Week-end des 10 & 11 Septembre 2022

Week-end des 10 & 11 Septembre 2022

Samedi 10 Septembre 2022 :

Journée Scientifique Interdisciplinaire
Cours ouvert à tous nos adhérents

Nouveau : accès gratuit pour les étudiants
sur présentation de leur carte et sous réserve du paiement de la cotisation Membre IAAP (Actif ou Sympathisant).

Identité & Genre

Les entrelacements et leurs évolutions à partir du paradigme biopsychosocial.

Chez les mammifères, il existe des mâles et des femelles, reconnaissables à leurs organes génitaux reproducteurs et, de manière générale mais irrégulière, à leurs caractéristiques sexuelles secondaires.

L’être humain, quant à lui, dispose d’une conscience réflexive, d’une psyché. Il se pense, et dans ce vécu de lui-même, les limites trouvent une liberté, notamment en regard des caractéristiques sexuelles binaires du corps, qui disparaissent comme autant d’autres frontières que l’homme a toujours cherché à dépasser.

Notre perspective adlérienne biopsychosociale mettra en exergue la dynamique entre ces trois dimensions de la personnalité par rapport au genre, où le social semble avoir plus de rigidité et d’impact que le biologique sur le mental et son identité.

couverture brochure conférence

Horaires : de 09:00 à 18:00
Sessions ouvertes à tous les adhérents IAAP.

Accès gratuit pour les étudiants sur présentation de leur carte en cours de validité (et sous réserve du paiement de leur cotisation IAAP 2022).

Accès : Sessions réservées aux élèves inscrits
Horaires : de 09:00 à 18:00

Avec Luca Rollé, Professeur de Psychologie Dynamique de l’Université de Turin, nous allons parcourir le contexte historique et théorique des orientations affectives et sexuelles sur la personnalité et de l’identité de genre sur le développement de la personnalité dans la société occidentale.

Si dans les années 90, les travaux de Judith Butler réussissent à imposer le thème du genre au coeur du débat féministe et donc politique, il ne s’agit pas d’une première. Cependant, il s’impose à partir de cette période une remise en question de l’“évidente association” entre la réalité biologique des organes génitaux désignés sous le terme de sexe, le vécu identitaire permettant de se nommer homme et/ou femme et leur organisation sociale. Il n’est plus possible d’utiliser la notion de norme de la construction identitaire. Le vécu de l’homme et/ou de la femme est alors libéré des limites biologiques du corps sans que cela soit ramené à un trouble.

Virginie Descoutures, sociologue, nous fera aborder les arrangements des normes sexuelles, conjugales et familiales tant dans l’espace public que dans l’intimité. Que ce soit en matière d’union (pacs, union civile, mariage), de recours aux techniques de procréation médicalement assistées, de filiation, les diverses transformations liées à la vie privée en France et les controverses qui les accompagnent, ne forment pas, pour la sociologue seulement, le symptôme d’une évolution sociale, elles contribuent à la produire.

Appréhender l’arrangement c’est ainsi s’attacher à la fois au droit et aux lois, mais aussi à leurs usages sociaux,. Il en va ainsi des normes qui organisent l’ordre des sexes et des sexualités. Son propos présentera une courte généalogie de la manière dont les sciences sociales, à partir de la critique féministe, ont problématisé le genre et la sexualité – c’est-à-dire la production sociale de la différence et de la hiérarchie des sexes et des sexualités. A partir de cette proposition théorique et des recherches menées depuis une vingtaine d’années il s’agira de s’interroger sur le changement normatif en cours en matière de genre et de sexualité.

Au regard de ces évolutions sociologiques, anthropologiques et philosophiques sur les questions de genre, le Dr Jean Chambry, Médecin Psychiatre, décrira comment il n’existe plus aujourd’hui de théorie légitime, dans notre société occidentale, qui puisse rendre compte du processus de développement identitaire, des articulations entre réalités et limites biologiques du corps sexué et des vécus de genre. Et comment cela permet que tous les ressentis puissent être accueillis sans approche symptomatologique, au point de n’est plus envisager une évaluation psychopathologique de la transidentité en l’absence de critères normatifs. Le pédopsychiatre se pose alors deux questions fondamentales : “Quelle place reste possible pour la psychiatrie dans l’accompagnement des personnes avec transidentité ?” Et surtout “Quel rapport entre Identité sexuelle et désir sexuel ?”. 

 

vieil album de famille

La perspective holiste adlérienne voit ce rapport dans celui entre Identité et Style de Vie au sens du rapport entre Identité globale et Identité sexuelle, et donc désir holiste et désir sexuel. Mais tous les professionnels de la santé et de l’éducation sont d’accord sur l’importance d’accueillir toutes ses paroles à la fois du côté du jeune mais aussi celui des parents, voire de la famille plus élargie sans aucun a priori, sans jugement, sans critère normatif. Il est nécessaire de renoncer à la tentation du pourquoi au profit d’une proposition d’aides à la fois pour le jeune mais aussi sa famille. Il reste cependant encore de nombreuses questions à explorer autour de l’accompagnement des personnes avec transidentité. Il est indispensable d’aborder ces questions sans a priori idéologique et d’accueillir la parole de toutes les personnes concernées afin de développer avec elles les stratégies les plus adaptées à leur bien-être et leur épanouissement à tous les âges de la vie.

C’est avec la psychothérapeute d’enfants Enrica Cavalli que nous approfondirons ce sujet dans son tout premier terrain d’évolution : l’École.
Le rapport entre l’école et la variance de genre (ou non-conformité de genre) sera saisi à partir de l’outil méthodologique de “la mise en réseau” pour construire un contexte facilitateur et protecteur pour le développement des adolescents. L’institution scolaire est impliquée en première ligne dans les situations de variance de genre : elle se retrouve souvent à accueillir les premiers propos d’inconfort des enfants, leurs premières communications sur la perception d’une incohérence de genre, à devoir les accompagner et gérer ces situations d’une manière ou d’une autre dans le réseau complexe des relations entre enseignants, mineurs et familles.

L’inclusivité et l’éducation au respect de l’autre peuvent être poursuivies à travers un travail pluridisciplinaire : l’école peut donc constituer un facteur de protection pour le développement de l’individu où la souffrance de l’individu qui se déroule au sein d’un “contexte-corps” jugé non représentatif de lui-même peuvent trouver l’acceptation dans un “contexte-lieu” d’acceptation, de collaboration et de tutelle de la part des adultes éducateurs.

libellule

PROGRAMME

Jour 1 – Samedi 10 Septembre – Journée Scientifique Interdisciplinaire

Session ouverte aux élèves et aux adhérents IAAP

Formation Axe 1 Théorique, Axe 2 Psychodiagnostique,  Axe 3 Technique et Axe 5 Clinique

}

9:00 – 9:15

En présentiel

Présentation

Par Alessandra Zambelli, Chairman et Présidente de l’Institut

Accueil et présentation

Accueil des élèves et des participants pour cette journée ouverte aux adhérents.

}

09:15 – 11:15

EN PRÉSENTIEL

Première Session

Pr Luca Rollé

"Orientations affectives et sexuelles"

Encadrement théorique sur l’impact de l’identité de genre sur la personnalité. Introduction théorique de la thématique.

}

11:45 - 12:45

En présentiel

Deuxième Session

Virginie Descoutures

"Le genre et la sexualité."

L’arrangement social et intime des normes sexuelles, conjugales et familiales.

}

14:30 - 15:30

en présentiel

Troisième Session

Jean Chambry

"Identité sexuelle et désir sexuel"

Etude et questionnement sur le rapport entre identité sexuelle et désir sexuel.

}

16:00 - 17:00

En présentiel

Quatrième Session

Enrica Cavalli

"L’École et La Variance de genre"

Variance (ou non-conformité) de genre : l’outil de la mise en réseau pour construire un contexte facilitateur et protecteur pour le développement des adolescents

}

17:15 - 17:45

en présentiel

Discussions et clôture de la Journée

PhD Alessandra ZAMBELLI

Questions/Réponses, échanges et perspectives

Les élèves et les adhérents participants échangent sur les sujets abordés lors de cette journée.

Téléchargez le programme complet

Jour 2 – Dimanche 11 Septembre – Atelier en présentiel

Session réservée aux élèves inscrits – Traduction et Accompagnement pédagogique PhD Alessandra Zambelli

Nouvelle adresse pour la formation du dimanche : Ecole Plurivalente, 7 rue du Dr Schweitzer, 95600 Eaubonne

Formation : Axe 2 (Psychodiagnostique) – Axe 5 (Clinique)

}

09:00 – 14:00

en présentiel

Etudiants Promo 2 + étudiants Promo 1 volontaires pour révision

Francesca Barbara SIMONELLI & Alessandra ZAMBELLI (accompagnement et traduction)

  • Psychothérapie et identité de genre, TIG Troubles d’Identité de genre / Troubles de la personnalité : cas cliniques.
  • Films à visionner selon liste donnée en Février 2022

Inscrivez-vous!

Pour vous inscrire et assister à la journée du 10 Septembre 2022. Pour profiter de toutes nos activités. Pour vous former à la psychanalyse adlérienne. Pour soutenir la recherche. Pour collaborer. Adhérez à l’Institut !

Contactez l'Institut

6 + 4 =

Week-end des 11 & 12 Juin 2022

Week-end des 11 & 12 Juin 2022

Samedi 11 & Dimanche 12 Juin 2022

Formation Psychanalyste FOAD (Formation Ouverte & à Distance)

Promo 2, Année 2

En visioconférence

La journée se déroulera en présentiel :

c/o Poinçon
Appartement du Chef de Gare
124 avenue du Général Leclerc
75014 Paris

& en visioconférence via Zoom

Samedi 11 Juin 2022 :

Journée Scientifique Interdisciplinaire
Cours ouvert à tous nos adhérents.

Enfance & Famille

Le paradigme psychothérapeutique adlérien en réseau

Alfred Adler nous a délivré quand il soulignait qu’« il n’y a pas d’intellect privé » : dès le début de la vie, l’individu se développe au sein d’une relation.

En effet, pendant toute l’évolution psychique de l’enfance, la prise en charge thérapeutique doit suivre un modèle en réseau (FASSINO, S., ROVERA, G. G., ET ALII ; 1984), prévoyant la construction de « cadres élargis et multiples ».

L’approche relationnelle adlérienne imprègne la clinique.

couverture brochure conférence

Horaires : de 09:00 à 18:00
Sessions ouvertes à tous les adhérents IAAP.

Accès : Sessions réservées aux élèves inscrits
Horaires : de 09:00 à 14:00

Enrica Cavalli nous présentera le sens de l’enseignement qu’Alfred Adler nous a délivré quand il soulignait qu’« il n’y a pas d’intellect privé » : dès le début de la vie, l’individu se développe au sein d’une relation. En effet, pendant toute l’évolution psychique de l’enfance, la prise en charge thérapeutique doit suivre un modèle en réseau, prévoyant la construction de « cadres élargis et multiples ».
L’approche relationnelle adlérienne imprègne la clinique.
Dans le travail thérapeutique avec l’enfant, principalement à travers l’outil du jeu, le thérapeute doit pouvoir s’appuyer sur des compétences spécifiques (comme celle de la « capacité négative »), permettant à l’enfant de donner forme aux émotions et de faciliter leur compréhension dans un registre fictionnel. Le cadre thérapeutique offre ainsi, et garantit, que jouer symboliquement permet de rencontrer et d’affronter les émotions, les peurs, les désirs liés à sa propre histoire de vie. L’intervention thérapeutique auprès de l’enfant implique donc, à travers l’hypothèse d’une « fonction maternelle tardive », un travail sur les contenus implicites et explicites, que la formatrice vivifiera par l’illustration des vignettes cliniques portant à incarner les contenus théoriques sur les dimensions émotionnelles et corporelles en thérapie qui vise à construire de nouvelles représentations et de nouvelles possibilités de régulation, élargissant le bagage de la ressource affective de l’enfant.

Virginie Megglé entrera plus directement sur l’analyse adlérienne de la constellation familiale, qui souligne depuis plus d’un siècle l’importance de la place de l’enfant dans la fratrie, et la transmission transgénérationnelle du sens même de cette place unique, suivant la méthodologie psychanalytique qui puise dans le sens symbolique de l’affect et met à nu sa puissance pour le psychisme et le relationnel.
Il devient clair que la prise en charge des parents, lorsqu’on travaille avec des enfants et des adolescents, est donc un moment du traitement fondamental et essentiel, comme notre Professeur Francesca Barbara Simonelli le montrera à la fois pour travailler sur des schémas émotionnels et éducatifs éventuellement dysfonctionnels, et pour construire des alliances créatives visant à permettre une maturation développementale adéquate des enfants.

Toute la constellation familiale a en effet besoin de réactiver des ressources créatives. « Dans la famille d’aujourd’hui, les parents sont souvent plus préoccupés par leurs propres besoins que par les besoins affectifs de leurs enfants. Les parents absents, permissifs mais exigeants, qui gâtent et ne savent pas aimer, ou présents et distraits, qui utilisent l’enfant pour leurs propres besoins, sont des miroirs parfois non seulement vides mais aussi déformants, et induisent des « parents internes » au psychisme enfantin disharmonieux et déroutants, perturbant les processus de maturation de l’identité du soi de l’enfant.

 

vieil album de famille

Sur ce trouble structurel de maturation pourraient par la suite s’ajouter et agir les facteurs biopsychologiques qui activent le risque de toxicomanie, de troubles du comportement alimentaire, de troubles de la personnalité narcissique et borderline, si répandus ces dernières années chez les jeunes des sociétés avancées,
[PALESTRO, G., FASSINO, S., (2007), Famiglia malata, società malata?, in FASSINO S., DELSEDIME N. (2007), La famiglia è malata? Interazioni persona, famiglia, società, Centro Scientifico Editore, Torino, p.72]
On pourra enfin saisir avec la psychothérapeute Vittoria Brai l’affinité entre le paradigme adlérien et l’approche systémique-relationnelle, qui place la famille et les relations familiales au coeur de son travail. Elle soulignera comment l’intervention thérapeutique systémique, collective ou individuelle, part du même postulat adlérien “qu’aucun homme n’est une île” et que les liens familiaux tiennent chacun de nous comme des fils invisibles tout au long du développement de toute notre vie. Elle s’étalera sur la technique du génogramme qui est largement utilisée pour accompagner le patient à trouver des informations sur ces liens familiaux et matriciels. Tandis que le sujet se penche dans l’exploration de lui-même et de sa famille, il peut améliorer la conscience de soi et des personnes qui l’ont élevé, d’événements, d’histoires, et souvent aussi des secrets. Le modèle psychologique de la transmission trigénérationelle enseigne que tout s’inscrit, surtout ce qui n’est pas dit, et ce qui n’est pas élaboré revient de génération en génération.

Une discussion sera organisée à la fin de chaque conférence ainsi qu’une table ronde animée par Alessandra Zambelli, Présidente de l’institut, pour clôturer la journée.

libellule

PROGRAMME

Jour 1 – Samedi 11 Juin – Journée Scientifique Interdisciplinaire

Session ouverte aux élèves et aux adhérents IAAP

Formation Axe 1 Théorique, Axe 2 Psychodiagnostique,  Axe 3 Technique et Axe 5 Clinique

}

9:00 – 9:15

En présentiel

Présentation

Par Alessandra Zambelli, Chairman et Présidente de l’Institut

Accueil et présentation

Accueil des élèves et des participants pour cette journée ouverte aux adhérents. 

}

09:15 – 11:15

Depuis Turin Via Zoom

Première Session

Enrica Cavalli

"La prise en charge des enfants"

Les compétences spécifiques du travail thérapeutique adlérien.

}

11:45 - 12:45

En présentiel

Deuxième Session

Virginie Megglé

"La constellation familiale"

L’analyse adlérienne de la place de l’enfant dans la fratrie et de la transmission transgénérationnelle.

}

14:30 - 15:30

en présentiel

Troisième Session

Francesca Barbara Simonelli

"La prise en charge des parents"

Les schémas émotionnels, éducatifs et les alliances créatives dans la relation parent-enfant.

}

16:00 - 17:00

En présentiel

Quatrième Session

Vittoria Brai

"Système familial, génogramme, transmission""

Affinités entre le paradigme adlérien et l’approche systémique relationnelle de la constellation familiale.

}

17:15 - 17:45

en présentiel

Discussions et clôture de la Journée

PhD Alessandra ZAMBELLI

Questions/Réponses, échanges et perspectives

Les élèves et les adhérents participants échangent sur les sujets abordés lors de cette journée.

Téléchargez le programme complet

Jour 2 – Dimanche 11 Juin – Atelier en présentiel

Session réservée aux élèves inscrits – Traduction et Accompagnement pédagogique PhD Alessandra Zambelli

Contacter Margot Duval pour l’adresse du lieu de formation

Formation : Axe 2 (Psychodiagnostique) – Axe 5 (Clinique)

}

09:00 – 14:00

en présentiel

Etudiants Promo 2 + étudiants Promo 1 volontaires pour révision

Francesca Barbara SIMONELLI

Etude & Analyse de cas cliniques

Discussions interactives autour de cas cliniques de thérapies enfant & famille

Inscrivez-vous!

Pour vous inscrire et assister à la journée du 11 Juin 2022. Pour profiter de toutes nos activités. Pour vous former à la psychanalyse adlérienne. Pour soutenir la recherche. Pour collaborer. Adhérez à l’Institut !

Contactez l'Institut

12 + 7 =

Week-end des 13 & 14 Novembre 2021

Week-end des 13 & 14 Novembre 2021

Samedi 13 et Dimanche 14 Novembre 2021

Formation Psychanalyste FOAD (Formation Ouverte & à Distance)

Promo 2, Année 1

z

En visioconférence

En respect du principe de précaution concernant la transmission du Covid-19, la journée se déroulera en ligne via Zoom et nos intervenants feront leur intervention en visioconférence depuis Turin. L’animation des échanges et débats ainsi que les traductions simultanées seront assurées par Mme Alessandra ZAMBELLI, Directrice de l’Institut.

Samedi 13 Novembre 2021 :

Journée Psychosociale Interdisciplinaire
Cours ouvert à tous nos adhérents.

Les leçons de la Pandémie

Que pouvons-nous retenir de cette expérience individuelle et collective ?

Entre compréhension et psychiatrisation du social, la pandémie nous appelle à nous reconnecter à nous-mêmes et à redéfinir les valeurs essentielles individuelles et collectives, nécessaires pour affronter une menace vécue comme inédite dans notre monde moderne globalisé.
Cette 2ème journée consacrée par l’IAAP à la pandémie, cherchera à souligner les impacts et les enseignements à retenir de ces deux années qui ont profondément bouleversé individus et sociétés.

Affiche journée pandémie

En visioconférence Zoom, accès via le lien reçu par mail

Horaires : de 09:00 à 18:00
Sessions ouvertes à tous les adhérents IAAP.

Accès : Sessions réservées aux élèves inscrits
Horaires : de 09:00 à 14:00
En ligne Via Zoom à l’aide du lien reçu par mail

A la lumière de cette crise sanitaire inédite pour nos générations actuelles, il nous a paru intéressant de faire le point sur les enseignements à tirer de cette expérience individuelle et collective toujours en cours.

Au-delà des aspects douloureux indéniables, de nos vulnérabilités structurelles et de la mise en lumière des carences de nos organisations, auxquelles nous avons dédié la Journée de Juin, cette crise nous a poussé à dépasser nos limites et à déployer des efforts sans précédents pour nous adapter, lutter et trouver des solutions dans tous les secteurs.

Elle a consacré le potentiel offert par les technologies numériques et l’exploitation des données pour réinventer le fonctionnement des organisations que ce soit les entreprises, les écoles et universités ou les systèmes d’accès aux soins.

Elle a provoqué des coopérations et partenariats internationaux et interdisciplinaires ouverts et fructueux dans les milieux économiques, scientifiques et institutionnels.

En matière de santé mentale, quel biais peut introduire la Covid, notamment en matière de diagnostic ? Va-t’on déceler les signes d’une forme spécifique de traumatisme collectif ? Ou de “canalisation-covid” dans l’expression clinique des PTSD et PTSD complex individuels ? Ou verra-t’on les signes de l’expression d’un mal-être social révélé par l’épidémie et ses conséquences biopsychosociales ?

En donnant la parole aux experts de terrain qui ont vécu concrètement les conséquences psychosociales de la pandémie, nous favoriserons les savoirs pragmatiques plutôt que les théorisations.

C’est avec l’apport d’une réelle expertise de de la pratique psychothérapeutique clinique et par une approche méthodologique et empirique que nous ferons l’analyse des leçons à tirer de cette pandémie qui n’est pas encore derrière nous. A l’aide des outils de l’anthropologie et de la sociologie médicale, le Dr Jean-Louis Aillon propose son éclairage sur le contexte économique, culturel, politique et environnemental dans lequel s’est développée la pandémie de Covid. 

Il analyse la réaction collective de peur, voire de paranoïa, exprimée dans nos sociétés occidentales aux niveaux individuels et collectifs. Il appuie sa réflexion sur l’Histoire ancienne, des faits aux mythes, sur le rôle de la Science dans nos sociétés et sur des concepts tels que le biopouvoir et la décroissance. Questionnant nos choix collectifs et systémiques, il souligne la demande croissante de soins médicaux et psychothérapeutiques, pour retrouver individuellement et collectivement la vision d’un avenir qui ne soit plus une menace, mais une promesse.

Le Dr Marie-Christine Galeazzi, médecin psychiatre, nous présentera l’aspect médical de la pandémie et notamment l’impact dans sa pratique clinique du COVID et des mesures prises pour le contrer. En effet, paradoxalement, la maladie a forcé la mobilisation de tous pour lutter contre l’ennemi commun, tandis qu’elle a contraint chacun à l’isolement et la méfiance de l’autre avec les mesures de restriction, de masque et de confinement. C’est pourtant, finalement grâce à l’effort collectif que nous avons réussi à retrouver un équilibre individuel.

 

Ainsi, la pandémie a encore une fois montré la justesse de la pensée adlérienne, notamment l’importance du lien social et de l’appartenance. Elle a, par ailleurs, également provoqué une augmentation de la souffrance psychique, notamment des jeunes, conduisant à des manifestations kaléidoscopiques que l’on peut placer dans un continuum de gravité psychologique, en particulier pour ceux qui étaient déjà porteurs de fragilité.La psychothérapeute adlérienne Enrica Cavalli abordera la pandémie à travers les yeux, les sentiments et les expériences des adolescents et leur réverbération sur les adultes (parents et enseignants). Le mandat de protection devient plus complexe avec un adolescent qui, par phase évolutive, fait face à de grands changements, jusqu’à esquisser un état de « fragilité physiologique ». Le processus onéreux de construction identitaire de l’adolescent sera mis en évidence, dans la perspective psychodynamique adlérienne, notamment par les aspects relationnels avec l’adulte, parfois exclu, provoqué, comparé ou mis à l’épreuve par l’adolescent, mais qui reste décisif et central dans cette phase de croissance.

Bien que la pandémie ait été un test cruel pour la solidité de l’organisation psychique de nombreux adolescents et des adultes proches, elle nous a permis de réfléchir sur les aspects relationnels qui protègent le développement psychique de l’adolescent par un soutien stable et sur ceux qui sont plus néfastes.

La collègue psychothérapeute adlérienne Chiara Mazzarino, complètera cette perspective par la révolution technologique des consultations et thérapies online et leur impact sur la pratique professionnelle des thérapeutes.

Une discussion sera organisée à la fin de chaque conférence ainsi qu’une table ronde animée par Alessandra Zambelli, Présidente de l’institut, pour clôturer la journée.

illustration covid 19

PROGRAMME

Jour 1 – Samedi 13 Novembre – Journée Psychosociale Interdisciplinaire

Session ouverte aux élèves et aux adhérents IAAP

Formation Axe 1 Théorique, Axe 2 Psychodiagnostique,  Axe 3 Technique et Axe 5 Clinique

}

9:00 – 9:30

Via Zoom

Présentation

Par Alessandra Zambelli, Chairman et Présidente de l’Institut

Accueil et présentation

Accueil des élèves et des participants pour cette journée ouverte aux adhérents. Introduction aux concepts diagnostiques de PTSD et C-PTSD et leur sensibilité à la communication.

}

09:30 – 10:45

Via Zoom

Première Session

Dr Jean-Louis AILLON (PhD)

"Pandémie et Société"

Le contexte économique, culturel, politique, environnemental et sociétal dans lequel s’est développée la pandémie de Covid.

}

11:15 - 12:30

Via Zoom

Deuxième Session

Dr Maria-Cristina GALEAZZI

"Les médecins et la Pandémie"

La pandémie de Covid vécue par les médecins et notamment la mesure dans la pratique clinique de l’impact de cette maladie et des mesures prises pour la contrer.

}

14:00 - 15:30

Via Zoom

Troisième Session

Enrica CAVALLI

"Adolescents et Pandémie"

Présentation et analyse des difficultés particulières créées par l’épidémie sur la santé mentale des adolescents et sur l’accompagnement éducatif et parental des jeunes.

}

16:00 - 17:30

Via ZOOM

Quatrième Session

PhD Chiara MAZZARINO

"Psychothérapie et Pandémie"

La révolution technologique des consultations et thérapies online. Leur impact sur la pratique professionnelle et la relation thérapeutique entre le praticien et le patient.

}

17:30 - 18:00

Via ZOOM

Discussions et clôture de la Journée

PhD Alessandra ZAMBELLI

Questions/Réponses, échanges et perspectives

Les élèves et les adhérents participants échangent sur les sujets abordés lors de cette journée.

Téléchargez le programme complet

Jour 2 – Dimanche 14 Novembre – Atelier en visioconférence

Session réservée aux élèves inscrits – Traduction et Accompagnement pédagogique PhD Alessandra Zambelli

Formation : Axe 2 (Psychodiagnostique) – Axe 5 (Clinique)

}

09:00 – 14:00

Via Zoom

Etudiants Promo 2 + étudiants Promo 1 volontaires pour révision

Par PhD Chiara MAZZARINO et Barbara SIMONELLI

Psychothérapie et Pandémie : applications

 La pratique thérapeutique face aux éléments techniques innovateurs (setting, résistances, thérapies on line)

Inscrivez-vous!

Pour vous inscrire et assister à la journée du 13 Novembre 2021. Pour profiter de toutes nos activités. Pour vous former à la psychanalyse adlérienne. Pour soutenir la recherche. Pour collaborer. Adhérez à l’Institut !

Contactez l'Institut

5 + 10 =