italie

}

17:05 - 17:10

Pause Café

}

17:10 - 17:35

Théorie & Recherche

Atelier 1 : « L’intérêt social et le fondamentalisme mafieux ».

Par Antonino Giorgi, Italie

Thérapie

Atelier 2 : »Jeu de sable – le monde dans le bac à sable. Comment ça marche ? »

Par Iryna Sribna, Ukraine

Pédagogie

Atelier 3 : « Le rôle des jeux vidéo dans le développement et l’amélioration des compétences, des capacités multitâches et de la créativité ».

Par Carlotta Noziglia, Italie

Covid 19 & trauma

Atelier 4 : « L’héritage du Dr. Marosi Máday István ».

Par Edit Szélesné Ferencz, Hongrie

}

17:35 - 18:00

Théorie & Recherche

Atelier 1 : « Counseling adlérien de groupe d’aventure avec des étudiants interraciaux. Apprentissage socio-émotionnel, adaptabilité professionnelle et sentiment d’appartenance à la communauté ».

Par Lucia Tseng, Taïwan

Thérapie

Atelier 2 : « Former les formateurs : étude d’évaluation des résultats sur cinq ans du programme de certification parents-enseignants TSAP ».

Par Lo Yi-Ru, Taïwan

Pédagogie

Atelier 3 : « Faciliter le courage et l’action pour le changement : utilisation des 4 C et du questionnement socratique avec les familles multiculturelles ».

Par Hui Sen Huang, Taïwan

Covid 19 & trauma

Atelier 4 : « Stabilité de la personnalité : revisiter les ‘Variables du style de vie des survivants de l’Holocauste' »

Par Les White, USA

Pour vous inscrire

Cliquer sur le bouton ci-dessous vous emmènera vers la page de souscription et de paiement prévue par l’organisateur ukrainien.

Attention : toutes les interventions sont en ANGLAIS

Contact IAAP

Week-End des 12 et 13 Juin 2021

Week-End des 12 et 13 Juin 2021

Samedi 12 et Dimanche 13 Juin 2021

Formation Psychanalyste FOAD (Formation Ouverte & à Distance)

Promo 2, Année 1

z

En visioconférence

En respect du principe de précaution concernant la transmission du Covid-19, la journée se déroulera en ligne via Zoom et nos intervenants feront leur intervention en visioconférence depuis Turin. L’animation des échanges et débats ainsi que les traductions simultanées seront assurées par Mme Alessandra ZAMBELLI, Directrice de l’Institut.

Samedi 12 Juin 2021 :

Journée Psychosociale Interdisciplinaire
Cours ouvert à tous nos adhérents.

Trauma, Communication & Sociétés

L’épreuve du trauma dans un monde globalisé

Quelle place et quelle forme prend l’épreuve du trauma dans le processus de globalisation à partir de cette nouvelle expérience de pandémie, de son impact, de sa gestion, de sa transmission ?
Les outils psychothérapeutiques sont ici mis au service d’une lecture systémique des traumatismes et de leur possible évolution.

le trauma alfred adler

En visioconférence Zoom, accès via le lien reçu par mail

Horaires : de 09:00 à 18:00
Sessions ouvertes à tous les adhérents IAAP.

Accès : Sessions réservées aux élèves inscrits
Horaires : de 09:00 à 14:00
En ligne Via Zoom à l’ai de lien reçu par mail

Alfred Adler, s’opposant au déterminisme freudien, notamment relatif aux traumatismes du passé, expliquait qu’aucune expérience n’est en soi une cause absolue de notre succès ou de notre échec. Il décrivait la souffrance liée aux chocs de nos expériences comme profondément associée à la capacité de l’individu de trouver un sens renouvelé à partir de son propre style de vie, selon le but holiste et inconscient poursuivi par l’individu.

Il disait « Nous ne sommes pas déterminés par nos expériences, mais plutôt par le sens que nous leur donnons. »
Ainsi, il est important de comprendre les différentes perspectives induites par cette expérience de pandémie vécue par l’ensemble de la Planète et d’en analyser le sens. C’est ce que nous allons tenter de faire tout au long de cette journée.

Alessandra Zambelli, PhD, Présidente de l’Institut et Chairman, introduira la journée en présentant les concepts diagnostiques de PTSD (Trouble de Stress Post-Traumatique – TSPT – SSPT ou ESPT en français) et de C-PTSD (Trouble de StressPost-Traumatique complexe) en les reliant aux complications de la communication en situation de crise.

« Le flash formation de Morgane Pidoux (PhD) portera sur les circuits neurobiologiques impliqués dans le stress chronique et les pathologies associées au trauma. Elle nous montrera comment ils impactent la réactivation mnésique. »

La pandémie de Covid 19, la désorganisation qu’elle produit et la contrainte de trois confinements successifs ont des conséquences sans précédent sur la santé mentale. S’appuyant sur des cas réels issus de sa pratique clinique, le psychanalyste et psychosociologue Hervé Etienne développera une réflexion sur ce traumatisme d’emprise contemporaine et l’apparition de dépressions liées au manque de contacts et au vide relationnel, émotionnel et physique induit.

L’auteur soulignera comment la clinique du traumatisme nous montre que les moyens de défense de la personne et ses facultés d’adaptation se trouvent mis en échec, laissant la personne nue et sans protection. La relation ou travail thérapeutique – qui est résiliente par elle-même – puise dans le travail à construire de nouveaux mécanismes de défense pour permettre à la personne de faire face.

L’unité de psycho-traumatisme du Centre Hospitalier de Versailles (CHV), dirigée par le Professeur Mario Speranza, accueille depuis septembre 2018 des enfants français de djihadistes, rapatriés en France, selon un dispositif gouvernemental et clinique.
La psychologue Marta Fumagalli partagera ses réflexions sur la spécificité du trauma et de son origine chez ces enfants, avec qui elle travaille depuis 3 ans, mettant particulièrement l’accent sur leur statut de filiation qui pose la question matricielle “À qui sont affiliés ces enfants revenants ?” Cette question essentielle pose en effet les conditions des enjeux de leur prise en charge.

L’intrusion soudaine du coronavirus dans notre quotidien et la crise sanitaire qui a suivi ont eu une dimension traumatique qui n’a pas été considérée dans l’immédiat.
À l’inquiétude suscitée par la maladie, se sont ajoutées des privations de liberté et l’emploi d’un vocabulaire « guerrier» qui ont pu réveiller, certains traumatismes enfouis sur un plan personnel ou transgénérationnel.
Cependant, cette période éprouvante et les résurgences traumatiques qu’elle(re)suscite, ont déclenché une demande d’aide psychologique qui est aussi l’occasion de soins psychothérapeutiques en profondeur. Ainsi, la pandémie a pu mettre en lumière la réalité de la transmission des traumatismes d’une génération à l’autre lorsqu’ils n’ont pas été considérés en leur temps, et s’avérer involontairement révélatrice des bienfaits d’une pratique psychothérapeutique telle qu’Adler l’encourage.
La psychanalyste Virginie Megglé s’appuiera sur des exemples cliniques pour illustrer ce constat et souligner les bienfaits d’une approche thérapeutique préventive./p>

traumatisme psychique

A partir d’une série de cas cliniques concernant des réfugiés et demandeurs d’asile rencontrés au Centre Frantz Fanon de Turin, le Dr Jean-Louis Aillon animera une réflexion sur le trauma complexe et sur les processus qui entrent en jeu lors du travail en psychothérapie avec des personnes venues d’autres univers culturels et sociaux. La notion de trauma sera interrogée par les biais de l’anthropologie médicale et de l’ethnopsychiatrie critique, mettant l’accent sur l’origine et la construction sociale de ce concept – concernant en particulier la catégorie du Trouble de Stress Post-Traumatique– et sur ses répercussions au niveau clinique.

PROGRAMME

Jour 1 – Samedi 12 Avril – Journée Psychosociale Interdisciplinaire

Session ouverte aux élèves et aux adhérents IAAP

Formation Axe 1 Théorique, Axe 2 Psychodiagnostique,  Axe 3 Technique et Axe 5 Clinique

}

9:00 – 9:30

Via Zoom

Présentation

Par Alessandra Zambelli, Chairman et Présidente de l’Institut

Accueil et présentation

Accueil des élèves et des participants pour cette journée ouverte aux adhérents. Introduction aux concepts diagnostiques de PTSD et C-PTSD et leur sensibilité à la communication.

}

09:30 – 10:00

Via Zoom

Flash Formation

Morgane PIDOUX

"Stress physiologique, chronique et Trauma"

les processus et les circuits neurobiologiques impliqués dans le stress physiologique vs stress chronique et trauma, et comment les stimuli physiologiques et émotionnels impactent la réactivation mnésique

}

10:00 - 11:30

Via Zoom

Première Session

Hervé ETIENNE

"La violence du social sur le désir individuel"

Face à un traumatisme individuel et collectif d’ampleur comme la pandémie actuelle, mécanismes de défense et faculté d’adaptation sont mis en échec. Quel rôle joue la relation patient-thérapeute et le travail thérapeutique pour enclencher la résilience ?

}

12:00 - 13:00

Via Zoom

Deuxième Session

Marta FUMAGALLI

"La clé des affiliations dans l’accueil des “enfants revenants” de djihadistes."

Enfants mineurs revenant de zones d’opération de groupes djihadistes : comment faire un diagnostic et construire une narration avec une anamnèse fragmentaire ?

}

14:30 - 15:30

Via Zoom

Troisième Session

Virginie MEGGLÉ

"Traumatismes et transmission transgénérationnelle. Que révèle la crise sanitaire ?"

Pandémie et crises induites révèlent certains traumas enfouis sur un plan personnel ou transgénérationnel. Mais ces résurgences créent également une forte demande de soins qui ouvre la possibilité de soins psychothérapeutiques en profondeur particulièrement bénéfiques.

}

16:00 - 17:30

Via ZOOM

Quatrième Session

Dr Jean-Louis AILLON

"Le trauma complexe et la psychothérapie transculturelle"

La notion de trauma dans la psychothérapie transculturelle et l’ethnopsychiatrie : une approche anthropologique d’un concept à forte connotation sociale et culturelle.

}

17:30 - 18:00

Via ZOOM

Discussions et clôture de la Journée

Alessandra ZAMBELLI

Questions/Réponses, échanges et perspectives

Les élèves et les adhérents participants échangent sur les sujets abordés lors de cette journée.

Téléchargez le programme complet

Jour 2 – Dimanche 13 Juin – Atelier en visioconférence

Session réservée aux élèves inscrits – Traduction et Accompagnement pédagogique PhD Alessandra Zambelli

Formation : Axe 2 (Psychodiagnostique) – Axe 5 (Clinique)

}

09:00 – 14:00

Via Zoom

Etudiants Promo 2 + étudiants Promo 1 volontaires pour révision

Par Barbara SIMONELLI, Dr Jean-Louis AILLON et Alessandra ZAMBELLI

La psychothérapie dynamique culturelle: de la théorie à la méthode

Comment penser et poursuivre une psychothérapie dynamique avec des patients qui viennent d’univers culturels différents ?

  • Les théories élaborées sur le sujet (psychiatrie culturelle, ethnopsychiatrie)
  • Le modèle adlérien de la psychothérapie dynamique culturelle (Rovera Giangiacomo – 2014, modèles explicatifs)
  • Les techniques adaptées au contexte ethno-culturel, les concepts et les outils utiles pour bien conduire ce genre de psychothérapie (sensibilité et empathie culturelle, transfert et contre-transfert culturel, systèmes médicaux culturels, modèles explicatifs, «idiom of distress », violence structurelle, trauma, inconscient culturel, dispositif de la sorcellerie, etc…)
  • Illustration des aspects théoriques et de la pratique clinique via des cas de psychothérapies transculturelles réels

Inscrivez-vous!

Pour vous inscrire et assister à la journée du 12 Juin 2021. Pour profiter de toutes nos activités. Pour vous former à la psychanalyse adlérienne. Pour soutenir la recherche. Pour collaborer. Adhérez à l’Institut !

Contactez l'Institut

10 + 13 =

Psych.E.In, formation Erasmus + en Psychologie d’urgence

Psych.E.In, formation Erasmus + en Psychologie d’urgence

Psych.E.In : Projet Européen de Formation Professionnelle Continue

Partenariat de l'Institut Alfred Adler au Projet Psych.E.In (Erasmus +) de l'Union Européenne

L’Institut Alfred Adler de Paris s’est impliqué́ dans le projet communautaire « Psych.E.In » (Psychological Early Intervention : Clinical Training) et fait partie d’un consortium organisé en coopération avec 6 partenaires institutionnels européens dans le cadre des programmes de formation professionnelle continue de l’Union Européenne (Erasmus +, KA2, VET*).

formation psy erasmus

Qu’est ce que « Psych.E.In » ?

Psych.E.In sera une formation en e-learning *

  • Destinée à la fois aux professionnels de l’intervention d’urgence et aux formateurs en Formation Professionnelle Continue (EFP-VET*) pour les professionnels de l’intervention d’urgence.
  • Construite sous la forme de modules interchangeables, elle abordera les aspects de gestion de crise et le suivi de la prise en charge post-traumatique.
  • La formation sera conçue et réalisée en anglais, puis traduite en français par l’équipe de l’Institut Alfred Adler de Paris.
  • Elle sera traduite également dans les 5 langues des autres pays partenaires
  • Elle sera gratuite et disponible pendant 7 ans pour les membres de la Communauté Européenne
  • Le programme est prévu sur une durée de 2 ans, du 01.11.2020 au 31.10.2022

Un Projet de formation d’envergure internationale

L’équipe de l’Institut Alfred Adler de Paris est ravie de participer à ce magnifique projet avec ces institutions partenaires et amies, dans un bel esprit d’appartenance communautaire européenne

Les Partenaires européens

(clic sur les drapeaux pour visiter les sites des partenaires)

pologne

COORDINATEUR : UNIVERSITÉ JAN KOCHANOWSKI DE KIELCE

(POLOGNE)

INSTITUTE OF GROUP ANALYSIS, ATHÈNES

(GRÈCE)

ASSOCIATION EMDR, VAREDO,LOMBARDIE

(ITALIE)

PIXEL, ASSOCIATION CULTURELLE, FLORENCE

(ITALIE)

UNIVERSITÉ DE PRESOV

(SLOVAQUIE)

ASSOCIATION DES PSYCHOLOGUES CLINICIENS, PRAGUE

(RÉPUBLIQUE TCHÈQUE)

CONTEXTE ET HISTORIQUE DU PROJET

psychologie d'urgence

La pandémie de 2020 due au Covid-19 souligne l’importance cruciale des compétences des personnels de secours et de santé impliqués dans les situations d’urgence psychologique.

Faire face à l’urgence psychologique est devenue une nouvelle priorité de la communauté européenne, presque une nouvelle profession. En réponse à cette priorité, il a été proposé d’optimiser la formation pour les intervenants en situation d’urgence psychologique afin de renforcer l’accessibilité et l’expertise européenne dans ce domaine. Il s’agit d’améliorer le professionnalisme des soins fournis par les psychologues, les psychothérapeutes et les psychanalystes, mais aussi de former les professionnels intervenant en situation d’urgence : pompiers, policiers, secouristes, hospitaliers, militaires, humanitaires, logisticiens, administratifs, etc…

L’intervention en situation d’urgence psychologique vient en aide aux personnes impliquées dans une situation d’urgence humanitaire afin de les aider à stimuler leurs ressources internes et leur capacité d’adaptation, ainsi que celles de ceux qui les entourent. Elle s’adresse aux particuliers et professionnels, individus ou organisations, pour aider les communautés à revenir à la normale après une catastrophe ou un événement critique.

L’Institut Alfred Adler de Paris, particulièrement motivé par ces problématiques et les psycho-traumatismes qu’elles génèrent, s’est impliqué́ dans le projet communautaire « Psych.E.In » (Psychological Early Intervention : Clinical Training) et fait partie d’un consortium organisé en coopération avec 6 partenaires institutionnels européens dans le cadre des programmes de formation professionnelle continue de l’Union Européenne (Erasmus +, KA2, VET*).

OBJECTIFS DE LA FORMATION

Offrir aux psychologues, psychothérapeutes, psychanalystes, tous type de personnels de secours et aux formateurs en Formation Continue (EFP-VET*), les multiples outils utiles pour acquérir et développer les compétences psychologiques clés en matière d’intervention d’urgence. Il s’agira de favoriser la compréhension des spécificités des situations de crise complexes et la coordination des ressources, en vue de faciliter la reprise de la santé et du bien-être des victimes directes et indirectes, ainsi que le développement de la résilience individuelle et sociale, lors des situations d’urgence humanitaire et du suivi post-traumatique.

Des compétences cliniques, des compétences pédagogiques, des compétences de coordination et de mise en réseau en situation d’urgence seront proposées, pour permettre de comprendre le nouveau complexe profil du psychologue en situation d’urgence et d’intervention de premier aide.

psychologie d'urgence

MÉTHODOLOGIE UTILISÉE

La gestion de Psych.E.In. est structurée selon les cinq grands groupes de processus de gestion de projet : initiation, planification, exécution, suivi et contrôle et clôture.

L’approche qualité EFQM (European Foundation for Quality Management) est fournie pour garantir le leadership participatif, l’adhésion et l’impact.

PROFIL DES PARTICIPANTS CIBLÉS

psychologie d'urgence

Les cibles directes sont :

  1. Tous professionnels intervenant en situation de crise et au moins entre psychologues, psychothérapeutes et psychanalystes
  2. Les formateurs de psychologues, psychothérapeutes et psychanalystes (EFP-VET*) et d’autres figures professionnelles intervenant en situation d’urgence

Les cibles indirectes sont :

  1. Les personnes issues du grand public
  2. Les personnels sanitaires (médecins, infirmières…) et personnels de secours (policiers, pompiers, secouristes…)
  3. Les étudiants en psychologie de premier cycle universitaire
  4. Les organismes de Formation Professionnelle dans le secteur de la santé et des services de secours
  5. Les journalistes et agences de communication
  6. Les chercheurs/professeurs dans le domaine de l’urgence
  7. Les décideurs politiques

PROGRAMME SECTION 1 – LES MOOCs

Les MOOCs offrent un accès exhaustif aux aspects théoriques de la psychologie d’urgence à partir des caractéristiques historiques de la discipline, en passant par l’analyse des différentes phases cliniques et sociales d’une intervention psychologique de premier secours jusqu’au détail des différentes modalités d’intervention.

L’aspect innovant est la proposition du rôle du thérapeute comme facilitateur de l’ensemble des équipes intervenantes en situation d’urgence, mettant l’accent sur les compétences de management et de coordination entre équipes et ressources pour affronter les différentes problématiques de l’urgence avec une perspective psychologique.

Pour répondre aux besoins de formation en psychologie d’urgence des professionnels (personnels de secours, thérapeutes, formateurs), en particulier dans la période d’urgence de 2020, les MOOCs utilisent des supports pédagogiques interactifs et variés pour standardiser les parcours d’apprentissage, avec des modules et des étapes clairs qui les rendent très utilisables et déclinables dans les différents contextes d’urgence.

elearning psychologie d'urgence

SECTION 2 : LES TOOLKITS

psychologie d'urgence

Les Toolkits (Kits d’outils) visent à offrir aux participants une auto-formation facilitée sous la forme d’outils multiples, tels que vidéos, animations, parcours interactifs, tests et quizz, questionnaires pédagogiques, pour un débriefing personnel en autonomie afin de s’entraîner à affronter les différentes phases des interventions psychologiques d’urgence.

Le but est d’apprendre et s’entraîner à détecter et prendre en charge le soin de la santé mentale des différentes typologies de victimes, dont le personnel d’intervention d’urgence fait partie, en prévenant l’épuisement professionnel, la détresse et les conséquences du traumatisme indirect.

SECTION 3 – LES CASES STUDIES

Les cases studies (études de cas) visent à développer la description des contextes multiples et très différents des interventions psychologiques d’urgence ainsi que les approches d’intervention elles aussi très nombreuses.

Les études de cas offriront une matrice systémique d’expertise dans laquelle chaque apprenant pourra savoir reconnaître et juger les meilleures interventions par le contenu et la demande psychologique spécifique de la cible.

Les cas étudiés seront sélectionnés parmi les plus pertinents à partir de l’expérience directe des 6 partenaires du projet et leurs réseaux nationaux.

psychologie d'urgence

BÉNÉFICES AU DELA DE LA FORMATION

Le consortium améliorera le langage commun et la mise en réseau des organismes d’EFP-VET* et des autres parties prenantes dans les situations d’urgence. La santé mentale individuelle et la résilience de la communauté seront améliorées par une intervention psychologique précoce qualifiée. Une attention particulière sera accordée aux populations fragiles telles que les enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées et les sauveteurs. Les compétences du personnel de soins de santé et de sauvetage pour s’occuper des victimes en cas d’urgence humanitaire seront améliorées. Il s’agira finalement d’un outil-ressource disponible pour tous pour s’entretenir dans le développement de sa propre résilience et celle de la communauté face aux situation de crise aiguë telle que la pandémie actuelle.

Consortium Européen Psych.E.In

Consortium Européen Psych.E.In

Psych.E.In : Projet Européen de Formation Professionnelle Continue

Collaboration de l'Institut Alfred Adler au Projet Psych.E.In (Erasmus +) sous l'égide de l'Union Européenne

L’Institut Alfred Adler de Paris s’est impliqué́ dans le projet communautaire « Psych.E.In » (Psychological Early Intervention : Clinical Training) et fait partie d’un consortium organisé en coopération avec 6 partenaires institutionnels européens dans le cadre des programmes de formation professionnelle continue de l’Union Européenne (Erasmus +, KA2, VET*).

Le projet consiste en la fabrication et diffusion d’un programme de Formation Continue en Psychologie de l’Urgence.

Les Partenaires européens

(clic sur les drapeaux pour visiter les sites des partenaires)

pologne

COORDINATEUR : UNIVERSITÉ JAN KOCHANOWSKI DE KIELCE

(POLOGNE)

INSTITUTE OF GROUP ANALYSIS, ATHÈNES

(GRÈCE)

ASSOCIATION EMDR, VAREDO,LOMBARDIE

ITALIE

PIXEL, ASSOCIATION CULTURELLE, FLORENCE

(ITALIE)

MODRY ANJEL / ÉQUIPE D’INTERVENTION, BRATISLAVA

SLOVAQUIE

ASSOCIATION DES PSYCHOLOGUES CLINICIENS, PRAGUE

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE

Psych.E.In. – Formation Clinique en Intervention Psychologique de l’urgence

Le projet européen intitulé « Psych.E.In. – Psychological early intervention : clinical training» a été rédigé et coordonné par l’Association Culturelle Italienne Pixel en coopération avec l’initiateur et coordinateur scientifique du projet, l’Université JAN KOCHANOWSKI, basée à Kielce en Pologne.

Ce projet est financé par le programme Erasmus+, KA2 (Key Action 2) – Partenariats stratégiques pour l’enseignement et la formation professionnels (VET).

Il vise à fournir aux psychologues, psychothérapeutes et psychanalystes des compétences cliniques en intervention psychologique précoce pour soutenir la santé et le bien-être des victimes d’urgences humanitaires. Une version adaptée pour les formateurs professionnels est également à l’étude.

  • Domaine : Enseignement et formation professionnels (VET)
  • Date de début : 01.11.2020
  • Date de fin : 31.10.2022
  • Site web : Site Erasmus + de l’UE
  • Description : Le projet européen Psych.E.In vise à fournir aux psychologues, psychothérapeutes et psychanalystes des compétences cliniques en matière d’intervention psychologique d’urgence pour soutenir la santé et le bien-être des victimes d’urgences humanitaires.
  • Acronyme : Psych.E.In
  • Programme de financement : Programme Erasmus+, KA2 – Partenariats stratégiques pour l’enseignement et la formation professionnels
formation psy erasmus

Les partenaires internationaux sont :

  • Institut Alfred Adler de Paris (Francia)
  • Institut d’analyse de groupe d’Athènes (Grecia)
  • Université Jana Kochanowskiego w Kielcach (Polonia)
  • Asociace klinickych psychologu Ceske republiky z.s. (Repubblica Ceca)
  • Modrý anjel tím krízovej intervencie n.o. (Slovacchia)

  • Associazione per l’EMDR in Italia (Italie)

Des rencontres transnationales

Lors de la réunion de lancement le 30 Novembre dernier via la plateforme Zoom, les membres des équipes des 7 associations et institutions partenaires du projet européen se sont présentés, ainsi que leurs expériences et expertises relatives au projet. Les principales activités à développer ont été présentées, mettant l’accent particulièrement sur les MOOCs qui s’adresseront aux psychologues, psychothérapeutes et psychanalystes, mais aussi aux personnels de secours et également aux formateurs de tous ces professionnels.

=> Nous ne manquerons pas de vous tenir informés des différentes étapes d’avancement du projet. Abonnez-vous pour ne rater aucune actualité.