HERMAPHRODISME PSYCHIQUE

(Psychischer Hermaphroditismus)

Adler avait depuis 1910 proposé ce mot pour signifier une utilisation symbolique des caractéristiques sexuelles secondaires du sexe opposé en fonction d’une opposition inconsciente comme compensation d’une sensation d’infériorité subjective. Ce terme ne doit pas être lié à la thématique sexuelle organique de Fliess, ou à une forme de perversion.
L’hermaphrodisme est une nouvelle perspective de l’identité sexuelle. Elle prend ses racines dans la dimension culturelle et sociale, où le sujet exerce son choix à partir d’un schématisme dichotomique : plus/moins, fort/faible, adulte/enfant, masculin/féminin, actif/passif, agressif/doux, dur/sensible.
L’hermaphrodisme psychique est donc le mot qu’Adler utilise pour décrire cette double présence chez l’enfant de traits agressifs, assimilés à la virilité, et de traits passifs, associés à la féminité. Il s’agit d’une métaphore sexuelle qui épouse son penchant culturel pour souligner un axe symbolique dichotomique sur lequel l’individu construit son identité. La fiction directrice, suivant cet axe symbolique, se structure d’une façon antinomique. Elle assimile la tendance à superposer à la réalité ce schéma oppositif, pour viser clairement, mais au risque de dogmatisme, les valeurs de la force et de la faiblesse. Cette absence de cohérence intérieure représente le prototype et le fondement des plus importants phénomènes psychiques. Plus le sentiment d’infériorité est présent chez l’enfant, plus cette opposition devient rigide, voire phobique et obsessionnelle. Si l’axe est fluide, il est le signe que l’identité sexuée n’a pas subi l’emprise d’un intense besoin de sécurité stimulé par un sentiment d’infériorité exacerbé. Les individus vont parfois vers la direction féminine et parfois vers la masculine. En fonction de la direction prise, ils font des efforts pour rejoindre une cohérence avec eux-mêmes. Cette prise de position donne lieu à un compromis : un comportement féminin chez les hommes et un rôle viril chez les femmes, ou plutôt une coexistence seulement en apparence casuelle des traits virils et féminins.

Pin It on Pinterest