EDUCATION

Adler, sur la lancée de Nietzsche, fait du processus éducatif le pivot fondamental pour l’évolution psychique harmonieuse de l’enfant, mais aussi pour l’équilibre de la société. Par le processus éducatif infantile la transmission intergénérationnelle profonde se produit dans l’ontogénèse de chaque individu. C’est dans la sensibilité de ce double processus qu’on peut comprendre le sens du ‘style de vie’ (sub voce) d’un sujet, et son penchant vers l’autonomie – comme capacité de savoir prendre en charge ses propres besoins, plaisirs et désirs – ou bien à sa dépendance des autres pour donner un sens à sa vie. Alors, si pour les freudiens le terme éducation est à juste titre considéré comme tabou dans le cadre thérapeutique, on peut comprendre pourquoi pour Adler ‘Guérir et Former’ (Heilen und Bilden, 1914) vont tout à fait ensemble dans la relation thérapeutique. Il ne s’agit pas d’influencer ou éduquer au sens scolaire, mais d’accompagner le patient à identifier ce qu’il vit en relation à lui-même et aux autres pour fluidifier la transmission intergénérationnelle qui s’est bloquée, et lui permettre de faire son choix libre mais plus conscient par exemple de l’hostilité ou de l’ambition fictionnelles.

Pin It on Pinterest