15.06.2019 – Intervention – Alessandra Zambelli – L’anima et le minus

Intervention du 15 Juin 2019 : Alessandra Zambelli

« L’anima et le minus »

Alessandra Zambelli

Philosophe, Psychologue, Psychothérapeute et Docteur en Psychopathologie et Psychanalyse (Paris VII), Psychodramatiste d’enfants formée par Hanna Kende, Alessandra Zambelli est Psychanalyste Adlérienne IAAP et SAIGA, Superviseur et Responsable de la Formation IAAP. Elle a publié différents articles dans la presse spécialisée et son premier livre « Adler face à Freud : une différence à sauvegarder » (l’Harmattan, 2014). Elle a dirigé la publication de la traduction française du livre d’Andrea Ferrero « Une psychothérapie modulée sur le fonctionnement psychopathologique. Le modèle sur-mesure de la psychothérapie psychodynamique adlérienne » (l’Harmattan, 2014).

Cette intervention s’est déroulée dans le cadre des journées de formation ouvertes à tous les adhérents IAAP

Dans cette conférence, Alessandra Zambelli, aborde le paradigme adlérien de l’infériorité, « l’Anima et le Minus » par les perspectives philosophique (Hans Vaihinger), éthologique (Frans de Waal) et clinique (Alfred Adler – Onno van der Hart), afin de souligner les métamorphoses défensives dévitalisantes face au sentiment d’infériorité, notamment lorsqu’il se trouve lié à un environnement relationnel structurellement déstabilisant, autant dans le passé et le présent que dans la projection vers le futur, ces trois dimensions formant la véritable matière psychique.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner

15.06.2019 – Intervention – Barbara Simonelli – La dépression à l’adolescence

Intervention du 15 Juin 2019 : Barbara Simonelli

« La dépression à l’adolescence »

Barbara Simonelli

Barbara Simonelli est Psychologue, Psychothérapeute Adlérienne SIPI (Société Italienne de Psychologie Individuelle), Psychothérapeute à l’Unité de psychothérapie D.P.A.A. (Centre intégré de Prévention et de Traitement des troubles de la personnalité chez l’adulte et l’adolescent). Elle est également formatrice et Vice-Directrice de l’Ecole SAIGA de Turin (Société Adlérienne Italienne Groupes et Analyse -Turin), et professeur à la Faculté de Psychologie de l’Université de Turin.

Cette intervention s’est déroulée dans le cadre des journées de formation ouvertes à tous les adhérents IAAP

Lors de cette conférence, Barbara Simonelli détaille les aspects spécifiques de la dépression à l’adolescence qui représente un grave problème sociétal de plus en plus répandu. A partir de la référence au Psychodynamic Diagnostic Manuel-2 (PDM-2, en cours de traduction en français) et aux Adlerian Psychodynamic Psychotherapies (APPs) d’Andrea Ferrero (l’Harmattan, 2014), elle aborde l’aspect psychodiagnostique et des implications psychothérapeutiques de la dépression.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner

15.06.2019 – Intervention – Chiara Mazzarino – Narcissisme, dépendance et dépression

Intervention du 15 Juin 2019 : Chiara Mazzarino

« Narcissisme, dépendance et dépression »

Chiara Mazzarino

Psychologue, Psychothérapeute APPs (Adlerian Psychodynamic Psychotherapies), Analyste S.I.P.I. (Société Italienne de Psychologie Individuelle), Chiara Mazzarino est Docteur en Sciences Humaines et en Psychologie de la Santé. Elle est membre du CA de la SAIGA (Société Adlérienne Italienne Groupes et Analyses). Elle est également spécialiste en Psychologie du Sport.

Cette intervention s’est déroulée dans le cadre des journées de formation ouvertes à tous les adhérents IAAP

Lors de sa conférence, Chiara Mazzarino plonge dans la psychopathologie de la dépression pour aborder narcissisme et dépendance en lien avec la dépression. Elle nous parle de l’aspect psychodiagnostique et des implications psychothérapeutiques de la maladie .

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner

15.06.2019 – Intervention – Hervé Etienne – Perspective socio-psychologique de la dépression

Intervention du 15 Juin 2019 : Hervé Etienne

« Psychosociologie de la dépression »

Hervé Etienne

Psychanalyste Existentiel, Sociologue, Superviseur, Formateur, Conférencier, Hervé Etienne est également Président de l’ISAP (Institut de Sophia Analyse de Paris) et Président de la commission d’admission de la FF2P. Il est par ailleurs titulaire du CEP (Certificat Européen de Psychothérapie), du CFdP (Certificat Français de Psychothérapie) et d’une maitrise de sociologie (Lyon 2 1975). Hervé Etienne exerce en cabinet libéral depuis 1988.

Cette intervention s’est déroulée dans le cadre des journées de formation ouvertes à tous les adhérents IAAP

Lors de cette conférence, Hervé Etienne introduit la perspective socio-psychologique de la dépression, en relevant l’accélération sociale du monde de la modernité (Hartmut Rosa) et son organisation comme éléments de l’étiopathologie, qui s’expriment du « burnout » au « bore-out », versions modernes de la dépression, qui s’apparenteraient plutôt au stress post-traumatique en regard de la perte de sens et de la culpabilité qu’elles engendrent.
Mais la société est-elle prête à reconnaître le trauma, ce choc occasionné par le système lui-même, dans sa quête sans fin de supériorité?

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner

15.06.2019 – Intervention – Morgane Pidoux – Le corps vidé

Intervention du 15 Juin 2019 : Morgane Pidoux

« Le corps vidé, neurophysiologie de la dépression »

Morgane Pidoux

Titulaire d’un doctorat en Neurosciences de l’université Pierre et Marie Curie (Paris VI) et ancienne post-doctorante à Cornell University, USA, Morgane Pidoux est enseignante dans le secondaire à l’éducation nationale et élève psychanalyste IAAP. Elle a plusieurs publications dans des revues à comité de lecture et a réalisé des communications dans plusieurs congrès nationaux et internationaux.

Elle est par ailleurs, pour l’Institut Alfred Adler la chef d’édition de la revue scientifique « Dynamiques adlériennes »

Cette intervention s’est déroulée dans le cadre des journées de formation ouvertes à tous les adhérents IAAP

Au vu de la consommation d’antidépresseurs, la dépression concernerait 19% de la population française et 300 millions de personnes dans le monde. Elle est désormais perçue comme une maladie fréquente et sérieuse qui n’épargne pas les enfants, place les adolescents en première ligne et impacte autant l’individu que les organisations, jusqu’à les handicaper lourdement dans leur fonctionnement vital et social.
Le module Flash-Formation « Le corps vidé : neurophysiologie de la dépression » de Morgane Pidoux nous décrit la dépression comme l’expression d’un déséquilibre chimique au coeur du système cérébral en lien avec nos affects, pour nous préparer en légèreté au dialogue avec les neurosciences affectives (Panksepp et Northoff).

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner

16.03.2019 – Intervention – Virginie Megglé – La violence indicible

Intervention du 16 Mars 2019 : Virginie Megglé

« La violence indicible : l’abus de pouvoir entre infériorité et supériorité »

Dr Jean-Louis Aillon

Virginie Megglé est Psychanalyste et Superviseur Adlérienne IAAP, Professeur à la SFU (Branche Française de la Sigmund Freud Université, Vienne), auteure de nombreux articles dans la presse spécialisée et de plusieurs ouvrages dont notamment: Le bonheur d’être responsable: vivre sans culpabiliser (Odile Jacob 2014), Les séparations douloureuses, guérir de nos dépendances affectives (Eyrolles 2015), Frères, soeurs : guérir de ses blessures d’enfance (Leduc 2015), Face à l’anorexie : Le visible et l’invisible (Eyrolles 2006).

Elle a publié tout récemment aux éditions Eyrolles « Quand l’enfant nous dérange et nous éclaire, à l’écoute de l’enfance en souffrance« 

Cette intervention s’est déroulée dans le cadre des journées de formation ouvertes à tous les adhérents IAAP

Virginie Megglé nous parle de la violence indicible, invisible, dont les effets sont considérés comme inexistants. Elle met hors-circuit celui qui la reçoit, causant une déflagration intérieure qui ne peut être dite. Maltraitance infantile, violence domestique, harcèlement au travail, ces violences sont parfois muettes, non dites, non reconnues, alors le travail de réparation ne peut être fait. La violence peut-être indicible également du côté de la personne violente : ce qui n’a pas été dit peut s’exprimer par la violence. Virginie Megglé, à travers le paradigme adlérien, nous explique comment la violence renvoie à une infériorité vertigineuse.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner

16.03.2019 – Intervention – Elena Dal Santo – Les jeunes et le terrorisme

Intervention du 16 Mars 2019 : Elena Dal Santo

« Les jeunes et le terrorisme : une nouvelle forme d’agentivité ? »

Elena Dal Santo

Elena Dal Santo est titulaire d’un Master en relations internationales et en sciences diplomatiques, Master en droits de l’homme et études sur les génocides, elle est également doctorante en sciences politiques à l’Université de Gênes avec une thèse sur l’analyse du processus de radicalisation.

Par ailleurs chercheuse à l’UNICRI (Institut de recherche des Nations Unies sur la criminalité et la justice), elle a travaillé sur la sécurité, la criminalité organisée et le terrorisme et sur la réinsertion des détenus extrémistes violents.

Cette intervention s’est déroulée dans le cadre des journées de formation ouvertes à tous les adhérents IAAP

Elena Dal Santo aborde les ingrédients et processus qui mènent à une radicalisation violente : trajectoire personnelle, environnement favorable, contingence historico-politique particulière. Pour illustrer son propos, elle évoque en détail la période des Brigades Rouges ainsi que le terrorisme islamiste contemporain.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner

16.03.2019 – Intervention – Dr Jean-Louis AIllon – Les nouvelles formes d’agentivité à l’adolescence

Intervention du 16 Mars 2019 : Dr Jean-Louis Aillon

« Les nouvelle formes d’agentivité (agency) à l’adolescence : un lien possible entre le phénomène des ‘neet’ (ni étudiant, ni employé, ni stagiaire) et le terrorisme. »

Dr Jean-Louis Aillon

Le Dr Jean-Louis Aillon est Médecin Psychiatre et Psychothérapeute Adlérien (école S.A.I.G.A. de Turin, Italie), il est doctorant en anthropologie et psychologie à l’Université de Gènes (Genova, Italie) avec pour sujet de recherche : le malaise des adolescents. Par ailleurs, il travaille au Centre Frantz Fanon dans le domaine de l’ethnopsychiatrie critique.

Il est également porte-parole du Réseau Italien Durabilité et Santé. Il a été président du « Movimento per la Decrescita Felice » et auteur de différents papiers sur le lien entre santé, déterminants sociaux et décroissance.

Cette intervention s’est déroulée dans le cadre des journées de formation ouvertes à tous les adhérents IAAP

Le Dr Jean-Louis Aillon présente le malaise des jeunes de plus en plus grandissant aussi bien en France qu’en Italie et partout en Europe et dans le monde occidental. Les chiffres de la violence contre soi et les autres (suicide, agressions, addictions, harcèlement…) sont significatifs. Le Dr Aillon évoque tout particulièrement le phénomène des NEET qui touche un nombre grandissant de jeunes de 15 à 29 et aborde les comportements extrêmes, particulièrement exacerbés par et pour les réseaux sociaux, pour illustrer les déterminants sociaux et culturels du malaise des jeunes.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner

16.03.2019 – Intervention – Barbara Simonelli – Violence contre les femmes

Intervention du 16 Mars 2019 : Pr Barbara Simonelli

« Violence contre les femmes : La victime. Le persécuteur. Les dépendances affectives. »

Pr Barbara Simonelli

Le Pr Barbara Simonelli est Psychologue, Psychothérapeute Adlérienne SIPI (Société Italienne de Psychologie Individuelle), Psychothérapeute à l’Unité de psychothérapie D.P.A.A. (Centre intégré de Prévention et de Traitement des troubles de la personnalité chez l’adulte et l’adolescent, Formateur et Vice-Directeur de l’Ecole SAIGA de Turin (Société Adlérienne Italienne Groupes et Analyse -Turin), Professeur à la Faculté de Psychologie de l’Université de Turin.

Elle est également référente d’un groupe de travail pour les psychothérapeutes en Italie sur le sujet de la violence faite aux femmes.

Cette intervention s’est déroulée dans le cadre des journées de formation ouvertes à tous les adhérents IAAP

Après la première partie présentée par Simona Fassina et consacrée à l’accompagnement et au soin des victimes, Barbara Simonelli aborde la violence sous l’aspect de la psychodynamique du patient maltraitant, notamment dans le cadre de la violence domestique. Elle expose les difficultés de prise en charge de ces personnes maltraitantes tout particulièrement dans le cadre des VPI, les Violences entre Partenaires Intimes et aborde le traitement psychothérapeutique dans une perspective adlérienne (minus-plus) qui met en lumière les problématiques de pouvoir au sein des relations intimes.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner

Pin It on Pinterest