Pr Andrea Ferrero : Une psychothérapie modulée sur le fonctionnement psychopathologique

Présentation du livre du Pr Andrea Ferrero

En marge de la Conférence Internationale de Psychologie Individuelle qui s’est tenue le 19 Novembre 2018 à Vienne, le Pr Andrea Ferrero de l’Université de Turin, également formateur invité à l’Institut Alfred Adler de Paris, a présenté la version anglaise de son livre « Une psychothérapie modulée sur le fonctionnement psychopathologique. Le modèle sur-mesure de la psychothérapie psychodynamique adlérienne. »

Cet ouvrage est paru dans sa version française en 2014 aux éditions l’Harmattan, Paris, préfacé par Madame Alessandra Zambelli, Directrice des formations et Responsable des Relations Internationales de l’Institut Aldred Adler de Paris.

Pr Andrea Ferrero

Psychiatre, Psychothérapeute

L’auteur, Andrea Ferrero est depuis bientôt 40 ans un médecin psychiatre reconnu. Il est également psychothérapeute adlérien, psychanalyste, superviseur et ancien professeur d’université à Turin en Italie. Grand spécialiste d’Alfred Adler, il est depuis 1999, président de la Section Internationale Theory & Research de l’IAIP (International Association of Individual Psychology). Il est également président du CA et superviseur de l’Adlerian Psychodynamic Psychotherapies, training & research center à Turin.
Il est l’auteur de plusieurs livres et a publié plus de 100 articles dans de nombreuses revues scientifiques en Italie, en Europe et aux États-Unis.

La psychologie individuelle :

3 paradigmes théoriques

L’unité psycho-somatique de l’individu

Tous les individus éprouvent un sentiment d’infériorité inconscient, qui est enraciné et exprimé à la fois dans les traits biologiques du tempérament et dans les traits psycho-sociaux du caractère.
Les individus essaient d’y faire face par des compensations psychiques ou somatiques, selon deux méthodes différentes: accroître leurs compétences (aspiration vers la supériorité) et développer leur capacité d’inclusion et de coopération (sentiment social) ou utiliser les deux.

La régulation du moi

La possibilité pour un individu de construire, dès son plus jeune âge, une image de soi cohérente et une identité stable est liée à la satisfaction des besoins en amour et en la tendresse première des parents.
L’individu développe ses propres stratégies conscientes et inconscientes pour faire face aux difficultés de la vie de manière cohérente avec l’image de lui-même qu’il s’est développée.
Le style de vie unique et irremplaçable décrit la manière spécifique dont il réagit et s’adapte aux événements de la vie et à ses propres expériences intérieures.

Les modules relationnels

Le sens psychologique des manifestations humaines ne peut être séparé des interactions que chaque individu vit avec ses semblables.
Les modalités selon lesquelles ces relations significatives sont enregistrées et intériorisées, même inconsciemment, constituent les « images guides » qui vont conditionner comment s’orienter dans la vie (fictions).
En ce sens, les modules relationnels représentent également le fil rouge symbolique qui relie les éléments du style de vie, qu’ils soient en accord ou en contradiction.

Que sont

les APP ?

Au-delà des symptômes, le contexte psychopathologique

Les APP sont des psychothérapies basées sur une lecture psychopathologique-dynamique de la pathologie, spécifiquement orientée selon la reconnaissance des différents Niveaux de Fonctionnement Psychopathologique (PFL) du patient.

Le diagnostic catégoriel, basé sur une évaluation exclusivement symptomatique, ne fournit pas, en effet, d’indications suffisantes pour guider le projet clinique et le cadre technique de la psychothérapie. Une évaluation des éléments dysfonctionnels à la base du trouble est indispensable.

L’Echelle d’Evaluation des Niveaux de Fonctionnement Psychopatologique (PFL-RS) est un outil visant à identifier, sur 7 niveaux de gravité, le fonctionnement du patient dans 5 domaines :

  • Identité (ID), à savoir l’identification des aspects de déficit de la structure primaire du soi et/ou de dérèglements conflictuels
  • Compréhension (CO), à savoir les diverses capacités de mentalisation et d’orientation de l’attention exécutive dans le sens du projet
  • Émotions négatives (EM), à savoir la qualité, la différenciation, la stabilité et la conformité des émotions négatives
  • Action/Régulation des comportements (RA), à savoir la détection de toute tendance à l’inhibition du comportement ou à l’impulsivité auto/hétéro, et la tendance à mettre en action les vécus psychiques
  • Les compétences sociales (SS), à savoir les problèmes de qualité et de constance des relations sociales et les difficultés de modulation de la distance relationnelle.

La possibilité d’identifier les forces du patient et les zones de dysfonctionnements plus importants permet de façonner des interventions thérapeutiques «sur mesure» pour le patient. Les objectifs cliniques visent à modifier non seulement les symptômes, mais également d’importants aspects du fonctionnement du patient, tout en soutenant et en renforçant ses ressources les plus adaptatives.

Le modèle des PPA prévoit donc la possibilité de configurer des traitements avec un cadre thérapeutique différencié, sans limite de temps ou dans un temps imparti.

Les interventions limitées dans le temps sont codées selon des modules de 10, 15 ou 24 sessions hebdomadaires (B-APP: Brief Adlerian Psychodynamic Psychotherapy) ou en modules séquentiels de 40 sessions hebdomadaires (SB-APP: Sequential Brief Adlerian Psychothérapie psychodynamique), praticables notamment dans le contexte du service public, en ambulatoire ou même en résidentiel.

Les APP limitées dans le temps ont également fait leurs preuves dans le traitement des troubles anxieux et des troubles mineurs de l’humeur, des troubles alimentaires et des troubles de la personnalité.

15.09.2018 – Intervention – Andrea Ferrero – La théorie de l’attachement

Intervention du 15 Septembre 2018 : Dr Andrea Ferrero

« La théorie de l’attachement et ses perspectives dans la relation patient-thérapeute »

Le Dr Andrea Ferrero est Psychiatre, Psychothérapeute et Psychanalyste Didacticien adlérien et Tuteur de l’école de Spécialité en Psychiatrie de l’Université de Turin. Il est également Président de l’Association Adlerian Psychodynamic Psychotherapies –Training and Research (APPs-TR), membre du CA national de la Société Italienne de Psychothérapie Médicale et Responsable de la Section Internationale Theory & Research de l’IAIP
(International Association of Individual Psychology).


Il est également auteur de maintes publications dont en français “Une psychothérapie modulée sur le fonctionnement psychopathologique. Le modèle sur-mesure de la psychothérapie psychodynamique adlérienne », aux éditions L’Harmattan, 2014, Paris.

La théorie de l’attachement, développée par John Bowlby, en parallèle aux travaux de Donald Winnicott, a changé radicalement la perspective d’observation de l’enfant en psychanalyse freudienne. Adler avait déjà souligné l’importance pour le développement psychique, du milieu extérieur, relationnel et d’hygiène, et insisté sur le rôle déterminant joué par la mère dans sa capacité d’entrer en contact avec son enfant, en lui apportant les soins nécessaires, dont sa tendresse, pour satisfaire son Zärtlichkeitsbedürfnis (besoin
de tendresse) prodromique au Gemeinschaftsgefühl (sentiment d’appartenance) qui ouvre et fonde le sentiment social comme principe équilibrant du psychisme. Ces principes ont été développés de manière autonome, continue et spécialisée depuis les années 1950 par la théorie de l’attachement, devenue aujourd’hui un paradigme à part entière, et comme tel développé de manière intégrative par de multiples techniques et
écoles de pensée, comme nous le voyons ici avec la conférence du Dr Andrea Ferrero.

La théorie de l’attachement peut ainsi constituer une aide complémentaire aux outils médicaux du médecin généraliste face à la crise psychopathologique débutante et insidieuse, lorsque le patient adulte, autant que l’enfant ou le bébé, souffre sans comprendre et exprime cette souffrance par un comportement dysfonctionnel et/ou par le corps qui psychosomatise.

Dans cette présentation, le Dr Ferrero aborde les théories de Bowlby et Ainsworth jusqu’à Fonagy aujourd’hui, à travers le prisme adlérien : “Comment les perspectives biologiques et relationnelles de l’attachement se reflètent dans la relation entre médecin (ou psychologue) et patient ?”

La vidéo de cette intervention est réservée aux abonnés.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner
Samedi 15 Septembre 2018 : Attachement et psychosomatique au cabinet médical

Samedi 15 Septembre 2018 : Attachement et psychosomatique au cabinet médical

Journée Scientifique Interdisciplinaire, ouverte au public

Attachement et psychosomatique au cabinet médical.

  • Module 1 :
    • “Le corps innervé : neurophysiologie des interactions somatiques” (Morgane Pidoux)
  • Module 2 :
    • “La pensée psychosomatique : Histoire et paradigmes”. Les rapports qu’entretiennent le corps et l’esprit sont au centre du questionnement de la psychosomatique qui replace l’humain au cœur du processus d’apparition de la pathologie.” (Pr Jacquy Chemouni)
  • Module 3 :
    • “Le corps et son jargon dans la relation médecin-patient et en psychothérapie” (Chiara MAZZARINO, Traduction assurée par Alessandra Zambelli)
  • Module 4 :
    • “Comment les perspectives biologiques et relationnelles de l’attachement se reflètent dans la relation entre médecin (ou psychologue) et patient ?”. Réflexions psychologiques, à partir d’Adler, sur les théories de Bowlby et Ainsworth jusqu’à Fonagy aujourd’hui.” (Dr Andrea Ferrero, Traduction assurée par Alessandra Zambelli)
  • Module 5 :
    • “Nouvelles bases pour une psychobiologie du XXI siècle. Le psychosomatisme revisité” (Philippe Bobola)

FORMATEURS : Morgane Pidoux, Pr Jacquy Chemouni, Chiara Mazzarino, Dr Andrea Ferrero, Philippe Bobola, Alessandra Zambelli.

Week-end des 15 & 16 Septembre 2018

Samedi 15 & Dimanche 16 Septembre 2018

Formation Psychanalyste FOAD (Formation Ouverte & à Distance)

2ème Session, Année 2

Samedi 15 Septembre :

Journée Scientifique Interdisciplinaire, cours ouvert au public.

Attachement et Psychosomatique au cabinet médical

Nous aborderons la perspective psychosomatique de ce mécanisme puissant du rapport entre soma et psyché, à partir du paradigme biopsychosocial adlérien, concrétisé aujourd’hui de manière cohérente et scientifique par la théorie de l’attachement.

Accès : Sessions ouvertes à tous les adhérents IAAP
Horaires : de 09:00 à 18:00
Adresse : Salle F (Pavillon de l’Horloge) de l’Hôpital Sainte-Anne, 1 Bis rue Cabanis, 75014 Paris
Accès : Sessions filmées réservées aux élèves inscrits (présentiel et/ou streaming)
Horaires : de 09:00 à 14:00
Adresse : Salle F, Pavillon de l’Horloge, Hôpital Sainte-Anne, 14 rue Cabanis, 75014 Paris

La médecine Psychosomatique

La médecine psychosomatique – fondée sur la thèse que l’esprit peut être impliqué dans les symptômes somatiques – a émergé au début du XXe siècle, en réaction à une vision mécaniste du vivant qui avait envahi la médecine. Son concept avait été déjà posé au début du siècle précédent par le psychiatre Heinroth, professeur à l’Université de Leipzig, et avait vu évoluer sa structure épistémologique selon différents paradigmes.

Adler élabore, avec beaucoup de courage et non sans difficulté pour sa carrière professionnelle, une nouvelle conception médicale qui considère la liaison esprit-corps d’une façon directe et spécifique, anticipant de beaucoup les principes contemporains en matière de psychosomatique. Cette nouvelle conception médicale est déjà exposée en 1907 dans « La compensation psychique de l’état d’infériorité des organes ». Il démontre que, dans la sphère psychique, l’infériorité organique donne lieu à une tension, à une focalisation axée sur le domaine de l’organe déficient, qui conduit à une surcompensation par une action vicariante parfois imparfaite, sur laquelle le psychisme construira un sentiment, le plus souvent d’infériorité.

Adler observera ce sentiment, même en l’absence d’une infériorité organique. Ainsi il affirme que la maladie est un « comportement » qui investit l’organisme dans son unité. Cette définition implique que la relation d’adaptation entre un organisme et son milieu est centrale : l’organisme est toujours considéré dans son contexte.

Adler appelle ainsi les troubles somatiques “le dialecte ou jargon des organes”, puisque ces organes révèlent dans leur langage très expressif l’intention de l’individu, conçu comme organisme en situation.

L’intervention de Mme Chiara Mazzarino nous permettra d’approfondir ce concept théorique et technique.

La vision adlérienne n’était pas une conception totalement étrangère dans la pensée de certains psychanalystes. Si Freud entrevit seulement une vague possibilité d’une vraie pensée psychosomatique au-delà de la conversion hystérique, les pionniers psychosomaticiens tels Georg Groddeck, Smith Ely Jelliffe et Felix Deutsch, mais aussi l’exclu Wilhelm Reich, se repèrent parmi l’armée freudienne.

Nous explorerons avec M. Jacquy Chemouni l’évolution des modèles de pensée en psychosomatique, avec une toute particulière attention au paradigme posé par Pierre Marty dans ses deux ouvrages fondamentaux Les mouvements individuels de vie et de mort (1976) et L’ordre psychosomatique (1980), dans la poursuite de la réflexion psychosomatique inaugurée par l’Ecole de Paris.

La pensée psychosomatique est aujourd’hui un paradigme et une thérapie complémentaire à la psychothérapie, qui a su évoluer sur l’entrecroisement disciplinaire, notamment à partir des années 90, où l’on établit la connexion entre le système neurologique et le système immunitaire.

Nous aborderons cette évolution avec la conférence de M. Philippe Bobola.

La théorie de l’attachement

La théorie de l’attachement, développée par John Bowlby, en parallèle aux travaux de Donald Winnicott, a changé radicalement la perspective d’observation de l’enfant en psychanalyse freudienne.

Adler avait déjà souligné l’importance pour le développement psychique, du milieu extérieur, relationnel et d’hygiène, et insisté sur le rôle déterminant joué par la mère dans sa capacité d’entrer en contact avec son enfant, en lui apportant les soins nécessaires, dont sa tendresse, pour satisfaire son Zärtlichkeitsbedürfnis (besoin de tendresse) prodromique au Gemeinschaftsgefühl, (sentiment d’appartenance) qui ouvre et fonde le sentiment social comme principe équilibrant du psychisme.

Ces principes ont été développés de manière autonome, continue et spécialisée depuis les années 1950 par la théorie de l’attachement, devenue aujourd’hui un paradigme à part entière, et comme tel développé de manière intégrative par de multiples techniques et écoles de pensée, comme nous le verrons avec la conférence du Dr Andrea Ferrero.

relation attachement

 

La théorie de l’attachement peut ainsi constituer une aide complémentaire aux outils médicaux du médecin généraliste face à la crise psychopathologique débutante et insidieuse, lorsque le patient adulte, autant que l’enfant ou le bébé, souffre sans comprendre et exprime cette souffrance par un comportement dysfonctionnel et/ou par le corps qui psychosomatise.

Lors de cette Journée Scientifique Interdisciplinaire, nous chercherons à repérer et éclairer la perspective psychosomatique de ce mécanisme puissant et encore obscur du rapport entre soma et psyché, à partir du paradigme biopsychosocial adlérien que la théorie de l’attachement concrétise et relève aujourd’hui de manière cohérente et scientifique.

Jour 1 – Samedi 15 Septembre – Journée Scientifique Interdisciplinaire

Session ouverte aux élèves et aux adhérents IAAP

Formation I Axe Théorique, II Axe Psychodiagnostique,  Axe III Technique et Axe V Clinique

}

9:00 – 9:30

Sainte-Anne

Présentation

Par Alessandra Zambelli, Responsable Formation

Accueil et présentation

Accueil des élèves et des participants pour cette journée très spéciale . Madame Zambelli présente l’Institut Alfred Adler de Paris et la Formation Triennale de Psychanalyste Adlérien.

}

09:30 – 10:00

Sainte-Anne

Flash Formation

Par Morgane Pidoux, Responsable de la Revue

Le corps innervé

“Le corps innervé : neurophysiologie des interactions somatiques »

}

10:00 – 11:30

Sainte-Anne

Première Session

Pr. Jacquy CHEMOUNI, Psychologue, Psychanalyste, Professeur de Psychopathologie

Pensée psychosomatique: histoire et paradigmes

“La pensée psychosomatique : Histoire et paradigmes”. Les rapports qu’entretiennent le corps et l’esprit sont au centre du questionnement de la psychosomatique qui replace l’humain au cœur du processus d’apparition de la pathologie.

}

11:45 – 13:00

Sainte-Anne

Deuxième Session

Chiara MAZZARINO, Psychologue, Psychothérapeute

Le corps et son jargon

“Le corps et son jargon dans la relation médecin-patient et en psychothérapie”. (Traduction assurée par Alexandra Zambelli)

}

14:45 – 16:15

Sainte-Anne

Troisième Session

Dr. Andrea Ferrero, Psychiatre, Psychothérapeute, Psychanalyste

L'attachement dans la relation thérapeutique

“Comment les perspectives biologiques et relationnelles de l’attachement se reflètent dans la relation entre médecin (ou psychologue) et patient ?”. Réflexions psychologiques, à partir d’Adler, sur les théories de Bowlby et Ainsworth jusqu’à Fonagy aujourd’hui. (Traduction assurée par Alexandra Zambelli)

}

16:30 – 17:45

Sainte-Anne

Quatrième Session

Philippe Bobola, Docteur en chimie-physique, Biologiste, Professeur d’anthropologie

"Le psychosomatisme revisité"

“Nouvelles bases pour une psychobiologie du XXI siècle. Le psychosomatisme revisité”

Téléchargez le programme complet

Jour 2 – Dimanche 16 Septembre – Atelier présentiel ou streaming vidéo

Session réservée aux élèves inscrits

Formation II Axe Psychodiagnostique,  Axe III Technique et Axe V Clinique

}

09:00 – 11:15

Sainte-Anne

Première Session

Par Barbara Simonelli

Atelier pratique

L’alliance thérapeutique selon une perspective adlérienne

}

11:45 – 14:00

Sainte-Anne

Deuxième Session

Par Chiara Mazzarino

Etude de cas cliniques

Cas cliniques : structuration du parcours psychothérapeutique (suivant le même schéma que celui précédemment proposé par la collègue pour l’analyse de cas clinique).

Inscrivez-vous!

Pour vous inscrire et assister à la journée du 15 Septembre 2018. Pour profiter de toutes nos activités. Pour vous former à la psychanalyse adlérienne. Pour soutenir la recherche. Pour collaborer. Adhérez à l’Institut !

Contactez l'Institut

13 + 11 =

Pin It on Pinterest