Immigration et identités, errance et intégration en France

Immigration et identités, errance et intégration en France

journée interdisciplinaire

Samedi 16 Novembre 2019

Le week-end dernier s’est tenue à l’hôpital Sainte-Anne, une de nos journées scientifiques interdisciplinaires sur la thématique de la migration intitulée « Immigration et identité : errance et intégration en France ».

La démarche d’enseignement interdisciplinaire de l’Institut se caractérise par les regards croisés de différentes disciplines qui interagissent pour construire un apprentissage riche de différentes approches et de différents points de vue pour permettre aux élèves d’aborder une thématique telle que la migration dans toute sa réalité multiple. En tant qu’adlériens, il nous tient logiquement à cœur de favoriser la coopération en vue de nourrir notre intelligence collective de l’interaction des savoirs et de leur complémentarité dans un esprit d’ouverture et d’appartenance.

La journée du samedi 16 Novembre n’a pas dérogé à cette approche. Nous avons reçu d’éminents spécialistes de disciplines très diverses qui travaillent et réfléchissent au quotidien sur les problématiques migratoires qu’elles soient psychopathologiques, socio-économiques, géopolitiques, culturelles ou spirituelles.

 

Suspendu entre 2 mondes

dr alice visintin conférencièreLe Dr Alice Visintin, ethnopsychiatre, a apporté son regard clinique de thérapeute sur l’aide psychologique apportée aux immigrants souffrant de troubles divers. L’ethnopsychiatrie est une discipline qui adresse des situations spécifiques dans lesquelles le travail thérapeutique traditionnel est complexifié par les différences d’organisation culturelle, sociale et familiale, sources possibles de méfiance et d’incompréhension. L’insécurité causée par le déracinement, l’inintelligibilité et l’instabilité de la situation du patient ajoutent à la souffrance. Cette discipline demande au thérapeute curiosité, connaissances anthropologiques, souplesse et ouverture d’esprit dans un cadre néanmoins très pragmatique pour permettre une écoute fondamentale et prendre le temps de ne pas apporter trop vite une solution.

 

Histoire et contexte de la radicalisation

M. Louis Caprioli, ancien Directeur à la DST, nous a présenté l’approche historique et géopolitique du terrorisme depuis l’eurocommunisme des années 60-70 jusqu’au terrorisme salafiste jihadiste contemporain. Avec un parfait esprit de synthèse, il a abordé également les postulats très divers dans l’explication du phénomène de la radicalisation ainsi que les différentes réponses techniques, juridiques et sociales proposées par les pouvoirs publics. Ce fut un passionnant concentré d’informations sur la vision de l’administration et des services de renseignements , sur la politique du danger terroriste et sur les moyens que la collectivité met en œuvre pour expliquer et tenter de solutionner ce problème. Pour les personnes intéressées, le site stop-djihadisme est une ressource profitable.

Appel à la réconciliation

M. Tarek Oubrou, Grand Imam de Bordeaux, nous a apporté sa perspective dynamique de ce que doit être pour lui l’Islam de France, une religion qui sache intégrer l’autre pour répondre à la logique spirituelle qui n’est pas la logique identitaire. Cette épistémologie pragmatique permet parfaitement à l’Islam comme ”religion du Livre” de s’adapter aux particularités de la société française et aux valeurs de la République. Il s’agit pour le musulman de réinterpréter le texte avec son regard de français du 21ème siècle, citoyen d’un État-nation laïque, quitte à faire preuve de souplesse dans sa pratique. Selon M Tareq Oubrou, l’Islam souffre de l’ignorance des musulmans de leur propre culture religieuse et doit retrouver sa place de religion, soutien d’une appartenance spirituelle apaisante, au lieu d’occuper une place civilisationnelle vecteur de stigmatisations et de revendications identitaires. L’Imam définit cet aveuglement comme la source qui génère crispation, exclusion et radicalisation dans ce qu’il caractérise comme un « choc des perceptions ignorantes ». Car la République aussi fait preuve d’ignorance et contribue à créer le communautarisme par une culture de l’égalitarisme à tout prix ; quitte à perdre la liberté de la différence, pourtant valeur fondatrice de l’Etat laïque, et détériorer le vivre-ensemble. Il appelle enfin à l’instruction religieuse, à l’élaboration d’une doctrine de droit canon qui fasse consensus entre tous les musulmans et à une représentation des musulmans de France qui puisse dialoguer avec la République.

De l’exil à l’asile

Virginie Megglé, écrivaine, psychanalyste, nous a offert la dernière intervention de la journée avec une approche ludique par l’étymologie du concept adlérien de l’appartenance, fondateur de l’identité. Sans la reconnaissance de l’autre comme identique (identité semblable), c’est l’isolement, la perte de sens, la folie. On conçoit aisément combien, sans un accueil bienveillant et rassurant, l’immigré peut ainsi se sentir différent, rejeté, en perte d’identité. Dans un langage poétique, Virginie Megglé joue avec les mots pour décrire la migration : l’exil, la perte du sol, la mise en fragilité, l’insécurité et la perte d’identité, avant le retour au sol, celui de la terre promesse, où l’accueil de l’autre s’il le reconnaît comme semblable, permet à l’immigré de retrouver cette appartenance, condition indissociable du concept d’identité. Virginie Megglé nous offre un intime parallèle avec cet autre voyage qu’est la naissance, de l’expulsion (l’exil) à la rencontre avec l’autre, la figure maternante, qui par les soins et l’attention nourrira le sentiment d’appartenance du bébé.

L’appartenance, mot-clé des adlériens

Alessandra Zambelli, Chairman et directrice de l’Institut a conclu cette journée passionnante et variée en rappelant que pour nous, adlériens, l’appartenance est un mot-clé, un des principes, une des instances de l’inconscient adlérien, pivot avec l’infériorité et la volonté de puissance de la construction psychique de l’individu. Il est important de comprendre comment on devrait pouvoir solliciter la sécurité à partir de l’appartenance, autrement que par l’obligation et le contrôle et ce que cela peut signifier en termes de famille, de réseau, d’organisation sociétale. Pourrait-on structurer l’appartenance par l’intervention de modèles biopsychosociaux au cœur du paradigme holiste adlérien ?
C’est certainement une approche pertinente car l’appartenance apporte une sécurité psychique favorable à l’épanouissement de l’autonomie et du respect d’autrui dans un monde qui pourrait évoluer vers une organisation des pouvoirs plus horizontale et coopérative où chacun a sa place et prend sa part, au lieu de se rigidifier dans une verticalité hiérarchique voire totalitaire. Malheureusement, la “fiction rigidifiée” (la psychopathologie) avec un « style de vie » individualiste de domination et de compétition parait aujourd’hui plus puissante qu’après les deux Guerres, dont les terrifiants et désastreux dégâts avaient su éveiller la conscience à l’appartenance. L’actuel terrorisme sollicite également l’autre côté du miroir : notre responsabilité face à l’écoute de la différence indicible et terrifiante.

Replay Vidéo

Le replay vidéo de cette journée est disponible au tarif de 20€. Il est réservé à nos adhérents.

Week-end 16-17 Novembre 2019

Week-end 16-17 Novembre 2019

Samedi 16 & Dimanche 17 Novembre 2019

Formation Psychanalyste FOAD (Formation Ouverte & à Distance)

Promo 1, Année 3

Samedi 16 Novembre 2019 :

Journée Psychosociologique Interdisciplinaire, cours ouvert au public.

Immigration & Identité

Errance et intégration en France

Entre deux mondes, entre deux langues, entre deux cultures (quand ce n’est pas beaucoup plus) l’immigré devenu citoyen est trop souvent laissé seul pour affronter une ambiguïté existentielle déchirante, née d’un dialogue trop tellurique, interrompu, syncopé, parfois violent, voire inexistant entre ses multiples matrices biopsychosociales.

Lors de cette journée de rencontres interdisciplinaires et interprofessionnelles dont le principe fédérateur est le fondement même de notre Institut, nous poursuivrons l’analyse de cette « dynamique psychosociale » selon la perspective adlérienne et la méthodologie interdisciplinaire pour faire émerger le rôle de l’appartenance comme antidote à l’idéologie communautariste.

Accès : Sessions ouvertes à tous les adhérents IAAP
Horaires : de 09:00 à 18:00
Adresse : Salle F (Pavillon de l’Horloge) de l’Hôpital Sainte-Anne, 1 Bis rue Cabanis, 75014 Paris
Accès : Sessions filmées réservées aux élèves inscrits (présentiel et/ou streaming)
Horaires : de 09:00 à 14:00
Adresse : Salle F, Pavillon de l’Horloge, Hôpital Sainte-Anne, 14 rue Cabanis, 75014 Paris

L’immigré, entre deux mondes…

Les résidents immigrés et leurs descendants des 2ème et 3ème générations habitent une condition suspendue entre deux (voire plus) mondes linguistiques et culturels dont ils incarnent la réalité abstraite, car la migration, en tant qu’événement traumatique, divise les familles et les recompose dans de nouvelles configurations.

L’idéalisation extrême et rigide surgit parfois comme une défense, face à cet affrontement matriciel qui s’exprime dans différentes formes de violence sociale et familiale – active et/ou passive – particulièrement chez les jeunes. La solitude psychologique et relationnelle conséquente est aujourd’hui renforcée par l’usage des technologies qui, plutôt que créer un solide sentiment
d’appartenance, alimente l’égarement narcissique jusqu’à l’effondrement de toutes limites sociales, en préparant le terrain pour la « violence idéalisée » : le terrorisme.

Lors de cette journée de rencontres interdisciplinaires et interprofessionnelles dont le principe fédérateur est le fondement même de notre Institut, nous poursuivrons l’analyse de cette « dynamique psychosociale » selon la perspective adlérienne et la méthodologie interdisciplinaire pour faire émerger le rôle de l’appartenance comme antidote à l’idéologie communautariste.

En effet, l’approche biopsychosociale adlérienne s’avère particulièrement pertinente pour appréhender une histoire de vie où s’opère l’intégration des dimensions biologiques, psychologiques et sociales de l’existence. En coopération avec l’approche transculturelle, elle permet de confronter «loyalement» nos savoirs et nos croyances avec ceux, hétérogènes, de l’immigré, pour une écoute
et une prise en charge constructives, dans le respect de la diversité et du devoir d’humanité.

Avec M. Louis Caprioli nous sonderons l’analyse géopolitique subjacente aux mouvements d’immigration d’hier et d’aujourd’hui, afin d’élaborer une vision globale et concrète de la « mixité culturelle et ethnique », et ses implications en terme de sécurité et de citoyenneté. Il insistera notamment sur la différence entre le terrorisme des années 70-90 et celui des années 90-2019, pour souligner les stratégies organisationnelles et législatives bâties par la France afin d’assurer la
sécurité nationale.

Même pour les immigrés en règle, l’accès au droit de citoyenneté est souvent formel, voire incomplet et alimente des tensions, tant entre les individus et le corps social qu’au sein même des familles. Le rôle des parents est compromis par leur position marginale, par la fragmentation des modèles culturels dans la confrontation avec les modèles locaux et par la dynamique de la violence
structurelle. Les enfants et les adolescents, dans ce contexte, ont un rôle d’avant-garde qui les expose et les institutions (services scolaires, sociaux et de santé) ne sont pas encore préparées à aborder efficacement ces aspects, risquant ainsi de perpétuer les disparités et les souffrances.

La vision ethnopsychiatrique présentée par le psychiatre Dr. Alice Visintin et le paradigme biopsychosocial adlérien souligné par la psychanalyste et écrivaine Virginie Megglé nous permettront d’accorder une attention particulière à l’entrelacement des facteurs historiques et politiques du monde globalisé postcolonial actuel, avec la dimension individuelle, intrapsychique et relationnelle au
niveau familial et social.

La spiritualité est perçue par cette perspective disciplinaire comme un lien d’appartenance profond et résilient qui met en mouvement l’individu, aussi bien vers sa propre individuation que vers l’intégration profonde des sociétés multiples auxquelles il est lié par le biais de son territoire d’habitation et de ses racines familiales. L’Imam Tareq Oubrou nous transmettra la finesse de l’esprit musulman dans cette tâche intégrative implicite qui sait distinguer l’esprit de communauté du travers communautariste, comme Adler l’avait valorisé aux débuts du siècle passé.

PROGRAMME

Jour 1 – Samedi 16 Novembre – Journée Psychosociologique Interdisciplinaire

Session ouverte aux élèves et aux adhérents IAAP

Formation Axe 1 Théorique, Axe 2 Psychodiagnostique,  Axe 3 Technique et Axe 5 Clinique

}

9:00 – 9:30

Sainte-Anne

Présentation

Par Alessandra Zambelli, Chairman et Responsable Formation

Accueil et présentation

Accueil des élèves et des participants pour cette journée de rentrée de la 3ème année de formation . Madame Zambelli présente l’Institut Alfred Adler de Paris et la Formation Triennale de Psychanalyste Adlérien.

}

09:30 – 11:15

Sainte-Anne

Première Session

Dr Alice VISINTIN, Médecin Psychiatre

Immigration & Citoyenneté par le regard ethnopsychiatrique : réflexions actuelles sur l'approche aux jeunes

En montrant qu’un même phénomène comporte différentes lectures, l’ethnopsychiatrie contribue à apporter à la souffrance mentale de l’immigré une réponse personnalisée en phase avec le ressenti culturel du patient.

}

11:15 – 13:00

Sainte-Anne

Deuxième Session

Louis CAPRIOLI, conseiller et spécialiste en géostratégie

Une vision géo-socio-politique historique et contemporaine de la problématique "Immigration & Citoyenneté"

L’analyse géopolitique subjacente aux mouvements d’immigration d’hier et d’aujourd’hui, afin d’élaborer une vision globale et concrète de la « mixité culturelle et ethnique », et ses implications en terme de sécurité et de citoyenneté.

}

14:30 – 16:00

Sainte-Anne

Troisième Session

Tareq OUBROU, Grand Imam de Bordeaux

La conception de la communauté selon la spiritualité musulmane

La conception de la communauté selon la spiritualité musulmane et la différenciation entre esprit et culture religieux et idéologie, notamment en rapport aux idéologies de l’État Islamique (Daech)

}

16:30 – 17:45

Sainte-Anne

Quatrième Session

Viginie MEGGLÉ, Auteur, Psychanalyste, Superviseur IAAP

Le principe identitaire, délié du territoire d'appartenance et projeté sur une terre promesse

L’entrelacement des facteurs historiques et politiques du monde globalisé postcolonial actuel, avec la dimension individuelle, intrapsychique et relationnelle au coeur du paradigme biopsychosocial adlérien.

Téléchargez le programme complet

Jour 2 – Dimanche 17 Novembre – Atelier présentiel ou streaming vidéo

Session réservée aux élèves inscrits – Traduction et Accompagnement pédagogique Pr Alessandra Zambelli

Formation : Axe 2 (Psychodiagnostique) – Axe 3 (Technique) – Axe 5 (Clinique)

}

09:00 – 14:00

Sainte-Anne

Session unique en 2 parties

Par Pr Barbara SIMONELLI

Le cadre thérapeutique de la psychothérapie adlérienne

Classe active sur le cadre thérapeutique de la psychothérapie adlérienne face aux particularités des patients antisociaux et psychopathes.

Inscrivez-vous!

Pour vous inscrire et assister à la journée du 16 Novembre 2019. Pour profiter de toutes nos activités. Pour vous former à la psychanalyse adlérienne. Pour soutenir la recherche. Pour collaborer. Adhérez à l’Institut !

Contactez l'Institut

15 + 13 =

Week-end 14-15 Septembre 2019

Week-end 14-15 Septembre 2019

Samedi 14 & Dimanche 15 Septembre 2019

Formation Psychanalyste FOAD (Formation Ouverte & à Distance)

Promo 1, Année 3

Samedi 14 Septembre 2019 :

Journée spécialiste Interdisciplinaire, cours ouvert au public.

Le médecin et le processus de guérison

Face à l’évolution bio-psycho-sociale du patient

Pour cette journée de rentrée ouverte au public, les élèves de la Promo 1 de la Formation triennale pour psychanalyste adlérien de l’Institut Alfred Adler de Paris, aborderont la relation thérapeutique à travers le langage du médecin, le vocabulaire et les outils psychologiques efficaces pour faire interagir le patient, son entourage et le milieu social, à partir du langage postural, gestuel, relationnel et symptomatique encadrés par l’âge.

Une application méthodologique inspirée du cadre thérapeutique bienveillant instauré en psychothérapie adlérienne.

Accès : Sessions ouvertes à tous les adhérents IAAP
Horaires : de 09:00 à 18:00
Adresse : Salle F (Pavillon de l’Horloge) de l’Hôpital Sainte-Anne, 1 Bis rue Cabanis, 75014 Paris
Accès : Sessions filmées réservées aux élèves inscrits (présentiel et/ou streaming)
Horaires : de 09:00 à 14:00
Adresse : Salle F, Pavillon de l’Horloge, Hôpital Sainte-Anne, 14 rue Cabanis, 75014 Paris

Le Médecin, accompagnateur privilégié à chaque étape de la vie

Alfred Adler fut un penseur sur le terrain pragmatique de la médecine, qu’il a conçu dès le départ comme une médecine sociale (1898, Livre de santé pour le métier de tailleur), étudiant «l’irruption des forces sociales en médecine» (1902). Il perçut également l’individu dans son ensemble, cherchant à accompagner chaque composante dans le processus de guérison : héritage génétique, évolution physiologique et impact du milieu sur l’organisme, mais aussi impact du comportement sur l’évolution des corps, des maladies et du psychisme. Concevant l’être humain comme un ensemble holiste, complexe mais global, qui se trouve dans la nécessité structurelle de poursuivre un seul et unique objectif, consciemment et inconsciemment, au niveau mental comme au niveau corporel, Adler pose ainsi les bases du paradigme biopsychosocial.

Il comprit très tôt que «le médecin est un éducateur» (1904) avant même d’être un guérisseur. Pour lui, le processus de guérison appartient à l’individu dans sa totalité, ainsi la maladie et son déroulement sont la manifestation de sa posture face à la vie : le «Style de Vie» est l’expression du Soi Créateur. Le médecin doit savoir le reconnaitre et l’interpréter s’il veut aider son patient à en comprendre les symptomatologies, en activant son sentiment de responsabilité qui l’interpellera face à sa posture devant la vie. Or, il s’agit d’une compréhension complexe, qui demande du temps, une
dimension dont sont trop souvent privés les praticiens.

Lors de cette journée, nous poursuivons l’étude de l’attachement en soulignant l’importance de la confiance en soi et en l’autre qui permet à l’individu de coopérer et guérir. Adler nommait cette dimension de confiance «sentiment d’appartenance» et «sentiment social», forgée dès la naissance
dans la relation d’amour des parents, notamment de la mère. Les théories de l’attachement et celles des traumatismes ont démontré sa centralité dans la structuration et l’évolution de la personnalité

A travers le prisme de la psychologie individuelle, nous réfléchirons sur la modalité heuristique d’utiliser un cadre d’accueil et d’écoute “maternant” au cabinet médical, par analogie méthodologique avec le cabinet psychothérapeutique, dans le but de nourrir et stimuler la capacité créative du médecin à reconsidérer la relation de soin vers une synergie catalysant l’alliance avec ses patients.

Morgane Pidoux (PhD) introduira la journée par un flash-formation sur la physiologie de la vieillesse en évoquant le sentiment d’infériorité de la personne vieillissante face au corps qui perd ses attraits et ses performances.

Nous aborderons avec la psychiatre Dr Simona Spada, la perception du vieillissement à travers le cas de la dépression d’un sujet âgé selon une lecture psychiatrique dans le cadre biopsychosocial, aujourd’hui admis au niveau international comme base scientifique des sciences humaines.

Le Pr Simona Fassina nous proposera ensuite l’analyse de la demande thérapeutique du patient âgé à travers le « jargon des organes » cher à Adler. Restant attentif aux indications du corps diminué, de l’esprit rigidifié, du milieu social ou familial, le thérapeute entend la demande et la souffrance de son interlocuteur dans sa globalité.

Avec le Pr Jacquy Chemouni, nous réfléchirons à ce qu’est une mère pour comprendre si la fonction maternelle répond à une réalité innée et instinctuelle ou si elle découle pour l’essentiel du contexte culturel, afin d’enquêter sur l’existence fondée d’une fonction maternelle du thérapeute. L’enjeu est d’apprécier en quoi consiste techniquement cette fonction, et à quels types de situations, de désordres, de personnalités elle est adaptée.

Nous conclurons la journée avec la psychothérapeute Enrica Cavalli, spécialiste des enfants, sur le rôle des parents dans la construction du Soi – Style de Vie. Avec leurs fragilités et leurs ressources, les parents sont les initiateurs du cadre qui devrait être rassurant et stimulant en même temps que dynamique et évolutif, dans lequel se forge et s’épanouit le Soi – Style de vie de l’enfant. En cas de défaillance de ce cadre, les parents sont donc naturellement la cible principale de la psychothérapie de l’enfant.

Jour 1 – Samedi 14 Septembre – Journée Spécialiste Interdisciplinaire

Session ouverte aux élèves et aux adhérents IAAP

Formation Axe 1 Théorique, Axe 2 Psychodiagnostique,  Axe 3 Technique et Axe 5 Clinique

}

9:00 – 9:30

Sainte-Anne

Présentation

Par Alessandra Zambelli, Chairman et Responsable Formation

Accueil et présentation

Accueil des élèves et des participants pour cette journée de rentrée de la 3ème année de formation . Madame Zambelli présente l’Institut Alfred Adler de Paris et la Formation Triennale de Psychanalyste Adlérien.

}

09:30 – 10:00

Sainte-Anne

Flash Formation

Par Morgane Pidoux, Responsable de la Revue

Le corps diminué

“Le corps diminué : neurophysiologie de la vieillesse”

}

10:00 – 11:30

Sainte-Anne

Première Session

Dr Simona Spada, Médecin Psychiatre

Le changement physiologique corporel et sa perception par le sujet âgé

La présentation d’un cas clinique de mélancolie de la personne âgée nous permet d’aborder par la pratique la dépression du sujet vieillissant selon une lecture psychiatrique dans le cadre global du paradigme biopsychosocial adlérien.

}

11:45 – 13:00

Sainte-Anne

Deuxième Session

Pr Simona Fassina, Psychologue, Psychothérapeute Adlérienne, Formateur, Superviseur

Analyse adlérienne de la demande thérapeutique de la personne âgée

« En application de l’écoute du « jargon des organes » chère à Adler, nous verrons comment le médecin doit savoir être attentif aux langage des corps diminués, des esprits rigidifiés, de l’environnement culturel et social pour apporter au patient une réponse pertinente et globale. »

}

14:45 – 16:15

Sainte-Anne

Troisième Session

Pr Jacquy Chemouni, Psychologue, Psychanalyste, Professeur de Psychologie Clinique

La fonction maternante du médecin généraliste

Qu’est ce qu’une mère? Qu’est ce qu’une fonction maternante ? Une telle fonction est-elle appropriée à la pratique médicale chez le généraliste ? Dans quel cadre ? Dans quel but ? Nous verrons là une application concrète de la théorie de l’attachement et de la confiance qu’elle implique.

}

16:30 – 17:45

Sainte-Anne

Quatrième Session

Enrica Cavalli, Psychologue, Psychothérapeute en psychologie individuelle

Le rôle des parents dans la construction du Soi-Style de Vie

Fragilités et ressources parentales dans le cadre de la psychothérapie de l’enfant.

Téléchargez le programme complet

Jour 2 – Dimanche 15 Septembre – Atelier présentiel ou streaming vidéo

Session réservée aux élèves inscrits – Traduction et Accompagnement pédagogique Pr Alessandra Zambelli

Formation : Axe 2 (Psychodiagnostique) – Axe 3 (Technique) – Axe 5 (Clinique)

}

09:00 – 11:15

Sainte-Anne

Première Session

Par Pr Simona FASSINA

Classe active

Classe active sur le cadre thérapeutique de la psychothérapie adlérienne face aux exigences et aux symptômes de la personne vieillissante.

}

11:45 – 14:00

Sainte-Anne

Deuxième Session

Par Enrica CAVALLI

Etude de cas clinique

L’accompagnement de la mère face à son bébé. La structuration du parcours thérapeutique.

Inscrivez-vous!

Pour vous inscrire et assister à la journée du 14 Septembre 2019. Pour profiter de toutes nos activités. Pour vous former à la psychanalyse adlérienne. Pour soutenir la recherche. Pour collaborer. Adhérez à l’Institut !

Contactez l'Institut

13 + 14 =

15.06.2019 – Intervention – Alessandra Zambelli – L’anima et le minus

Intervention du 15 Juin 2019 : Alessandra Zambelli

« L’anima et le minus »

Alessandra Zambelli

Philosophe, Psychologue, Psychothérapeute et Docteur en Psychopathologie et Psychanalyse (Paris VII), Psychodramatiste d’enfants formée par Hanna Kende, Alessandra Zambelli est Psychanalyste Adlérienne IAAP et SAIGA, Superviseur et Responsable de la Formation IAAP. Elle a publié différents articles dans la presse spécialisée et son premier livre « Adler face à Freud : une différence à sauvegarder » (l’Harmattan, 2014). Elle a dirigé la publication de la traduction française du livre d’Andrea Ferrero « Une psychothérapie modulée sur le fonctionnement psychopathologique. Le modèle sur-mesure de la psychothérapie psychodynamique adlérienne » (l’Harmattan, 2014).

Cette intervention s’est déroulée dans le cadre des journées de formation ouvertes à tous les adhérents IAAP

Dans cette conférence, Alessandra Zambelli, aborde le paradigme adlérien de l’infériorité, « l’Anima et le Minus » par les perspectives philosophique (Hans Vaihinger), éthologique (Frans de Waal) et clinique (Alfred Adler – Onno van der Hart), afin de souligner les métamorphoses défensives dévitalisantes face au sentiment d’infériorité, notamment lorsqu’il se trouve lié à un environnement relationnel structurellement déstabilisant, autant dans le passé et le présent que dans la projection vers le futur, ces trois dimensions formant la véritable matière psychique.

(suite…)

15.06.2019 – Intervention – Barbara Simonelli – La dépression à l’adolescence

Intervention du 15 Juin 2019 : Barbara Simonelli

« La dépression à l’adolescence »

Barbara Simonelli

Barbara Simonelli est Psychologue, Psychothérapeute Adlérienne SIPI (Société Italienne de Psychologie Individuelle), Psychothérapeute à l’Unité de psychothérapie D.P.A.A. (Centre intégré de Prévention et de Traitement des troubles de la personnalité chez l’adulte et l’adolescent). Elle est également formatrice et Vice-Directrice de l’Ecole SAIGA de Turin (Société Adlérienne Italienne Groupes et Analyse -Turin), et professeur à la Faculté de Psychologie de l’Université de Turin.

Cette intervention s’est déroulée dans le cadre des journées de formation ouvertes à tous les adhérents IAAP

Lors de cette conférence, Barbara Simonelli détaille les aspects spécifiques de la dépression à l’adolescence qui représente un grave problème sociétal de plus en plus répandu. A partir de la référence au Psychodynamic Diagnostic Manuel-2 (PDM-2, en cours de traduction en français) et aux Adlerian Psychodynamic Psychotherapies (APPs) d’Andrea Ferrero (l’Harmattan, 2014), elle aborde l’aspect psychodiagnostique et des implications psychothérapeutiques de la dépression.

(suite…)

15.06.2019 – Intervention – Chiara Mazzarino – Narcissisme, dépendance et dépression

Intervention du 15 Juin 2019 : Chiara Mazzarino

« Narcissisme, dépendance et dépression »

Chiara Mazzarino

Psychologue, Psychothérapeute APPs (Adlerian Psychodynamic Psychotherapies), Analyste S.I.P.I. (Société Italienne de Psychologie Individuelle), Chiara Mazzarino est Docteur en Sciences Humaines et en Psychologie de la Santé. Elle est membre du CA de la SAIGA (Société Adlérienne Italienne Groupes et Analyses). Elle est également spécialiste en Psychologie du Sport.

Cette intervention s’est déroulée dans le cadre des journées de formation ouvertes à tous les adhérents IAAP

Lors de sa conférence, Chiara Mazzarino plonge dans la psychopathologie de la dépression pour aborder narcissisme et dépendance en lien avec la dépression. Elle nous parle de l’aspect psychodiagnostique et des implications psychothérapeutiques de la maladie .

(suite…)

15.06.2019 – Intervention – Hervé Etienne – Perspective socio-psychologique de la dépression

Intervention du 15 Juin 2019 : Hervé Etienne

« Psychosociologie de la dépression »

Hervé Etienne

Psychanalyste Existentiel, Sociologue, Superviseur, Formateur, Conférencier, Hervé Etienne est également Président de l’ISAP (Institut de Sophia Analyse de Paris) et Président de la commission d’admission de la FF2P. Il est par ailleurs titulaire du CEP (Certificat Européen de Psychothérapie), du CFdP (Certificat Français de Psychothérapie) et d’une maitrise de sociologie (Lyon 2 1975). Hervé Etienne exerce en cabinet libéral depuis 1988.

Cette intervention s’est déroulée dans le cadre des journées de formation ouvertes à tous les adhérents IAAP

Lors de cette conférence, Hervé Etienne introduit la perspective socio-psychologique de la dépression, en relevant l’accélération sociale du monde de la modernité (Hartmut Rosa) et son organisation comme éléments de l’étiopathologie, qui s’expriment du « burnout » au « bore-out », versions modernes de la dépression, qui s’apparenteraient plutôt au stress post-traumatique en regard de la perte de sens et de la culpabilité qu’elles engendrent.
Mais la société est-elle prête à reconnaître le trauma, ce choc occasionné par le système lui-même, dans sa quête sans fin de supériorité?

(suite…)

15.06.2019 – Intervention – Morgane Pidoux – Le corps vidé

Intervention du 15 Juin 2019 : Morgane Pidoux

« Le corps vidé, neurophysiologie de la dépression »

Morgane Pidoux

Titulaire d’un doctorat en Neurosciences de l’université Pierre et Marie Curie (Paris VI) et ancienne post-doctorante à Cornell University, USA, Morgane Pidoux est enseignante dans le secondaire à l’éducation nationale et élève psychanalyste IAAP. Elle a plusieurs publications dans des revues à comité de lecture et a réalisé des communications dans plusieurs congrès nationaux et internationaux.

Elle est par ailleurs, pour l’Institut Alfred Adler la chef d’édition de la revue scientifique « Dynamiques adlériennes »

Cette intervention s’est déroulée dans le cadre des journées de formation ouvertes à tous les adhérents IAAP

Au vu de la consommation d’antidépresseurs, la dépression concernerait 19% de la population française et 300 millions de personnes dans le monde. Elle est désormais perçue comme une maladie fréquente et sérieuse qui n’épargne pas les enfants, place les adolescents en première ligne et impacte autant l’individu que les organisations, jusqu’à les handicaper lourdement dans leur fonctionnement vital et social.
Le module Flash-Formation « Le corps vidé : neurophysiologie de la dépression » de Morgane Pidoux nous décrit la dépression comme l’expression d’un déséquilibre chimique au coeur du système cérébral en lien avec nos affects, pour nous préparer en légèreté au dialogue avec les neurosciences affectives (Panksepp et Northoff).

(suite…)