Week-end des 16 & 17 Mars 2019

La violence, ses multiples formes et déguisements contemporains

Samedi 16 Mars : Journée Scientifique Interdisciplinaire ouverte à tous
Dimanche 17 Mars : Journée de formation FOAD réservée aux élèves inscrits

—>> Programme à venir

Week-end des 13 & 14 Octobre 2018

Samedi 13 & Dimanche 14 Octobre 2018

Formation Psychanalyste FOAD (Formation Ouverte & à Distance)
2ème Session, Année 2

Samedi 13 Octobre :

Journée FOAD, cours réservé aux élèves inscrits.

Psychoéducation adlérienne avec atelier pratique

Lors de cette journée de formation, nous aborderons le vaste thème de l’éducation à partir du paradigme biopsychosocial adlérien. Nous verrons l’importance primordiale de l’établissement d’un contexte propice au développement de l’être social.
Accès : Sessions filmées réservées aux élèves inscrits (présentiel et/ou streaming)
Horaires : de 09:00 à 18:00
Adresse : Salle F (Pavillon de l’Horloge) de l’Hôpital Sainte-Anne, 1 Bis rue Cabanis, 75014 Paris
Accès : Sessions filmées réservées aux élèves inscrits (présentiel et/ou streaming)
Horaires : de 09:00 à 14:00
Adresse : Salle F, Pavillon de l’Horloge, Hôpital Sainte-Anne, 14 rue Cabanis, 75014 Paris

Harcèlement et cyber-harcèlement

Le Harcèlement et le Cyber-Harcèlement demeurent de grands défis dans de nombreux établissements scolaires. Parmi les élèves concernés, beaucoup n’osent pas demander d’aide aux adultes par peur que la situation ne s’aggrave. Dans cet atelier, nous apprendrons pourquoi la forme donnée aux interventions dans ces cas de Harcèlement et de Cyber-Harcèlement est cruciale. Nous aborderons dans le détail les différentes ressources pour la prévention et l’intervention.

La gestion du groupe classe

De nombreux enseignants et professeurs sous-estiment le travail relationnel en classe, alors que celui-ci est tout aussi important que les matières enseignées. Si l’on veut augmenter la motivation et la discipline en classe, il est essentiel de comprendre la finalité du comportement de l’élève et d’adapter sa pratique en fonction. Certaines réactions risquent de renforcer le comportement non-voulu de l’élève et de le décourager. Les sanctions et les récompenses faisant partie des méthodes très répandues, nous allons étudier certaines alternatives qui se révèlent plus efficaces pour créer une bonne atmosphère d’apprentissage.

Jour 1 – Samedi 13 Octobre – Journée de Formation

Atelier en présentiel ou Streaming Vidéo

Session réservée aux élèves inscrits

Formation Axe I Théorique, Axe III Technique, Axe IV Travail sur Soi-même et Axe V Clinique

}

9:00 – 9:30

Sainte-Anne

Présentation

Par Alessandra Zambelli, Responsable Formation

Accueil et présentation
Accueil des élèves et introduction par Madame Zambelli qui présente Madame Christelle Schläpfer, nouvelle formatrice à l’IAAP.
}

09:30 – 11:00

Sainte-Anne

Première Session

Christelle Schläpfer, Conseillère adlérienne, PDG d’edufamily®

Harcèlement et cyber-harcèlement
Comment repérer et prendre en charge les cas de harcèlement scolaire avec leurs prolongements numériques et les problématiques complexes qu’ils posent aux victimes et à leurs parents, mais aussi aux harceleurs et leurs famille, au groupe classe, à l’établissement et au système éducatif dans son ensemble.
}

11:00 – 13:00

Sainte-Anne

Deuxième Session

Christelle Schläpfer, Conseillère adlérienne, PDG d’edufamily®

La gestion du groupe "classe"
Comment la pratique adlérienne et le processus d’encouragement permettent le développement du sentiment d’appartenance, principe fondateur de la bonne harmonie du groupe classe.

Jour 2 – Dimanche 14 Octobre – Journée de Formation

Atelier en présentiel ou Streaming Vidéo

Session réservée aux élèves inscrits

Suite de la veille

}

09:45 – 14:00

Sainte-Anne

Session Unique

Par Dr Marie-Christine Galeazzi, Psychiatre, Psychothérapeute, Présidente de l’IAAP

Psychotropes et Clinique (Partie 2)

Suite du cours présenté le 11 Novembre dernier : les psychotropes et leur utilisation dans le cadre d’une approche thérapeutique croisée au centre du paradigme bio-psycho-social adlérien

Inscrivez-vous!

Pour vous inscrire à la formation triennale de psychanalyste adlérien, contactez l’institut.

Contactez l'Institut

3 + 13 =

Quand l’enfant nous dérange et nous éclaire

Quand l’enfant nous dérange et nous éclaire

L’enfant qui n’entre pas dans le
moule est bien souvent
le révélateur d’un dysfonctionnement,
en exprimant à travers
son symptôme des conflits familiaux inconscients.

 

“Voici un ouvrage à faire découvrir à tous les parents: il permet une vraie remise en question de notre rôle, sur notre manière de fonctionner avec nos enfants, à comprendre leurs petits et grands maux.”

Line

Blog, 2petitsloulous

“Un livre qui ne laisse pas indifférent tant il pousse le questionnement. L’enfant perçu comme difficile, comme l’enfant qui « rentre dans le moule » peut avoir quelque chose à dire de par son comportement.”

Maman Chameau

blog, seveilleretsepanouir

Virginie Megglé

Psychanalyste

Virginie Megglé est psychanalyste en région parisienne, spécialisée dans les dépendances affectives et les troubles de l’enfance et de l’adolescence. Elle est également Superviseur Adlérienne IAAP et Professeur à la SFU (Branche Française de la Sigmund Freud Université, Vienne). Sa pratique s’étend aux constellations familiales, à la psychanalyse transgénérationnelle et à la psychosomatique. Elle est notamment l’auteur de : Le bonheur d’être responsable: vivre sans culpabiliser (Odile Jacob 2014), Les séparations douloureuses, guérir de nos dépendances affectives (Eyrolles 2015), Frères, sœurs : guérir de ses blessures d’enfance (Leduc 2015), Face à l’anorexie : Le visible et l’invisible (Eyrolles 2006). Elle est également fondatrice de l’association et animatrice du site Psychanalyse en mouvement

.

Dans ce dernier ouvrage, Quand l’enfant nous dérange et nous éclaire, Virginie Megglé nous montre qu’en redonnant du sens aux maux, en comprenant les interdépendances systémiques ou transgénérationnelles, le symptôme chez l’enfant peut être l’occasion pour une famille de grandir et pour chacun de retrouver sa juste place.

… le courage que confère une intime connaissance de soi.

Extrait de

l’avant-propos

Il existe des enfants joyeux, mais rares sont ceux qui n’ont jamais fait l’expérience de la souffrance… Ne serait-ce que celle de se sentir obligés de rendre leurs parents heureux ! De s’efforcer à être sages plus que de raison en s’adonnant à d’extraordinaires mais invisibles contorsions mentales pour ne procurer aucun désagrément… La réponse à la prière implicite qu’on leur adresse de rester charmants comme au premier jour n’est pas une sinécure.

Il existe aussi des enfants heureux, très heureux qui nous comblent de leur bonheur, jusqu’à ce que survienne un signal, une contradiction, un doute, un accident… parfois un drame. C’est alors que surgira, non plus des bobos, mais l’ombre de traumas passés inaperçus. Leur reviviscence énigmatique à travers des cris et des expressions de douleurs inattendus en révélera les traces et l’empreinte profonde, éprouvante, au-delà de toute imagination.

L’enfance est généreuse et le désir la pousse à minimiser la souffrance une fois les difficultés surmontées et à pardonner aux adultes dont la volonté se fait parfois trop arbitraire ou coercitive.

Mais la pratique nous enseigne qu’une souffrance continue à agir en nous, si ce qui la produit n’est pas élucidé. Et, paradoxalement, que la manifestation d’une souffrance peut nous enseigner la joie par l’attention qu’on lui porte. Il n’est de souffrance anodine ni de difficulté méprisable. Il n’en est qui ne fassent sens quand nous les interrogeons. La vie secrète qu’elles recèlent est un trésor à l’égal de celle des arbres et des forêts. Une mine d’or et d’ingéniosité, un monde souterrain éclairant qui nous permet de redécouvrir le nôtre, de mieux entrer en contact avec notre vérité.

Les enfants sont naturellement disposés à apprendre, à aimer, à participer, à se sentir utiles, ils le sont aussi pour nous apprendre à aimer. Leur bienveillance est innée avant d’être mise en question par un climat excluant la considération de ce qui peine et laissant peu de voies à l’empathie.

Leurs difficultés, celles que nous rencontrons à leur contact, sont celles dont nous parlent les fictions. Pourquoi ne pas y porter la même attention que celle que nous portons aux chapitres d’un roman ou aux épisodes d’une série, pour mieux les connaître et se connaître, mieux se comprendre et les comprendre, mieux aimer ?

En nous ouvrant à l’enfantine souffrance, en refusant de la négliger, nous nous donnons les moyens de la transformer en une fiction heureuse. Tout en se dissipant, elle cesse dès lors de sembler inutile. Son écoute aura permis de réinsuffler du sens à la vie. Si la joie est à l’origine de la vie, elle est aussi un point d’arrivée une fois pris en compte sincèrement ce qui la contrarie.

Ce que nous percevons de nous-mêmes et du monde, au quotidien, n’est qu’une infime part de ce qui nous anime… En ouvrant notre perception au-delà du visible, nous nous offrons les moyens de transformer ce qui nous perturbe et d’optimiser notre puissance bien plus que si nous cherchions à agir directement dessus.

C’est une petite fenêtre sur ce vaste monde qu’est l’inconscient que je propose ici d’ouvrir, afin de dégager à travers un certain regard de nouvelles perspectives d’avenir.

Acheter ce livre en ligne

Retrouvez l'Institut
Alfred adler
sur les réseaux

Adresse de l'Institut :
93 rue Beliard
75018 Paris

Tel : +33 (0)7 66 07 41 68

email:
contact(at)iaap.fr

Abonnement Newsletter

Week-end des 15 & 16 Septembre 2018

Samedi 15 & Dimanche 16 Septembre 2018

Formation Psychanalyste FOAD (Formation Ouverte & à Distance)

2ème Session, Année 2

Samedi 15 Septembre :

Journée Scientifique Interdisciplinaire, cours ouvert au public.

Attachement et Psychosomatique au cabinet médical

Nous aborderons la perspective psychosomatique de ce mécanisme puissant du rapport entre soma et psyché, à partir du paradigme biopsychosocial adlérien, concrétisé aujourd’hui de manière cohérente et scientifique par la théorie de l’attachement.

Accès : Sessions ouvertes à tous les adhérents IAAP
Horaires : de 09:00 à 18:00
Adresse : Salle F (Pavillon de l’Horloge) de l’Hôpital Sainte-Anne, 1 Bis rue Cabanis, 75014 Paris
Accès : Sessions filmées réservées aux élèves inscrits (présentiel et/ou streaming)
Horaires : de 09:00 à 14:00
Adresse : Salle F, Pavillon de l’Horloge, Hôpital Sainte-Anne, 14 rue Cabanis, 75014 Paris

La médecine Psychosomatique

La médecine psychosomatique – fondée sur la thèse que l’esprit peut être impliqué dans les symptômes somatiques – a émergé au début du XXe siècle, en réaction à une vision mécaniste du vivant qui avait envahi la médecine. Son concept avait été déjà posé au début du siècle précédent par le psychiatre Heinroth, professeur à l’Université de Leipzig, et avait vu évoluer sa structure épistémologique selon différents paradigmes.

Adler élabore, avec beaucoup de courage et non sans difficulté pour sa carrière professionnelle, une nouvelle conception médicale qui considère la liaison esprit-corps d’une façon directe et spécifique, anticipant de beaucoup les principes contemporains en matière de psychosomatique. Cette nouvelle conception médicale est déjà exposée en 1907 dans « La compensation psychique de l’état d’infériorité des organes ». Il démontre que, dans la sphère psychique, l’infériorité organique donne lieu à une tension, à une focalisation axée sur le domaine de l’organe déficient, qui conduit à une surcompensation par une action vicariante parfois imparfaite, sur laquelle le psychisme construira un sentiment, le plus souvent d’infériorité.

Adler observera ce sentiment, même en l’absence d’une infériorité organique. Ainsi il affirme que la maladie est un « comportement » qui investit l’organisme dans son unité. Cette définition implique que la relation d’adaptation entre un organisme et son milieu est centrale : l’organisme est toujours considéré dans son contexte.

Adler appelle ainsi les troubles somatiques “le dialecte ou jargon des organes”, puisque ces organes révèlent dans leur langage très expressif l’intention de l’individu, conçu comme organisme en situation.

L’intervention de Mme Chiara Mazzarino nous permettra d’approfondir ce concept théorique et technique.

La vision adlérienne n’était pas une conception totalement étrangère dans la pensée de certains psychanalystes. Si Freud entrevit seulement une vague possibilité d’une vraie pensée psychosomatique au-delà de la conversion hystérique, les pionniers psychosomaticiens tels Georg Groddeck, Smith Ely Jelliffe et Felix Deutsch, mais aussi l’exclu Wilhelm Reich, se repèrent parmi l’armée freudienne.

Nous explorerons avec M. Jacquy Chemouni l’évolution des modèles de pensée en psychosomatique, avec une toute particulière attention au paradigme posé par Pierre Marty dans ses deux ouvrages fondamentaux Les mouvements individuels de vie et de mort (1976) et L’ordre psychosomatique (1980), dans la poursuite de la réflexion psychosomatique inaugurée par l’Ecole de Paris.

La pensée psychosomatique est aujourd’hui un paradigme et une thérapie complémentaire à la psychothérapie, qui a su évoluer sur l’entrecroisement disciplinaire, notamment à partir des années 90, où l’on établit la connexion entre le système neurologique et le système immunitaire.

Nous aborderons cette évolution avec la conférence de M. Philippe Bobola.

La théorie de l’attachement

La théorie de l’attachement, développée par John Bowlby, en parallèle aux travaux de Donald Winnicott, a changé radicalement la perspective d’observation de l’enfant en psychanalyse freudienne.

Adler avait déjà souligné l’importance pour le développement psychique, du milieu extérieur, relationnel et d’hygiène, et insisté sur le rôle déterminant joué par la mère dans sa capacité d’entrer en contact avec son enfant, en lui apportant les soins nécessaires, dont sa tendresse, pour satisfaire son Zärtlichkeitsbedürfnis (besoin de tendresse) prodromique au Gemeinschaftsgefühl, (sentiment d’appartenance) qui ouvre et fonde le sentiment social comme principe équilibrant du psychisme.

Ces principes ont été développés de manière autonome, continue et spécialisée depuis les années 1950 par la théorie de l’attachement, devenue aujourd’hui un paradigme à part entière, et comme tel développé de manière intégrative par de multiples techniques et écoles de pensée, comme nous le verrons avec la conférence du Dr Andrea Ferrero.

relation attachement

 

La théorie de l’attachement peut ainsi constituer une aide complémentaire aux outils médicaux du médecin généraliste face à la crise psychopathologique débutante et insidieuse, lorsque le patient adulte, autant que l’enfant ou le bébé, souffre sans comprendre et exprime cette souffrance par un comportement dysfonctionnel et/ou par le corps qui psychosomatise.

Lors de cette Journée Scientifique Interdisciplinaire, nous chercherons à repérer et éclairer la perspective psychosomatique de ce mécanisme puissant et encore obscur du rapport entre soma et psyché, à partir du paradigme biopsychosocial adlérien que la théorie de l’attachement concrétise et relève aujourd’hui de manière cohérente et scientifique.

Jour 1 – Samedi 15 Septembre – Journée Scientifique Interdisciplinaire

Session ouverte aux élèves et aux adhérents IAAP

Formation I Axe Théorique, II Axe Psychodiagnostique,  Axe III Technique et Axe V Clinique

}

9:00 – 9:30

Sainte-Anne

Présentation

Par Alessandra Zambelli, Responsable Formation

Accueil et présentation

Accueil des élèves et des participants pour cette journée très spéciale . Madame Zambelli présente l’Institut Alfred Adler de Paris et la Formation Triennale de Psychanalyste Adlérien.

}

09:30 – 10:00

Sainte-Anne

Flash Formation

Par Morgane Pidoux, Responsable de la Revue

Le corps innervé

“Le corps innervé : neurophysiologie des interactions somatiques »

}

10:00 – 11:30

Sainte-Anne

Première Session

Pr. Jacquy CHEMOUNI, Psychologue, Psychanalyste, Professeur de Psychopathologie

Pensée psychosomatique: histoire et paradigmes

“La pensée psychosomatique : Histoire et paradigmes”. Les rapports qu’entretiennent le corps et l’esprit sont au centre du questionnement de la psychosomatique qui replace l’humain au cœur du processus d’apparition de la pathologie.

}

11:45 – 13:00

Sainte-Anne

Deuxième Session

Chiara MAZZARINO, Psychologue, Psychothérapeute

Le corps et son jargon

“Le corps et son jargon dans la relation médecin-patient et en psychothérapie”. (Traduction assurée par Alexandra Zambelli)

}

14:45 – 16:15

Sainte-Anne

Troisième Session

Dr. Andrea Ferrero, Psychiatre, Psychothérapeute, Psychanalyste

L'attachement dans la relation thérapeutique

“Comment les perspectives biologiques et relationnelles de l’attachement se reflètent dans la relation entre médecin (ou psychologue) et patient ?”. Réflexions psychologiques, à partir d’Adler, sur les théories de Bowlby et Ainsworth jusqu’à Fonagy aujourd’hui. (Traduction assurée par Alexandra Zambelli)

}

16:30 – 17:45

Sainte-Anne

Quatrième Session

Philippe Bobola, Docteur en chimie-physique, Biologiste, Professeur d’anthropologie

"Le psychosomatisme revisité"

“Nouvelles bases pour une psychobiologie du XXI siècle. Le psychosomatisme revisité”

Téléchargez le programme complet

Jour 2 – Dimanche 16 Septembre – Atelier présentiel ou streaming vidéo

Session réservée aux élèves inscrits

Formation II Axe Psychodiagnostique,  Axe III Technique et Axe V Clinique

}

09:00 – 11:15

Sainte-Anne

Première Session

Par Barbara Simonelli

Atelier pratique

L’alliance thérapeutique selon une perspective adlérienne

}

11:45 – 14:00

Sainte-Anne

Deuxième Session

Par Chiara Mazzarino

Etude de cas cliniques

Cas cliniques : structuration du parcours psychothérapeutique (suivant le même schéma que celui précédemment proposé par la collègue pour l’analyse de cas clinique).

Inscrivez-vous!

Pour vous inscrire et assister à la journée du 15 Septembre 2018. Pour profiter de toutes nos activités. Pour vous former à la psychanalyse adlérienne. Pour soutenir la recherche. Pour collaborer. Adhérez à l’Institut !

Contactez l'Institut

11 + 13 =

Pin It on Pinterest