PULSION

(Trieb)

Adler a constamment parlé de Trieb plutôt que d’Instikt (instinct) et a situé le premier à la limite du somatique et du psychique. En 1911, la pulsion sexuelle et l’agressivité ne sont déjà plus envisagées comme la base des pulsions, ni de l’étiopathologie psychique. C’est le sentiment d’infériorité (s.v.), et plus tard le Gemeinschaftsgefühl, qui prennent le devant par le système fictionnel et téléologique, glissant la pulsion à une place plus que secondaire. La pulsion psychique se confond avec la source d’énergie, c’est son ancrage relationnel, son moyen de s’adresser à l’autre, qui lui donne son orientation par les fictions.

Pin It on Pinterest