Sommet adlérien en ligne

Sommet adlérien en ligne

Sommet adlérien en ligne
Adler University

8

MARS, 2019

à partir de 16:00 (heure française)

Événement Adlérien
En anglais
Gratuit

Appartenance. Développement de la personnalité. Évolution Sociale.

Le Centre pour la pratique et l’enseignement adlérien de l’Université Adler de Chicago propose une journée d’ateliers en ligne et en anglais. Intitulée « Appartenance, Développement de la Personnalité et Evolution Sociale » (Belongingness, Personality Development, and Social Evolution), ce sommet de formation est organisé par le Centre pour la deuxième année consécutive. Les ateliers font partie du programme de Formation Continue de l’Université Adler, sponsor approuvé par l’American Psychological Association, et sont exceptionnellement proposés à tous les publics lors de cette journée spéciale. L’événement sera donc également accessible en ligne, avec une session spécialement conçue pour les participants à distance. L’événement est parrainé par le Centre for Adlerian Practice and Scholarship (CAPS) et le Bureau de l’avancement des institutions (OIA). Ne manquez pas l’occasion de participer, même de loin, à une journée riche en expériences et en camaraderie à la manière de Adler, mettant le sentiment d’appartenance en action!

Dès 09:00 le 8 Mars, connectez-vous au sommet en ligne.

La théorie adlérienne considère le sentiment d’appartenance comme le cœur de la personnalité humaine, il est la base logique de son développement vers l’idéal commun et la condition préalable essentielle de l’évolution sociale. Cette journée complète de formation présentera aux participants le concept d’appartenance selon Alfred Adler et Rudolf Dreikurs, son lien avec d’autres idées fondamentales, son rôle dans la santé individuelle et collective et son utilisation dans les relations organisationnelles et humaines.

Inscrivez-vous sur le site de l’événement (en anglais)

Allez-y avant le 1er mars 2019, et pensez à en faire profiter les personnes intéressées.

De nombreux conférenciers thérapeutes et/ou formateurs tous spécialistes adlériens sont les intervenants de cette journée. Vous pourrez assister aux conférences de :

  • Dr Eva Dreikurs Ferguson
  • Dr Julia Yang
  • Dr Richard Watts
  • Dr Claudette Brown
  • Dr Leigh Johnson-Migalski
  • Dr Marina Bluvshtein
  • Dr Mel Markowski

Télécharger le programme

Pour tous les détails, les horaires et les titres des conférences, accédez au programme sur le site de l’organisateur

Retrouvez l'Institut
Alfred adler
sur les réseaux

Adresse de l'Institut :
93 rue Beliard
75018 Paris

Tel : +33 (0)7 66 07 41 68

email:
contact(at)iaap.fr

Abonnement Newsletter

Week-end des 16 & 17 Mars 2019

Week-end des 16 & 17 Mars 2019

Samedi 16 & Dimanche 17 Mars 2019

Formation Psychanalyste FOAD (Formation Ouverte et à Distance)

6ème Session, Année 2

Samedi 16 Mars :

Journée Scientifique Interdisciplinaire, cours ouvert au public.

La violence, ses formes multiples et déguisements contemporains

Dans « La pulsion d’agression dans la vie et dans la névrose » paru en 1908, Adler conçoit que l’organisme est capable de compenser ses conditions d’infériorité et d’atteindre un niveau de sécurité et de survivance suffisante, grâce à l’intervention de la pulsion d’agression.

Accès : Sessions ouvertes à tous les adhérents IAAP
Horaires : de 09:00 à 18:00
Adresse : Salle F (Pavillon de l’Horloge) de l’Hôpital Sainte-Anne, 1 Bis rue Cabanis, 75014 Paris

Accès : Sessions filmées réservées aux élèves inscrits (présentiel et/ou streaming)
Horaires : de 09:00 à 14:00
Adresse : Salle F, Pavillon de l’Horloge, Hôpital Sainte-Anne, 14 rue Cabanis, 75014 Paris

Violence, agressivité et pulsion d’agression

D’origine latine, le mot « agressivité » a pour étymologie « adgredi » ou « ad-gressere » signifiant aller vers, marcher. Dès 1908 dans l’écrit «La pulsion d’agression dans la vie et dans la névrose», Adler se démarque de Freud en considérant ce qu’il nomme la « pulsion d’agression » comme une réponse dynamique que l’individu apporte aux sollicitations du milieu et aux contraintes intérieures organiques, émotionnelles et affectives, plutôt que comme un instinct impulsif autonome. Adler décrit tout d’abord la pulsion d’agression depuis chaque organe comme leur capacité à une certaine autonomie « pulsionnelle » de compensation; tout en soulignant la nécessaire capacité « pulsionnelle » de coopérer entre eux. Le corps se gère, en effet, grâce à sa capacité de coopération coordonnée, repérable en particulier dans le mécanisme de la compensation, tel que décrit en 1907 dans “La compensation psychique de l’état d’infériorité des organes”.
Adler fait le distinguo entre les pulsions primaires tendant à répondre aux besoins organiques sensoriels et une pulsion supérieure agressive qui dynamise les pulsions des organes, les faisant confluer jusqu’à former un « entrelacement pulsionnel ». La « pulsion d’agression » est cette attitude offensive par rapport aux tâches qui se présentent à l’individu.

Selon Adler les pulsions émergent au niveau conscient soit directement, soit en étant transformées, soit elles sont complètement inhibées par les exigences extérieures (modulées par le Gemeinschaftsgefühl, sentiment d’appartenance et/ou sentiment social) ou le conflit avec une autre pulsion. La dynamique unificatrice de la pulsion d’agression nourrit une «superstructure psychique» capable de gérer le comportement global de la personne, dans un «entrelacement ou croisement [Verschränkung]) pulsionnel» réalisé par la psyché qui régule, inhibe, équilibre les pulsions, ou les transforme et les retourne.

Cette force de la pulsion d’agression est le moteur de la compensation de l’infériorité, qui en reste la finalité. C’est une combativité, une énergie offensive orientée vers un but de sauvegarde, voire de puissance ou de supériorité, produisant le plaisir psychosomatique de la compensation du sentiment d’infériorité. On la retrouve au cœur de la créativité de la personne, dans ses mécanismes d’adaptation et de défense. Elle est fortement régulée par le sentiment social, le Gemeinschaftsgefühl (qui est à la base de toute relation avec l’environnement extérieur) qui, produisant une action combinée à la pulsion d’agression, donne lieu à un équilibre plus ou moins harmonieux, berceau de la psyché.

Dès 1908, Adler s’éloigne de l’idée freudienne d’une pulsion sexuelle directrice pour se détacher complètement du paradigme pulsionnel freudien à partir de 1911, s’étant attaché au paradigme fictionnel et téléologique.

Ainsi, la pulsion d’agression évoluera vers les notions de «protestation virile» et de «volonté de puissance», mais Adler considérera toujours l’agressivité comme cette force motrice et vitale qui anime la nécessaire compensation du sentiment d’infériorité, en direction de l’Autre.

Et la violence dans tout ça ? On comprend ainsi qu’elle est fortement liée à l’agressivité. Mais là où l’agressivité – désormais acquise au sens éthologique de Konrad Lorenz (1903-1989) – inspire la puissance qui permet l’affirmation de soi et la rencontre avec l’autre, la violence évoque l’impuissance ou la surpuissance, à savoir des processus relationnels déficients. Physique, verbale, familiale, conjugale, communautaire, sexuelle, psychologique, sociale, institutionnelle, symbolique, la violence est un phénomène complexe et protéiforme. Force hostile qui cherche à détruire l’autre pour se défendre soi-même, ou retournée contre soi-même, elle s’inscrit en dehors des cadres sociaux qui fondent l’appartenance de l’individu et court-circuite la psyché par un passage à l’acte qui prend à ce moment-là plus de sens.

La violence est-elle l’expression d’un dérèglement de l’agressivité ? D’une défaillance des mécanismes d’adaptation et de compensation de l’infériorité ? Est-elle une surcompensation ? Un mécanisme de survie psychique ? L’expression d’un déficit du Gemeinschaftsgefühl ? D’une incapacité à supporter l’ambivalence ? Ou tout ça à la fois ? Nous verrons, à travers les différentes interventions de la journée, les dynamiques qui sous-tendent ce phénomène aux multiples formes d’expression et aux manifestations parfois visibles ou invisibles.

Jour 1 – Samedi 16 Mars – Journée Scientifique Interdisciplinaire

Session ouverte aux élèves et aux adhérents IAAP

Formation I Axe Théorique, II Axe Psychodiagnostique,  et Axe V Clinique

}

9:00 – 9:30

Sainte-Anne

Présentation

Par Alessandra Zambelli, Responsable Formation

Accueil et présentation

Accueil des élèves et des participants pour cette journée très spéciale . Madame Zambelli présente l’Institut Alfred Adler de Paris et la Formation Triennale de Psychanalyste Adlérien.

}

09:30 – 10:30

Sainte-Anne

1ère Session

Par le Pr Filippo Rutto

Les dynamiques sociales de la violence

Sociale et collective ou individuelle et intime, la violence traverse les sociétés depuis l’aube des temps de l’humanité, commun sujet de recherche qui inquiète et fascine tout à la fois. Le Pr Filippo Rutto abordera pour nous les ressorts culturels et sociaux de la violence à travers le prisme du Gemeinschaftsgefühl et du paradigme social adlérien.

}

10:30 – 13:00

Sainte-Anne

2ème Session

Par le Pr. Barbara SIMONELLI et le Pr. Simona FASSINA : la violence contre les femmes

La violence contre les femmes

« La victime. Le persécuteur. Les dépendances affectives » : La violence conjugale plutôt que l’angoisse de l’abandon ?

}

14:00 – 16:00

Sainte-Anne

3ème Session

Dr. Jean-Louis AILLON et Elena DAL SANTO

Les nouvelles formes d'agentivité (agency) à l'adolescence

Etude d’un lien possible entre le phénomène des NEET (ni étudiant, ni employé, ni stagiaire) et le terrorisme.

}

16:30 – 17:30

Sainte-Anne

4ème Session

Par Virginie MEGGLE

La violence indicible

L’abus de pouvoir entre infériorité et supériorité

}

17:30 - 18:00

Sainte-Anne

Clôture de la Journée

Par Alessandra ZAMBELLI

Final et Clôture de la Journée

Présentation des prochaines sessions de formation ouvertes au public, dans le cadre du programme de la Formation Triennale de Psychanalyste Adlérien par la Directrice des Formations.

Téléchargez le programme complet

Jour 2 – Dimanche 17 Mars – Atelier présentiel ou streaming vidéo

Session réservée aux élèves inscrits

Formation Axe 2 Psychodiagnostique,  Axe 3 Technique et Axe 5 Clinique

}

09:00 – 11:00

Sainte-Anne

1er Atelier

Par le Pr. Simona FASSINA

Etude de cas clinique

Présentation et analyse à partir du cas concret d’un patient (anonyme).

}

11:00 - 13:00

Sainte-Anne

2ème Atelier

Par le Dr Jean-Louis AILLON

Etude de cas clinique

Présentation et analyse à partir du cas concret d’un patient (anonyme).

}

14:00 - 16:00

Sainte-Anne

3ème Atelier

Par le Pr Filippo RUTTO

Etude de cas clinique

Présentation et analyse à partir du cas concret d’un patient (anonyme).

}

16:00 - 18:00

Sainte-Anne

4ème Atelier

Par le Pr Barbara SIMONELLI

Etude de cas clinique

Présentation et analyse à partir du cas concret d’un patient (anonyme).

}

18:00

Sainte-Anne

Clôture

Par le Pr Alessandra ZAMBELLI

Clôture de la 2ème Année de Formation

Clôture de la 2ème Année de Formation. Annonce du week-end de révision.

Inscrivez-vous!

Pour vous inscrire et assister à la journée du 16 Mars 2019. Pour profiter de toutes nos activités. Pour vous former à la psychanalyse adlérienne. Pour soutenir la recherche. Pour collaborer. Adhérez à l’Institut !

Contactez l'Institut

12 + 9 =

Pr Andrea Ferrero : Une psychothérapie modulée sur le fonctionnement psychopathologique

Pr Andrea Ferrero : Une psychothérapie modulée sur le fonctionnement psychopathologique

Présentation du livre du Pr Andrea Ferrero

En marge de la Conférence Internationale de Psychologie Individuelle qui s’est tenue le 19 Novembre 2018 à Vienne, le Pr Andrea Ferrero de l’Université de Turin, également formateur invité à l’Institut Alfred Adler de Paris, a présenté la version anglaise de son livre « Une psychothérapie modulée sur le fonctionnement psychopathologique. Le modèle sur-mesure de la psychothérapie psychodynamique adlérienne. »

Cet ouvrage est paru dans sa version française en 2014 aux éditions l’Harmattan, Paris, préfacé par Madame Alessandra Zambelli, Directrice des formations et Responsable des Relations Internationales de l’Institut Aldred Adler de Paris.

Pr Andrea Ferrero

Psychiatre, Psychothérapeute

L’auteur, Andrea Ferrero est depuis bientôt 40 ans un médecin psychiatre reconnu. Il est également psychothérapeute adlérien, psychanalyste, superviseur et ancien professeur d’université à Turin en Italie. Grand spécialiste d’Alfred Adler, il est depuis 1999, président de la Section Internationale Theory & Research de l’IAIP (International Association of Individual Psychology). Il est également président du CA et superviseur de l’Adlerian Psychodynamic Psychotherapies, training & research center à Turin.
Il est l’auteur de plusieurs livres et a publié plus de 100 articles dans de nombreuses revues scientifiques en Italie, en Europe et aux États-Unis.

La psychologie individuelle :

3 paradigmes théoriques

L’unité psycho-somatique de l’individu

Tous les individus éprouvent un sentiment d’infériorité inconscient, qui est enraciné et exprimé à la fois dans les traits biologiques du tempérament et dans les traits psycho-sociaux du caractère.
Les individus essaient d’y faire face par des compensations psychiques ou somatiques, selon deux méthodes différentes: accroître leurs compétences (aspiration vers la supériorité) et développer leur capacité d’inclusion et de coopération (sentiment social) ou utiliser les deux.

La régulation du moi

La possibilité pour un individu de construire, dès son plus jeune âge, une image de soi cohérente et une identité stable est liée à la satisfaction des besoins en amour et en la tendresse première des parents.
L’individu développe ses propres stratégies conscientes et inconscientes pour faire face aux difficultés de la vie de manière cohérente avec l’image de lui-même qu’il s’est développée.
Le style de vie unique et irremplaçable décrit la manière spécifique dont il réagit et s’adapte aux événements de la vie et à ses propres expériences intérieures.

Les modules relationnels

Le sens psychologique des manifestations humaines ne peut être séparé des interactions que chaque individu vit avec ses semblables.
Les modalités selon lesquelles ces relations significatives sont enregistrées et intériorisées, même inconsciemment, constituent les « images guides » qui vont conditionner comment s’orienter dans la vie (fictions).
En ce sens, les modules relationnels représentent également le fil rouge symbolique qui relie les éléments du style de vie, qu’ils soient en accord ou en contradiction.

Que sont

les APP ?

Au-delà des symptômes, le contexte psychopathologique

Les APP sont des psychothérapies basées sur une lecture psychopathologique-dynamique de la pathologie, spécifiquement orientée selon la reconnaissance des différents Niveaux de Fonctionnement Psychopathologique (PFL) du patient.

Le diagnostic catégoriel, basé sur une évaluation exclusivement symptomatique, ne fournit pas, en effet, d’indications suffisantes pour guider le projet clinique et le cadre technique de la psychothérapie. Une évaluation des éléments dysfonctionnels à la base du trouble est indispensable.

L’Echelle d’Evaluation des Niveaux de Fonctionnement Psychopatologique (PFL-RS) est un outil visant à identifier, sur 7 niveaux de gravité, le fonctionnement du patient dans 5 domaines :

  • Identité (ID), à savoir l’identification des aspects de déficit de la structure primaire du soi et/ou de dérèglements conflictuels
  • Compréhension (CO), à savoir les diverses capacités de mentalisation et d’orientation de l’attention exécutive dans le sens du projet
  • Émotions négatives (EM), à savoir la qualité, la différenciation, la stabilité et la conformité des émotions négatives
  • Action/Régulation des comportements (RA), à savoir la détection de toute tendance à l’inhibition du comportement ou à l’impulsivité auto/hétéro, et la tendance à mettre en action les vécus psychiques
  • Les compétences sociales (SS), à savoir les problèmes de qualité et de constance des relations sociales et les difficultés de modulation de la distance relationnelle.

La possibilité d’identifier les forces du patient et les zones de dysfonctionnements plus importants permet de façonner des interventions thérapeutiques «sur mesure» pour le patient. Les objectifs cliniques visent à modifier non seulement les symptômes, mais également d’importants aspects du fonctionnement du patient, tout en soutenant et en renforçant ses ressources les plus adaptatives.

Le modèle des PPA prévoit donc la possibilité de configurer des traitements avec un cadre thérapeutique différencié, sans limite de temps ou dans un temps imparti.

Les interventions limitées dans le temps sont codées selon des modules de 10, 15 ou 24 sessions hebdomadaires (B-APP: Brief Adlerian Psychodynamic Psychotherapy) ou en modules séquentiels de 40 sessions hebdomadaires (SB-APP: Sequential Brief Adlerian Psychothérapie psychodynamique), praticables notamment dans le contexte du service public, en ambulatoire ou même en résidentiel.

Les APP limitées dans le temps ont également fait leurs preuves dans le traitement des troubles anxieux et des troubles mineurs de l’humeur, des troubles alimentaires et des troubles de la personnalité.

Conférence Internationale de Psychologie Individuelle

Conférence Internationale de Psychologie Individuelle

Vienne, 19 Novembre 2018

"La psychologie individuelle dans le monde actuel : meilleures pratiques"

Une journée de conférences dans la capitale autrichienne où est né et a vécu Alfred Adler.

Le 19 Novembre dernier, la 1ère conférence internationale organisée par l’IAIP (International Association of Individual Psychology) s’est réunie à Vienne au Centre International Alfred Adler, rue Hernalser dans le 17ème district, où Alfred Adler a passé la majeure partie de sa jeunesse.

Les praticiens de la psychologie individuelle et les membres de l’IAIP étaient conviés pour un échange sur les actualités adlériennes internationales et le partage de leurs différentes méthodes de travail.

L’objectif affiché par les organisateurs était de renforcer la communauté au niveau international, d’améliorer la communication entre les Adlériens et de créer des ponts entre les membres de l’IAIP, afin de stimuler les rencontres et promouvoir le développement de la psychologie individuelle.

L’Institut Alfred Adler de Paris était représenté par Madame Alessandra Zambelli, Directrice des Formations et Déléguée Responsable des Relations Internationales.

De par son rôle au sein du département éducation de l’institut, elle a été particulièrement intéressée par le sujet principal de la table ronde organisée en fin de matinée : l’élaboration d’une procédure de Certification Internationale pour les professionnels adlériens.

L’idée de cette certification est apparue très mobilisatrice au sein de l’assemblée présente, pour des raisons diverses. Certains pays (comme Israël, l’Allemagne, l’Italie ou les USA) où l’enseignement d’Adler est organisé et très varié y verraient la validation du sérieux de leur programme de par la qualité des standards requis par l’IAIP. Pour d’autres pays comme la Russie où n’existe aucune reconnaissance légale des programmes de formation adlérien, l’existence de cette certification apporterait la légitimité et la reconnaissance. Les italiens, les israéliens et les américains ont d’ores et déjà fait état de leur volonté d’apporter leur expérience dans la création de cette certification.

Il est certain que l’élaboration de cette Certification se heurte à diverses difficultés tenant principalement aux différentes règles légales nationales concernant les titres et certifications obligatoires pour l’exercice du métier de thérapeute qu’il conviendra de prendre en compte pour une harmonisation possible. D’autres difficultés sont posées par les conditions d’admission dans les différents programmes des organisations membres. Comme l’a rappelé Wilfried Datler, le précédent Président de l’IAIP, il convient de travailler en priorité sur l’élaboration des standards de l’IAIP, standards qui conditionneront l’adhésion des organisations membres s’obligeant à les respecter et par là même se soumettant à l’harmonisation nécessaire. Il a été également précisé que la Certification Internationale pourra concerner diverses formations, faisant évidemment la différence entre le métier de thérapeute et celui d’accompagnant (conseiller-counselor)

La table ronde s’est terminée avec un cahier des charges pour les participants : proposer leurs solutions pour les points suivants :

  • Quel serait le niveau d’étude prérequis ?
  • Quel serait le nombre d’heures de formation à suivre ?
  • Quel doit-être le contenu du programme ?
  • Quels seraient les autres critères ?
  • Quel type de pratique clinique devrait être effectuée par l’étudiant ?

Sujet à suivre, donc…

Le Dr. Daniela Cechova, Présidente de l’IAIP, avec la coopération des membres du board et des organisations membres de l’IAIP, a organisé ce 1er événement qui veut devenir le RV annuel des adlériens du monde entier. Une occasion conviviale de faire le point sur les pratiques, la recherche, la formation, les projets, l’environnement et les orientations. L’ambition est affichée que cette Conférence Internationale de la Psychologie Individuelle devienne, année après année, un événement attrayant et mobilisateur incontournable pour la communauté adlérienne internationale.

Dr. Daniela Cechova

Présidente, IAIP : International Association of Individual Psychology

La Communauté Internationale Adlérienne

 

L’appel a été lancé pour que de nombreux pays participent à la Conférence et que leurs représentants fassent partie du groupe de travail sur le développement de la collaboration au sein de l’IAIP et de l’avenir de l’IAIP.

La journée s’est déroulée autour des 3 présentations principales de Marina Bluvstein (Vice-Présidente de l’IAIP), Erik Mansager et Hermine Sperl-Hicker qui abordèrent l’adlérisme selon divers points de vue, depuis les racines historiques jusqu’aux applications cliniques les plus modernes. Autour de ces conférences, des temps d’échanges et de rencontres ont permis à chacun d’exposer ses divers projets et de nouer des contacts.

Madame Zambelli au eu l’occasion d’échanger avec Madame Barbara Simonelli, représentante de la SIPI (Société Italienne de Psychologie Individuelle), au sujet de la collaboration qui s’est établie entre nos deux instituts, illustrant la volonté de dialogue et de collaboration qui est l’essence de notre Institut parisien. En marge des conférences, Mesdames Zambelli et Simonelli ont pu assister à la présentation en anglais du dernier livre du Professeur Andrea Ferrero « Adlerian Psychodynamic Psychotherapy: A Psychopathology – Based Treatment ».

Les Conférenciers

Marina Bluvshtein, USA

Marina Bluvshtein, USA

Psychologue et Thérapeute conjugale et familiale, Directrice du Centre de Pratique Adlérienne à Adler University

Vice-Présidente de l’IAIP, le Dr. Marina Bluvshtein (Ph.D) est psychologue et thérapeute certifiée en thérapie de couple et thérapie familiale.

Elle est professeure et directrice du Centre de Pratique Adlérienne de l’Université Adler de Chicago (Illinois, USA). Elle enseigne à Chicago et à Vancouver.

Elle est également membre du corps enseignant de l’ICASSI, rédactrice pour le « Journal of Individual Psychology » et peer-reviewer pour le « Journal of Humanistic Psychology».

Elle exprime un intérêt particulier pour l’histoire de la psychologie individuelle et se définit comme «historienne adlérienne, théoricienne et praticienne dans le sens le plus large de la pratique adlérienne».

-> “La Psychologie individuelle dans les contextes personnels et historiques : Vaincre – L’humain avant l’inhumanité“.

Marina Bluvshtein nous rappelle que Novembre 2018 marquera le 80e anniversaire de la Nuit de Cristal (Kristallnacht), ce qui nous évoque nombre de récits liés à l’histoire d’Alfred Adler, telles que celle d’Irene Nemirovsky, ou celle d’Helene et Ernst Papaneks, ou d’autres anecdotes évoquant Valentina Adler ou Raissa Adler. La psychologie adlérienne est une psychologie du dépassement. Tous ces récits – traversant les années et les continents – s’articulent autour d’un thème commun, à savoir comment, dans les jours les plus sombres, les humains se trouvent capables de surmonter l’inhumanité.

Erik Mansager, Switzerland

Erik Mansager, Switzerland

Conseiller professionnel clinique (LCPC), Thérapeute certifié en psychologie des profondeurs adlérienne et superviseur

Erik Mansager, PhD (emansager@gmail.com) est codirecteur des services de conseil familial à Genève, en Suisse, membre du corps professoral de la Webster University / Geneva et également conseiller professionnel agréé en clinique dans l’Illinois.

Diplômé en psychologie adlérienne, il a siégé au conseil d’administration de NASAP pendant de nombreuses années et a terminé son service en tant que président sortant de 2006 à 2008.

Erik a été membre du corps enseignant de l’ICASSI et de l’Université Adler (en tant qu’École de psychologie professionnelle Adler). Il a suivi sa formation initiale d’adlérien à l’Université de l’Arizona et a obtenu le certificat d’études professionnelles en psychologie individuelle de l’Institut américain des études d’Adlerian avant de passer à la psychothérapie classique de la profondeur adlérienne (CADP). Il a obtenu son diplôme CADP en psychothérapie approfondie en 2012 et son certificat d’analyste en formation CADP en 2017.

Erik enseigne actuellement pour le programme de formation à distance CADP de l’Institut Alfred Adler du nord-ouest de Washington.

-> “Respecter les différences: Adler et Dreikurs“.

Erik Mansager, Psychothérapeute, ancien président de NASAP, a apporté son éclairage sur les différences entre les points de vue d’Alfred Adler et de Rudolf Dreikurs. Adler enseignait que le but de la personnalité est le Persönlichkeitsideal (idéal de personnalité), tandis que Dreikurs affirmait que ce but était le sentiment d’appartenir. Erik indique que les tentatives des Adlériens de dire qu’Adler propageait «l’appartenance» comme objectif de la personnalité ne présentent aucune preuve convaincante, ni dans les écrits d’Adler, ni dans les écrits de ses biographes. Dans sa conférence, Erik suggère d’accepter le sujet du but de la personnalité comme une véritable différence entre les deux hommes.

Hermine Sperl-Hicker, Autriche

Hermine Sperl-Hicker, Autriche

Psychothérapeute

Hermine Sperl-Hicker, thérapeute en psychologie individuelle (www.oevip.at) dispose d’un cabinet privé pour adultes, adolescents et enfants. Parallèlement, elle travaille pour le conseil municipal viennois de l’éducation du centre Rudolf Ekstein (www.rez.at) en tant que conseillère scolaire pour les enfants perturbés émotionnellement et socialement. Son travail comprend également les conseils pédagogiques pour les parents et les enseignants.

-> -> «Comprendre et aider les enfants aux prises avec des problèmes sociaux et affectifs dans la vie quotidienne à l’école».

Certains psychologues et conseillers individuels, à Vienne comme ailleurs, s’intéressent principalement au traitement à long terme des enfants et des adolescents perturbés émotionnellement et socialement. Leur travail comprend également l’aide apportée aux parents et enseignants par le biais de conseils pédagogiques pour les accompagner dans la compréhension et la gestion pratique et quotidienne des différents problèmes de comportement des jeunes tant au niveau individuel qu’au niveau des groupes sociaux constitués.

Après une introduction générale, Hermine Sperl-Hicker, nous a donné un aperçu de sa pratique concrète auprès des enfants, des parents et des enseignants dans les écoles viennoises, à partir de matériel documentaire et de cas cliniques.

Le matériel clinique

L’après-midi, organisée autour d’un atelier pratique, fut consacrée à l’analyse de matériel clinique, faisant sien le fameux proverbe « L’exercice fait le maître ». Animé par Sylvie Ponty de Paris et Wilfried Datler de Vienne, l’atelier a permis aux participants d’appréhender les différentes manières de travailler à partir de matériel clinique.

Programme de la Journée

  • 09:00 – 09:10 : Présentation de la Journée par Daniela CECHOVA, president de l’IAIP
  • 09:10 – 09:55 : Erik MANSAGER, Suisse : “Respecter les différences: Adler et Dreikurs“
  • 09:55 – 10:40 : Hermine SPERL-HICKER, Autriche : « Comprendre et aider les enfants aux prises avec des problèmes sociaux et affectifs dans la vie quotidienne à l’école »
  • 10:40 – 11:00 : Pause Café
  • 11:00 – 11:45 : Marina BLUVSHTEIN, USA : « La Psychologie individuelle dans les contextes personnels et historiques : Vaincre – L’humain avant l’inhumanité »
  • 11:45 – 12:15 : Pause Café
  • 12:15 – 13:45 : Panel Discussion : « Le développement de la collaboration au sein de l’IAIP et le futur de notre association »
  • 14:00 – 15:30 : Déjeuner
  • 15:30 – 17:00 : Atelier d’analyse du matériel clinique
  • 17:00 – 18:30 : Clôture de la Journée : échange de contacts, discussions informelles, conclusions

Participez!

Pour profiter de toutes nos activités. Pour vous former à la psychanalyse adlérienne. Pour soutenir la recherche. Pour collaborer. Adhérez à l’Institut !

Contactez-nous

8 + 7 =

Week-end des 10 & 11 Novembre 2018

Week-end des 10 & 11 Novembre 2018

Samedi 10 & Dimanche 11 Novembre 2018

Formation Psychanalyste FOAD (Formation Ouverte & à Distance)

4ème Session, Année 2

Samedi 10 Novembre :

Journée Scientifique Interdisciplinaire, cours ouvert au public.

Jeu & Ludique, du virtuel au social

Nous aborderons cette journée avec la perspective de différencier jeu et ludique pour comprendre comment la dimension ludique est une énergie essentielle au pouvoir créateur, et comment le nouveau paradigme du virtuel redéfinit les représentations symboliques et la participation de l’imaginaire fictionnel à la
construction de la réalité.

Accès : Sessions ouvertes à tous les adhérents IAAP
Horaires : de 09:00 à 18:00
Adresse : Salle F (Pavillon de l’Horloge) de l’Hôpital Sainte-Anne, 1 Bis rue Cabanis, 75014 Paris

Accès : Sessions filmées réservées aux élèves inscrits (présentiel et/ou streaming)
Horaires : de 09:00 à 14:00
Adresse : Salle F, Pavillon de l’Horloge, Hôpital Sainte-Anne, 14 rue Cabanis, 75014 Paris

Jeu & Ludique : une exploitation de la violence symbolique du monde virtuel au monde social ? Ou vice-versa ?

Du défi phylogénétique de l’homme face à l’infosphère et à l’anthropocène, au combat ontogénétique dans le relationnel quotidien.

La trame virtuelle de la perception, le système fictionnel et téléologique du psychisme, le monde virtuel géopolitique :
Quel cadre ontologique pour l’existence corporelle de l’homme ?
Quel impact socio-économique sur le psychisme ?

Quel est le rôle du psychothérapeute et de sa discipline dans ce monde en vertigineux changement ?
Quelle culture pour une sauvegarde du symbolique psychique face au virtuel consumériste social?
Quelle protection pour que l’homme ne soit pas diminué par les passions tristes?

réalité virtuelle

Lorsqu’en 1985, Jaron Lanier emploie le terme oxymore de «réalité virtuelle» pour désigner la nouvelle technologie informatique qui permet la simulation de l’expérience physique, cognitive et sensorielle d’un environnement généré par des logiciels, le monde du virtuel, numérique et immatériel, n’était pas encore devenu ce qu’il est aujourd’hui : un mode de fonctionnement et d’organisation du monde, ancré dans la réalité quotidienne.
Prenons le smartphone, notre objet préféré, devenu à la place de notre cher doudou, l’objet fétiche puissant qui s’est substitué à «l’objet transitionnel». Il ne «transitionne» plus, il reste allumé en permanence et vit de lui-même. Il est là pour rester, s’infiltrer, s’imposer. A l’époque de la TV, on avait encore le choix, mais notre monde est désormais organisé dans cet espace parallèle virtuel ; qui ne l’est donc plus, si l’on fait référence au sens étymologique médiéval de virtuel, dérivé de virtus, qui signifie force, faculté,

une qualité intérieure pas nécessairement exprimée, celle qu’Aristote conceptualisait par le dunaton pour désigner l’être en puissance, animé par cette dunamis susceptible de se mettre en mouvement, de s’exprimer pour devenir à un moment précis «puissance en acte».

Le concret du virtuel peut-il donc être un avantage ? Dans ce cas, qu’est ce qui le rend si dangereux ? Il semble que ce soit son alliance avec cette autre importante dimension qui le constitue : le symbolique, et ses représentations entre imaginaire fictionnel et réalité sociétale.
Ce monde virtuel apparaît plein de confusions : une appli qui me permet d’acheter rapidement mon billet de train sans me déplacer à la gare parait pratique et ancrée dans le réel, mais celle qui me permet de poster des photos privées, sans prendre conscience que je partage mon intimité avec des inconnus à l’autre bout de la planète et sans garder le pouvoir sur leur utilisation ou leur suppression ultérieures, qu’en est-il ? Quelles conséquences pour mon psychisme ? Ce n’est plus du virtuel, mais bien de l’actuel, du concret, qui ne prend pas le sens du vrai réel. Mon smartphone, «objet du virtuel», est bien un «robot-gate» sur le symbolique, mais un symbolique prisonnier du virtuel, lui-même prisonnier de l’actuel. Quelle confusion !

Que sont en fait le symbolique et le virtuel ? Sont-ils forgés de la même chair ?
Nous enquêterons, décrirons, analyserons ce labyrinthe autant pragmatique qu’incorporel, à travers différents prismes :
. Les prismes philosophique et psychologique pour poser les points cardinaux de notre boussole qui nous aidera à maintenir la direction où la vision s’offusquera.
. Les prismes clinique et psychothérapeutique pour vérifier les hypothèses sur l’impact de ce nouveau monde sur le psychisme en évolution, tout particulièrement celui des adolescents et sa problématique identitaire centrale.

. Le prisme sociologique pour découvrir ce qui déjà se pervertit dans l’espace politique : la communication et les relations interpersonnelles dans la gestion du pouvoir.
. Le prisme technique pour dénicher l’algorithme qui transforme le virtuel en actuel, où l’outil technologique s’installe non plus comme «media», intermédiaire entre soi et l’autre, mais peut s’enraciner sous une forme addictive en lieu et place de l’expérience relationnelle.
. Le prisme du paradigme adlérien qui cherche à comprendre la souffrance humaine à partir de l’hypothèse d’un inconscient structuré entre le pôle du sentiment d’infériorité et le pôle du sentiment d’appartenance, à partir d’une chair fictionnelle et téléologique où le pouvoir créateur a statut de dunaton mais l’exigence et la responsabilité de sa dunamis.
La perspective de cette Journée de différencier Jeu et Ludique, défiant le sens étymologique et en consonance avec l’histoire de sa praxis, indique une voie de sortie de cette confusion par la récupération perceptive et la revalorisation ontologique d’une dimension intersubjective fondamentale, s’appuyant sur le paradigme bio-psycho-social adlérien.

Nous l’aborderons aussi depuis la vision du phénoménologue Eugen Fink qui donne à cette liberté le statut d’essence de la vie : la nécessité pour l’homme de s’exercer à l’existence, de ne pas se laisser fixer rigidement dans un but final, d’ouvrir son dunaton à sa dunamis, jamais achevée, dans un moment présent où il peut vivre l’actuel et le potentiel avec la dimension ludique du «comme si».
Finalement perdre cette dimension, expression d’une exigence fondamentale, signifie augmenter la souffrance de l’être humain par la perte du plaisir essentiel, par la perte de l’énergie associée à l’intégration de son esprit à son corps et son milieu.

Jour 1 – Samedi 10 Novembre – Journée Scientifique Interdisciplinaire

Session ouverte aux élèves et aux adhérents IAAP

Formation I Axe Théorique, Axe II Psychodiagnostique et Axe V Clinique

}

9:00 – 9:30

Sainte-Anne

Présentation

Par Alessandra Zambelli, Responsable Formation

Accueil et présentation

Accueil des élèves et des participants. Madame Zambelli présente l’Institut Alfred Adler de Paris, la thématique de cette journée scientifique et la Formation Triennale de Psychanalyste Adlérien.

}

09:30 – 10:00

Sainte-Anne

Flash Formation

Par Morgane Pidoux, Responsable de la Revue

Le cerveau, un organe ludique

Le monde réel nous envoie chaque secondes des milliers d’informations de distance, d’espace, de sons, de volumes, de vitesse, de pression et de positions que le cerveau intègre naturellement, qu’en est-il lorsque le virtuel envahit notre réalité quotidienne ?

}

10:00 – 11:30

Sainte-Anne

Première Session

Alessandra Zambelli, Philosophe, Psychothérapeute, Psychanalyste, Responsable Formation IAAP

La perte du ludique dans notre vie contemporaine

« La perte du ludique dans notre vie contemporaine ». Une analyse philosophique et clinique de la dimension ludique dans la fonction symbolique et son adaptation évolutive à la vie technologique et virtuelle.

}

11:45 – 13:00

Sainte-Anne

Deuxième Session

Pr Filippo Rutto, Psychologue, Maître de conférences à l’Université de Turin

Le virtuel et les ados

« Dépendance aux réseaux sociaux et aux relations virtuelles à l’adolescence. Pour cette génération, l’impact est décisif ».

}

14:45 – 16:15

Sainte-Anne

Troisième Session

Hervé Etienne, Psychanalyste Existentiel, Sociologue, Superviseur, Formateur, Conférencier

Espace potentiel et jeu social

« Espace potentiel et jeu social. Comment la confusion s’installe »

}

16:30 – 17:45

Sainte-Anne

Quatrième Session

Basile Cossade, Psychanalyste

"Identité et virtuel"

“ »Identité et Virtuel. Sexualité et Rapport à l’Autre par l’univers virtuel”. L’outil technologique n’est plus seulement media, moyen de transmission entre soi et l’autre, mais vient se substituer à l’expérience de l’autre.

Téléchargez le programme complet

Jour 2 – Dimanche 11 Novembre – Atelier présentiel ou streaming vidéo

Session réservée aux élèves inscrits

Formation Axe II Psychodiagnostique, Axe III Technique et Axe V Clinique

}

09:00 – 11:15

Sainte-Anne

Première Session

Par Barbara Simonelli

Atelier pratique

Le cadre thérapeutique de la psychothérapie adlérienne

}

11:45 – 14:00

Sainte-Anne

Deuxième Session

Par Pr Filippo Rutto

Etude de cas cliniques

Cas cliniques : structuration du parcours psychothérapeutique (suivant le même schéma que celui précédemment proposé par la collègue pour l’analyse de cas clinique).

Inscrivez-vous!

Pour vous inscrire et assister à la journée du 10 Novembre 2018. Pour profiter de toutes nos activités. Pour vous former à la psychanalyse adlérienne. Pour soutenir la recherche. Pour collaborer. Adhérez à l’Institut !

Contactez l'Institut

6 + 6 =

14.10.2018 – Atelier – Christelle Schlapfer – Encouragement et coopération

14.10.2018 – Atelier – Christelle Schlapfer – Encouragement et coopération

Atelier du 14 Octobre 2018 : Christelle Schlapfer

“Encouragement et coopération, les yeux dans les yeux”

Christelle Schlapfer

Diplômée d’un Master of Arts à Zürich, Christelle SCHLAPFER-STAMMBACH est ancienne professeur de lycée, Conseillère adlérienne, Formatrice enseignants et parents, Présidente de la Section Internationale IAIP Education and Pedagogics, Propriétaire et PDG d’edufamily® (centre de formation et de conseil pour écoles et familles).

Ce dimanche 14 Octobre, nous continuons avec Christelle Schlapfer à parler de psychoéducation autour des grands principes adlériens d’appartenance et d’encouragement qui sous-tendent l’attitude ferme mais bienveillante des éducateurs désireux d’obtenir la coopération des enfants plutôt que la soumission.

La vidéo de cette intervention est réservée aux abonnés.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner
13.10.2018 – Atelier – Christelle Schläpfer – Harcèlement & cyberharcèlement

13.10.2018 – Atelier – Christelle Schläpfer – Harcèlement & cyberharcèlement

Atelier du 13 Octobre 2018 : Christelle Schläpfer

“Harcèlement et Cyber-Harcèlement : atelier pédagogique”

Christelle Schläpfer

Diplômée d’un Master of Arts à Zürich, Christelle SCHLAPFER-STAMMBACH est ancienne professeur de lycée, Conseillère adlérienne, Formatrice enseignants et parents, Présidente de la Section Internationale IAIP Education and Pedagogics, Propriétaire et PDG d’edufamily® (centre de formation et de conseil pour écoles et familles).

Ce week-end de formation IAAP de psychanalyste adlérien est réservé aux élèves inscrits. Pour continuer la thématique de la psychoéducation, Christelle Schläpfer aborde ici le cadre pédagogique concret conseillé aux enseignants et personnel d’éducation en cas de harcèlement et cyberharcèlement.

La vidéo de cette intervention est réservée aux abonnés.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner
13.10.2018 – Atelier – Christelle Schläpfer – La psychoéducation adlérienne

13.10.2018 – Atelier – Christelle Schläpfer – La psychoéducation adlérienne

Atelier du 13 Octobre 2018 : Christelle Schläpfer

“La psychoéducation adlérienne, les grands principes”

Barbara Simonelli

Diplômée d’un Master of Arts à Zürich, Christelle SCHLAPFER-STAMMBACH est ancienne professeur de lycée, Conseillère adlérienne, Formatrice enseignants et parents, Présidente de la Section Internationale IAIP Education and Pedagogics, Propriétaire et PDG d’edufamily® (centre de formation et de conseil pour écoles et familles).

Ce week-end de formation IAAP de psychanalyste adlérien est réservé aux élèves inscrits. Pour aborder les grands principes de la psychologie individuelle adlérienne, infériorité, supériorité, sentiment d’appartenance, Christelle Schläpfer aborde l’éducation des enfants-élèves et décrit comment un cadre bienveillant et encourageant s’attache à former le comportement plutôt que la personne pour augmenter la coopération de l’enfant. Les sanctions et les récompenses très répandues étant bien souvent inopérantes, voire contre-productives, Christelle Schläpfer aborde ici les alternatives efficaces pour créer une bonne atmosphère d’apprentissage.

La vidéo de cette intervention est réservée aux abonnés.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner
16.09.2018 – Atelier – Chiara Mazzarino & Barbara Simonelli – Le diagnostic psychodynamique

16.09.2018 – Atelier – Chiara Mazzarino & Barbara Simonelli – Le diagnostic psychodynamique

Atelier du 16 Septembre 2018 : Barbara Simonelli & Chiara Mazzarino

« Atelier de diagnostic psychodynamique, exercices et cas cliniques »

Barbara Simonelli est Psychologue, Psychothérapeute Adlérienne SIPI (Société Italienne de Psychologie Individuelle), Psychothérapeute à l’Unité de psychothérapie D.P.A.A. (Centre intégré de Prévention et de Traitement des troubles de la personnalité chez l’adulte et l’adolescent et Professeur à la Faculté de Psychologie de l’Université de Turin.

Chiara Mazzarino est Psychologue, Psychothérapeute APPs (Adlerian Psychodynamic Psychotherapies), Analyste S.I.P.I. (Société Italienne de Psychologie Individuelle), Docteur en Sciences Humaines et Psychologie de la Santé. Elle est spécialiste en Psychologie du Sport.


Egalement, Barbara et Chiara travaillent à Turin en Italie avec la SAIGA, partenaire de l’IAAP. Barbara est formatrice et Vice-Directrice et Chiara est membre du CA.

Barbara et Chiara approfondissent les notions adlériennes dans le cadre du diagnostic en psychothérapie. Nous travaillons sur l’évaluation de la personnalité du patient, la compréhension des symptômes et l’observation des défenses afin d’élaborer la démarche diagnostique et la proposition thérapeutique. Cet atelier est organisé autour de présentations et d’échanges à l’aide d’études de cas cliniques et d’exemples concrets rencontrés dans la pratique.

La vidéo de cet atelier est réservée aux abonnés.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner

Pin It on Pinterest