15.09.2018 – Intervention – Andrea Ferrero – La théorie de l’attachement

Intervention du 15 Septembre 2018 : Dr Andrea Ferrero

« La théorie de l’attachement et ses perspectives dans la relation patient-thérapeute »

Le Dr Andrea Ferrero est Psychiatre, Psychothérapeute et Psychanalyste Didacticien adlérien et Tuteur de l’école de Spécialité en Psychiatrie de l’Université de Turin. Il est également Président de l’Association Adlerian Psychodynamic Psychotherapies –Training and Research (APPs-TR), membre du CA national de la Société Italienne de Psychothérapie Médicale et Responsable de la Section Internationale Theory & Research de l’IAIP
(International Association of Individual Psychology).


Il est également auteur de maintes publications dont en français “Une psychothérapie modulée sur le fonctionnement psychopathologique. Le modèle sur-mesure de la psychothérapie psychodynamique adlérienne », aux éditions L’Harmattan, 2014, Paris.

La théorie de l’attachement, développée par John Bowlby, en parallèle aux travaux de Donald Winnicott, a changé radicalement la perspective d’observation de l’enfant en psychanalyse freudienne. Adler avait déjà souligné l’importance pour le développement psychique, du milieu extérieur, relationnel et d’hygiène, et insisté sur le rôle déterminant joué par la mère dans sa capacité d’entrer en contact avec son enfant, en lui apportant les soins nécessaires, dont sa tendresse, pour satisfaire son Zärtlichkeitsbedürfnis (besoin
de tendresse) prodromique au Gemeinschaftsgefühl (sentiment d’appartenance) qui ouvre et fonde le sentiment social comme principe équilibrant du psychisme. Ces principes ont été développés de manière autonome, continue et spécialisée depuis les années 1950 par la théorie de l’attachement, devenue aujourd’hui un paradigme à part entière, et comme tel développé de manière intégrative par de multiples techniques et
écoles de pensée, comme nous le voyons ici avec la conférence du Dr Andrea Ferrero.

La théorie de l’attachement peut ainsi constituer une aide complémentaire aux outils médicaux du médecin généraliste face à la crise psychopathologique débutante et insidieuse, lorsque le patient adulte, autant que l’enfant ou le bébé, souffre sans comprendre et exprime cette souffrance par un comportement dysfonctionnel et/ou par le corps qui psychosomatise.

Dans cette présentation, le Dr Ferrero aborde les théories de Bowlby et Ainsworth jusqu’à Fonagy aujourd’hui, à travers le prisme adlérien : “Comment les perspectives biologiques et relationnelles de l’attachement se reflètent dans la relation entre médecin (ou psychologue) et patient ?”

La vidéo de cette intervention est réservée aux abonnés.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner

Pin It on Pinterest

Share This