ENCOURAGEMENT (Technique de l’Ermutigung)

Je pense qu’il s’agit de la vraie brique adlérienne de la psychothérapie dynamique contemporaine, donc l’authentique différence à sauvegarder vis-à-vis de la thérapie freudienne originairement conçue. Si Adler avait déjà compris que le patient venant chez le médecin montrait immédiatement son sentiment d’infériorité naturel et que le faire allonger pour le faire parler de sa profonde intimité ne correspondait pas toujours à une pratique facilitant la communication, il a commencé à réfléchir au cadre et aux techniques pour mieux permettre cette communication si sensible. Sa réponse a été un cadre face-à-face et dialoguant, auquel il a su ajouter une attitude du thérapeute pour prendre en charge le besoin universel de l’homme d’être conforté, soutenu et approuvé par les autres. La technique thérapeutique de l’encouragement ne vise donc pas de comportements spécifiques que le thérapeute devrait adopter, mais une attitude sur la forme en relation aux caractéristiques différentes pour chaque patient. On peut décrire – métaphoriquement – cette technique de l’encouragement comme l’envers de la neutralité, bien que les deux cherchent à offrir au patient un cadre respectueux de sa personnalité. Mais l’encouragement a été introduit pour permettre de sécuriser la personne, en la faisant se sentir soutenue par une authenticité relationnelle, pour chaque patient et à chaque fois posée d’une manière créative et sensiblement nouvelle, et par là lui évitant ses détours négatifs régressifs et habituels. Le patient peut vivre ainsi une relation où l’autre est enfin en connexion avec ses émotions, autant négatives que positives, ses besoins, ses difficultés, ses impulsions, sans se défiler devant son agressivité et sans faire à sa place. Progressivement le patient peut restructurer sa distance interne et externe – car les deux vont ensemble – travaillant implicitement, dans la relation thérapeutique, les détours du sentiment d’appartenance, Gemeinschaftsgefühl (sub voce).
Aujourd’hui on peut identifier comme technique d’encouragement différentes modalités thérapeutiques allant des techniques de support et d’accompagnement, aux techniques relationnelles centrées sur les moments présents de la séance, aux techniques comportementales d’analyses des contextes spécifiques.

Pin It on Pinterest