FICTION (Fiktion)

La notion de fiction est le concept sur lequel Adler construit son paradigme psychique autonome de Freud. Ce concept lui apparaît dès 1911, suite à la lecture immédiate qu’Adler avait pu faire de la Philosophie du comme si (Die Philosophie du Als ob) du grand kantien et pragmatiste allemand Hans Vaihinger. La fiction est une forme de représentation visant l’action, afin de la rendre efficace et coordonnée aux valeurs mentales, au delà même de la réalité de cette représentation. La fiction s’oppose ainsi à l’hypothèse qui demande à être validée scientifiquement car inhérente à la connaissance de la réalité.
Ainsi la fiction peut arriver à être également une hypothèse de travail et à ce titre, assumer une valeur heuristique, même si elle se positionne d’une manière paradoxale par rapport à la réalité. Pour Vaihinger les fictions sont une manifestation de la force créative de l’âme et en même temps de son imperfection : elles signalent l’atteinte douloureuse de l’incertitude relativement à la réalité.
Chez Adler, la fiction s’avère la structure unifiant les attitudes mentales du sujet, perceptions – représentations– sentiments – idées, largement inconsciente (sub voce Fiction Directrice). La fiction représente un outil évolutif de la construction de la réalité, exprimant la tendance consciente et inconsciente de la psyché à anticiper en vue de l’action et n’en est pas la déviation. C’est la structure même de la psyché adlérienne.

Pin It on Pinterest